Micro Systèmes n°32 juin 1983
Micro Systèmes n°32 juin 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°32 de juin 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : intelligence artificielle, robots et systèmes experts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
Avant les ordinateurs, le réseau téléphonique était la machinerie la plus complexe. Initiation Depuis quelque temps, les ingénieurs des Télécommunications, les informaticiens « dans le vent » et les grands utilisateurs de réseaux d'ordinateurs emploient entre eux une sorte de jargon mystérieux. Il n'est question, en effet, que « d'entités du cinquième niveau ayant entre elles un protocole de bout en bout », ou « de la couche transport qui multiplexe plusieurs connexions de transports sur une seule connexion de réseau ». Quand il ne s'agit pas de quelque « protocole de terminal virtuel »... ce qui laisse confondu le nouveau venu. Quand des termes inusités apparaissent et prolifèrent, c'est en règle générale qu'il y a anguille sous roche, qu'un progrès, ou un mouvement des idées oblige la collectivité des spécialistes à trouver des expressions neuves. C'est ce qui arrive aujourd'hui, parmi ceux qui sont concernés par le fantastique développement des techniques et des idées-forces nouvelles relatives au problème, très vaste, de la communication des machines informatiques entre elles. Les enjeux sont immenses ! Supposons, afin de ne pas mettre sur la table tous les problèmes à la fois, que l'agence A d'une compagnie X souhaite échanger des informations avec l'Agence B. Supposons également que, par des conventions communes dans cette compagnie, les mêmes informations sont présentées, et représentées de la même manière dans les deux agences. Equipées, de surcroît, du même modèle du même ordinateur. Supposons, en bref, que tout le monde parle rigoureusement la même langue (en pratique, c'est de la fiction !). Voici la manière la plus « classique » de s'y prendre. Il faut tout d'abord trouver un lien matériel pour relier les deux machines. Bientôt (nous en reparlerons), des moyens nouveaux seront proposés ; en attendant, nous sommes heureux de trouver tout installé et ô combien éprouvé ! le bon vieux réseau téléphonique, qui n'est pas parfait (le sera-t-il jamais) mais qui fonctionne avec une belle régularité, avec l'avantage d'être universel ; au sens premier de cet adjectif, puisque, théoriquement, vous pouvez avec votre combiné établir une « communication » avec n'importe quel autre abonné de cette planète... Avant les ordinateurs, le réseau du téléphone était la machinerie la plus complexe au monde. Balbutiant à la fin du siècle dernier, il avait dès l'avant-Deuxième Guerre mondiale atteint avec l' « automatique » un niveau de service très voisin de celui que nous connaissons. Certes, pas à la même échelle. Il s'ensuit qu'il n'a pas été conçu pour l'acheminement de données, d'informations codées telles qu'elles circulent ou sont stockées dans les ordinateurs. Les lignes téléphoniques sont faites pour véhiculer du son ; et, plus précisément, de la voix humaine. Il est donc nécessaire de transformer les signaux « tout ou rien » des machines informatiques en d'autres signaux qui puissent passer par les mêmes lignes qu'une conversation entre des gens. Ou, mieux, sur des lignes spécialisées de « qualité supérieure », présenter les mêmes caractéristiques, disons, qu'une retransmission radiophonique correcte. Le modulateur/démodulateur ou modem Nos deux agences seront donc reliées par une « ligne » téléphonique. Tels quels, les deux ordinateurs sont incapables de s'en servir ; leurs signaux sont (électrique men t) très faibles et binaires  : le plus couramment,.t'"1,"=" = « COU. wxwelle"" 104 - MICRO-SYSTEMES
La communication entre ordinateurs Initiation — des signau‘ d'ordinateurs au,  : lignes téléphoniques scue,inc Un coupleur acoustique du commerce. c'est une tension légèrement supérieure à 2 volts qui représente le « I », une tension inférieure à 0,8 volt, le « 0 ». Et tout le reste n'est que combinaisons de « zéros » et de « uns ». Il va falloir introduire, entre la ligne et ces machines, des boîtes noires assurant, d'une manière ou d'une autre, la transformation des signaux d'ordinateur en signaux d'allure « sonore », et vice versa. Ces opérations sont respectivement appelées modulation et démodulation ; d'où, pour les boîtes noires correspondantes, l'appellation abrégée de modems. Les modems les plus simples utilisent un procédé assez rudimentaire  : on se donne deux fréquences ; plus simplement  : deux notes musicales. L'une représentera « zéro », l'autre « un » ; elles seront choisies de telle sorte qu'elles « passent » le mieux possible par le téléphone. Essayez  : l'extrême aigu et l'extrême grave passent très mal ; on prend donc deux tons modérément aigus. La modulation consiste en une sorte de gazouillis  : le « sifflet » (électronique) change de ton quand change le bit de donnée présenté par l'ordinateur. La démodulation est réalisée par filtrage  : on a l'équivalent électronique d'une oreille musicale qui reconnaît les deux tons, et présente en conséquence à l'ordinateur récepteur les deux valeurs correspondantes du signal logique. C'est exactement comme cela que fonctionnent les moins onéreux des modems, aussi nommés  : coupleurs acoustiques, car (littéralement) ils « chantent » dans le microphone du combiné, grâce à un petit hautparleur, et « écoutent » via un micro. D'où leur forme caractéristique, destinée à recevoir le combiné d'un téléphone ordinaire. Les modems de haut de gamme se raccordent directement aux fils de la ligne téléphonique, et utilisent des procédés bien plus fins, jouant sur la Juin 1983 MICRO-SYSTEMES — 105



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 1Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 2-3Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 4-5Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 6-7Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 8-9Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 10-11Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 12-13Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 14-15Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 16-17Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 18-19Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 20-21Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 22-23Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 24-25Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 26-27Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 28-29Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 30-31Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 32-33Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 34-35Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 36-37Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 38-39Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 40-41Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 42-43Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 44-45Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 46-47Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 48-49Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 50-51Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 52-53Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 54-55Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 56-57Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 58-59Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 60-61Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 62-63Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 64-65Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 66-67Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 68-69Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 70-71Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 72-73Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 74-75Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 76-77Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 78-79Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 80-81Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 82-83Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 84-85Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 86-87Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 88-89Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 90-91Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 92-93Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 94-95Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 96-97Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 98-99Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 100-101Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 102-103Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 104-105Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 106-107Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 108-109Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 110-111Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 112-113Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 114-115Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 116-117Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 118-119Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 120-121Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 122-123Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 124-125Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 126-127Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 128-129Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 130-131Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 132-133Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 134-135Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 136-137Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 138-139Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 140-141Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 142-143Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 144-145Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 146-147Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 148-149Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 150-151Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 152-153Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 154-155Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 156-157Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 158-159Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 160-161Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 162-163Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 164-165Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 166-167Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 168-169Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 170-171Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 172-173Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 174-175Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 176-177Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 178-179Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 180-181Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 182-183Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 184-185Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 186-187Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 188-189Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 190-191Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 192-193Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 194-195Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 196-197Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 198-199Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 200-201Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 202-203Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 204-205Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 206-207Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 208-209Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 210-211Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 212-213Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 214-215Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 216-217Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 218-219Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 220-221Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 222-223Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 224-225Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 226-227Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 228-229Micro Systèmes numéro 32 juin 1983 Page 230