Micro Systèmes n°32 juin 1983
Micro Systèmes n°32 juin 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°32 de juin 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : intelligence artificielle, robots et systèmes experts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 172 - 173  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
172 173
Itv Le Commodore 64 4450 F HT Programmateur ZAP 1000 500 mémoires différentes EPROM - EEPROM - PROM 62500 F HT Alimentation à découpage 5V-7A, + 12V-1A,-5V-1A 585 F HT IMPRIMANTES STAR DP510 3457 80 col. 100 cps DP515 4857 132 co1,100 cps SEIKOSHA GP 100A 1950 SEIKOSHA GP 250X 2700 EPSON RX 80 4850 EPSON FX 80 6980 Drive Floppy 5" TANDON hauteur normal ou 1/2 hauteur SF. DD. 250 Ko 1950 DF DD. 500 Ko 2650 DF DD. 1Mo 96TPI 3280 NOS PRIX SONT INDICATIFS H.T. rockwell Logiciels disponibles AIM65 1K 4720 + Basic 4970 AIM65 4K 4820 + Basic 5070 Basic. Plogs, Forth, Assembleur, Pascal. Extensions Microflex. Contrôleur de floppy. cont. de CRT. Extension mémoire en- trées-sorties il ou ACIA, ES analogique. NOUVEAUX (fabriqué en France) Contrôleur de floppy compatible AIM 65 (ou autre système) Contrôle jusqu'à 4 drives. De simple face, simple densité à double face double densité. Logiciel pour AIM 65 sur disquette (Basic, Assemb.. Forth...) 2 drives SFS() + contrôleur 6600,00 F En coffret 19"avec alimentation 9500,00 F TERMINAL et ses produits de fabrication française. Programmateur d'EPROM de 8 à 128 K 10500,00 F. Effaceur U.V. d'EPROM avec ou sans minuterie à partir ee 700,00 F• Cartes format Exorciser, extension mémoires NMos ou CMos, entrées-sorties. 4 VIA ou 4 PIA, convertion analogique.• Moniteurs vidéo 9, 12 ou 15" Haute résolution à partir Je 1488,00 F• Terminal vidéo écran 12" ent. clavier ASCII - HS232C. 3660,00 F Moniteurs TAXAN vert, 12", H. Résol., 18 MHZ 1100 Couleur, 12" H. Réso1.2600 Clavier RCA, 58T 550 Clavier RCA, 74T 670 Clavier machine 60T 960 Clavier machine 72T 1309 LES SERVICES TERMINAL CREDIT, LEASING, LOCATION programmation des mémoires, maintenance du matériel C C C C C C TEN[1111111 28 bis, rue de l'Est 92100 BOULOGNE INFORMATISA-VOUS Commodore COMPOSAN▪ TS TTC 8065 90 Z80A 72 6802 6502 65 89 4116 18 4164 65 2114 19 6116 98 2716 45 2732 72 2764 1793 110 354 Ouartzs 32 TTL74 CMOS 40 Supports C I• connecteur, Remise sur quantité TARIF GENERAL 9rrautte sur ur demande Tous composants Tavernlerenstock du 605.14.40 3 J J J J J POUR MOINS DE 50.000 F 2350 F TTC (matériel + logiciel) LOGICIELS DISPONIBLES• Comptabilité générale• Paie• Facturation• Traitement de texte• Mailing• Gestion de fichiers• Cabinet de médecin• Opticiens• Pharmaciens• Notaire• Huissier• Auto-école• Gestion des temps de travail• Gestion cabinet comptable Vous n'êtes pas encore convaincu des qualités du VIC 20 ? Alors TERMINAL vous le loue pendant 15 jours pour 250 F TTC (déductible de votre acquisition définitive) CLUB VIC20 renseignez- vous MM 4000 4016. _8000 F TTC I 4040.10500 F TTC 4032.10500 F TTC I 4022...5900 F TTC SERVICE LECTEURS N 200 une gamme complète d'imprimés standarts pour l'informatique et h micro-informatique — listings factures — relevés — bons de livraison — bulletins (JO paye — traites AXE INFORMATIQUE La Garenne - Royaucourt et Chailvet - 02000 FAON'Tél. (23) 21.67.65 SERVICE-LECTEURS N°201
Apprendre à raisonner... une gageure ? Non ! une application des techniques informatiques E.A.O. ILJAI DIDACTICIEL L'ECOLE PRIMAIRE.-1111. CAMP ANER der Fomule des problèmes et demande le raisonnement conduisant à la réponse. Langage  : Basic. 80. Ordinateur TR L'intérêt majeur de ce programme est de fournir à l'enseignant un outil permettant aux enfants de porter toute leur attention sur le mode de raisonnement plutôt que sur les mécanismes opératoires, l'ordinateur assurant ces basses besognes... Face à un traditionnel énoncé de problème, les élèves se précipitent sur les données numériques qu'ils additionnent, soustraient, multiplient ou divisent à loisir et malheureusement à tort et à travers. Ce comportement s'explique par le besoin d'action de l'enfant pour qui faire du calcul se résume trop souvent à faire des opérations. L'ordinateur apporte une ébauche de solution  : la désacralisation de l' « opération » peut être abordée par l'introduction en classe de micro-ordinateurs. Pour peu que les données aient été entrées de façon correcte, ils fournissent un résultat exact et cela instantanément. Les opérations sont laissées à « l'esclave électronique » tandis que l'enfant peut se consacrer aux « nobles » tâches de la réflexion. Muni de son micro-ordinateur, l'élève porte davantage son attention à la compréhension de l'énoncé, au choix de l'opération adaptée, aux données y afférant ainsi qu'à l'appréciation de l'ordre de grandeur du résultat final. Ce processus nécessite néanmoins l'intervention de l'enseignant qui, en dernier ressort, valide ou non la réponse trouvée. Le travail de l'enseignant consiste à charger le programme depuis la cassette et à le lancer par la commande « RUN ». Il choisit ensuite le mode d'exécution (élève ou auteur). Dans le premier cas, il introduit la date (celle-ci figurera sur les bilans imprimés) puis entreprend le chargement du fichier des exercices pouvant se trouver à la suite du programme ou sur une autre cassette. Pendant le chargement (environ 30 secondes par exercice), l'écran affiche un décompte des phrases restantes. Le fichier chargé, la phrase « ECRIS TON NOM » apparaît. Les élèves peuvent venir travailler. L'élève au clavier Après avoir introduit son nom, l'élève voit s'afficher le texte du premier problème suivi de la demande  : « QUELLE OPERATION ME PROPO- SES-TU ? » L'enfant entre les chiffres à partir du clavier. Toute action sur les touches autres que numériques ou « + — x */ :., = ESPACE ET EFFACEMENT ARRIERE », ne produit aucun effet. Remarquez que  : « x  : , » sont acceptés au même titre que « */. ». De même, les espaces séparant les nombres ne sont pas significatifs. Dès que l'élève a appuyé sur la touche « », la machine fournit le résultat du calcul, accompagné de la question  : « LE RESULTAT TE SEMBLE-T- IL CORRECT ? ». Si l'élève pense être trop éloigné de l'ordre de grandeur estimé, il répond « NON » ou « N », auquel cas la machine lui demande de proposer une autre opération, et ainsi de suite. Si la réponse est positive, la machine vérifie le résultat et en cas d'erreur affiche l'opération Juin 1983 exacte. Le même problème est alors reposé avec des données différentes et cela jusqu'à trois fois de suite. Lorsque la bonne réponse a été trouvée, ou au bout de trois erreurs consécutives, l'enfant peut décider de faire un problème différent ou d'arrêter là. Son travail terminé (soit parce qu'il a fait tous les exercices du fichier, soit parce qu'il a décidé d'arrêter), l'élève prend connaissance de son bilan individuel, lui indiquant le nombre de problèmes faits, le nombre d'erreurs, et le tout agrémenté d'une appréciation globale de son travail. L'élève suivant peut alors venir travailler à son tour. Si à la demande « ECRIS TON NOM », le mot « BILAN » est entré, un bilan collectif est affiché à l'écran puis, éventuellement, sur l'imprimante. Celle-ci fournit également de petits bilans individuels qui iront garnir les cahiers des enfants, témoignant de leurs progrès... Construction du fichier (le mode « AUTEUR ») S'il désire construire un fichier (un fichier utilisable par dix élèves passant à la suite en une heure comporte, en moyenne, cinq exercices), l'enseignant à la demande de la machine introduit  : • L'énoncé du problème en remplaçant les données numériques par les deux variables XX et YY.• La fourchette dans laquelle peuvent évoluer chacune des variables. Exemple  : Pour les faire varier de 3 à 27, il écrira  : 3,27. De 5.2 à 8.9 5.2,8.9 (Attention au point décimal, la virgule ne servant que de séparateur entre les deux nombres.)• L'opération nécessaire à la résolution  : XX+YY, XX—YY, YY—XX, XX*YY, XX/YY, YY/XX, à l'exclusion de toute autre. Pour sortir de la boucle de création d'énoncés, il suffit de taper « ZZZ ». Une vérification du fichier doit alors être exécutée ligne par ligne. D'éventuelles corrections peuvent être envisagées à ce stade. Le fichier est ensuite sauvegardé sur une cassette. Cette dernière n'étant pas un support de totale fiabilité, une vérification de la sauvegarde est prévue à son issue. Précisions et astuces pour la création  : Si une donnée décimale est introduite dans la fourchette de détermination des variables, la donnée engendrée aléatoirement comportera autant de chiffres décimaux. Par exemple  : XX peut varier de 4.35 à 8 et pourra avoir pour valeur  : 4.67 5.06 7.99 (deux décimales). Si une donnée doit être une constante (calcul du périmètre du carré par exemple), on écrira XX — « 4,4. XX peut donc varier de 4 à 4 et est donc égale à 4. Faire figurer toutes les données dans l'énoncé n'est pas obligatoire (exemple  : quel est le périmètre d'un carré de YY M de côté ?). Enfin, pour compliquer les situations, on peut introduire des données « pièges » qui n'ont pas de rapport avec les calculs... Le nombre de variables utilisables dans les énoncés est limité à deux (XX et YY). Donc, les parenthèses ne sont pas admises (cette modification pour de plus grands élèves pourrait être adjointe en introduisant d'assez importantes modifications à ce programme). la MICRO-SYSTEMES — 173



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 1Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 2-3Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 4-5Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 6-7Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 8-9Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 10-11Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 12-13Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 14-15Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 16-17Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 18-19Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 20-21Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 22-23Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 24-25Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 26-27Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 28-29Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 30-31Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 32-33Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 34-35Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 36-37Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 38-39Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 40-41Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 42-43Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 44-45Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 46-47Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 48-49Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 50-51Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 52-53Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 54-55Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 56-57Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 58-59Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 60-61Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 62-63Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 64-65Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 66-67Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 68-69Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 70-71Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 72-73Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 74-75Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 76-77Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 78-79Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 80-81Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 82-83Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 84-85Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 86-87Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 88-89Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 90-91Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 92-93Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 94-95Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 96-97Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 98-99Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 100-101Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 102-103Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 104-105Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 106-107Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 108-109Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 110-111Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 112-113Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 114-115Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 116-117Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 118-119Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 120-121Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 122-123Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 124-125Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 126-127Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 128-129Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 130-131Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 132-133Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 134-135Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 136-137Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 138-139Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 140-141Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 142-143Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 144-145Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 146-147Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 148-149Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 150-151Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 152-153Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 154-155Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 156-157Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 158-159Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 160-161Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 162-163Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 164-165Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 166-167Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 168-169Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 170-171Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 172-173Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 174-175Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 176-177Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 178-179Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 180-181Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 182-183Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 184-185Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 186-187Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 188-189Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 190-191Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 192-193Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 194-195Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 196-197Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 198-199Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 200-201Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 202-203Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 204-205Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 206-207Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 208-209Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 210-211Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 212-213Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 214-215Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 216-217Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 218-219Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 220-221Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 222-223Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 224-225Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 226-227Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 228-229Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 230