Micro Systèmes n°29 mars 1983
Micro Systèmes n°29 mars 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°29 de mars 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 168 Mo

  • Dans ce numéro : Forth... un langage sans programmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Relier deux ZX 81 revient à connecter deux circuits logiques entre eux. Réalisation Le ZX 81 peut être considéré comme une unité centrale « évoluée » conçue autour d'un microprocesseur 8 bits largement répandu, le Z 80. Aussi est-il relativement facile de développer des extensions, de le programmer en langage machine, de figer le système pour une application donnée, etc. Cependant, élaborer une application sur un ZX 81 impose quelques contraintes dues essentiellement à la pauvreté de son architecture (absence de RESET permettant de reprendre la main sans effacer le contenu de la mémoire, liaisons précaires avec certains éléments externes comme le boîtier mémoire additionnel, le magnétophone à cassette...). De plus, la sauvegarde d'un programme sur cassette reste fastidieuse et sa restitution incertaine. Sur des systèmes informatiques plus importants, la sauvegarde du programme en cours d'élaboration est aisée et, s'il y a destruction du programme résident, il est toujours possible de conserver la dernière version sauvegardée. Ainsi, avec le ZX 81, il faudrait toujours posséder un volant de cassettes « brouillons » et conserver les deux versions précédentes afin d'être certain de pouvoir en récupérer au moins une. 82 - MICRO-SYSTEMES contrôle de la sauvegarde, transfert de données d'un programme à l'autre, etc. Principe de la sauvegarde sur cassette L'étude que nous vous proposons consiste à réaliser un système de connexion entre deux ZX 81 où l'un pourra être considéré comme la mémoire de masse temporaire de l'autre. Beaucoup d'autres utilisations de cette liaison sont réalisables  : Après l'exécution de la commande Basic SAVE, le circuit logique du ZX 81 est activé et sa sortie T.V./TAPE change d'état (fig. 1). La transmission des informations se fait bit par bit (photo 1). Ainsi, pour transmettre un état « 0 », la sortie T.V./TAPE émet un train de quatre impulsions à la fréquence de 3,3 kHz. Pour la transmission d'un état « 1 », un train de neuf impulsions est généré. Entre deux trains d'impulsions, un « blanc » d'une durée constante est inséré (environ quatre périodes de 3,3 kHz). 111 ****• *• » mer•emimem »•ismanam a) tUUUt Utt Ittlitt ftfUtfir-tt 7fitlffliT b)• Photo I. — a) Signal observé à l'oscilloscope au point « A » (fig. I) du ZX 81 « émetteur ». Neuf impulsions transmettent un « I » tandis que quatre un « 0 ». b) Signal prélevé au point - B » (fig. 1) du ZX 81 « récepteur ». c) « Echo vidéo » présent au point A du ZX 81 « récepteur ». Durant un train d'impulsions, le signal vidéo est à « 0 - (= noir) ; entre deux trains d'impulsions, celui-ci est à'1 (= blanc). Cc signal est à l'origine des rayures que vous pouvei observer à l'écran lof-, ment d'une cassette. Mars 1983
Reliez deux ZX 81 entre eux Réalisation Vers inversions (Video Phase) r— PASSE HAUT PASSE BAS M I C• C11 47,,F R 34 220 n R27 1K r C12 R29 97pF PASSE BAS C10 R33 EAR• MW — lOnF 4.7K 16 TV/TAPE CIRCUIT LOGIQUE SINCLAIR 20 TAPE IN signal utile. yii)ant Pour enregistrer nos informations sur cassette, nous ne pouvons pas appliquer directement un tel signal sur l'entrée « Micro » d'un magnétophone car sa sensibilité typique est de 5 mV. L'amplitude du signal étant de 5 V, il faut donc l'atténuer d'un facteur égal à 1000. D'autre part, la fréquence du signal utile étant égale à 3,3 kHz, le ZX 81 est muni d'un filtre « passe-bande » de fréquence centrale égale à 3,3 kHz. Ce filtre se décompose en un filtre « passe haut » (RC série) suivi d'un filtre « passe bas » (RC parallèle). L'atténuation du filtre dans la bande passante est obtenue par le pont diviseur constitué des résistances R29 et R27. Cette atténuation est égale à  : R27 # 1 R27 + R29 1000 d'où R29 # 1000 R27. Ainsi, nous pouvons choisir les valeurs  : R29 = 1 MO R27 = 1 MI La fréquence de coupure « haute » se calcule ainsi  : FH = 1 2. 71-• R29• C12 = 3,38 kHz De même, la fréquence de coupure « basse » est donnée par la relation  : FB = 1 2• r• R27• C11 = 3,38 kHz Le signal est donc régulièrement filtré, tandis que son amplitude, ramenée à 5 mV, devient compatible avec la sensibilité d'un magnétophone à cassette. Restitution d'un programme enregistré Après la frappe de la commande LOAD, le programme vient interroger en permanence le circuit logique et prélève une information correspondant au signal présent sur l'entrée. La lecture de la cassette va donc nécessiter une amplification avant d'attaquer le microordinateur car, sur le schéma électrique d'entrée (fig. 1), on s'aperçoit que notre signal passe par un filtre passe-haut avant d'être appliqué au circuit logique. Il faut donc se rapprocher des niveaux logiques pour compenser l'atténuation introduite par ce filtre. En fait, au repos (sans signal d'entrée), il n'y a aucun courant continu qui traverse la résistance R33, donc pas de courant alimentant l'entrée du circuit logique. Le condensateur C10 bloque toute composante continue. L'entrée se trouve « en l'air », soit à l'état « 1 » en logique TTL. C'est donc un changement d'état qui va activer cette entrée du circuit logique, soit les transitions de l'état « 1 » à l'état « 0 ». D'où la nécessité d'appliquer un signal de niveau suffisant et dont les changements d'état sont les plus rapides possible. Ceci est lié directement à la bande passante du signal transmis  : des fronts raides impliquent une bande passante élevée. Pour cette raison, il est conseillé de « pousser » les aigus du magnétophone à l'aide du potentiomètre de réglage de tonalité, sinon le signal est trop faible et son front descendant n'est pas assez raide pour faire changer d'état l'entrée du circuit. Cependant, il faut veiller à ne pas trop augmenter le signal sous peine de permettre aux parasites et autres déformations du signal de faire changer d'état l'entrée. Ce sont ces réglages délicats qui rendent bien souvent le chargement d'un programme problématique. Notons enfin, comme le suggère la figure 2, que le magnétophone est équivalent à un étage amplificateur associé à une source de parasites et à des bruits... La liaison entre deux ZX 81 Etablir une liaison entre deux ZX 81 revient à relier deux circuits logiques entre eux. Il nous faut donc, pour assurer cette liaison, amplifier le signal issu de la broche TV/TAPE (ou plus simplement ne pas l'atténuer). Notons que celui-ci est aussi le signal « vidéo » avant son inversion de phase. Nous allons réaliser cette adaptation avec un transistor monté en « émetteur suiveur » (gain = I. faible impé- Mars 1983 MICRO-SYSTEMES — 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 1Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 2-3Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 4-5Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 6-7Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 8-9Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 10-11Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 12-13Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 14-15Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 16-17Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 18-19Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 20-21Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 22-23Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 24-25Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 26-27Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 28-29Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 30-31Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 32-33Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 34-35Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 36-37Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 38-39Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 40-41Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 42-43Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 44-45Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 46-47Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 48-49Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 50-51Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 52-53Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 54-55Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 56-57Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 58-59Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 60-61Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 62-63Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 64-65Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 66-67Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 68-69Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 70-71Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 72-73Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 74-75Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 76-77Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 78-79Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 80-81Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 82-83Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 84-85Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 86-87Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 88-89Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 90-91Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 92-93Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 94-95Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 96-97Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 98-99Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 100-101Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 102-103Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 104-105Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 106-107Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 108-109Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 110-111Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 112-113Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 114-115Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 116-117Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 118-119Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 120-121Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 122-123Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 124-125Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 126-127Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 128-129Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 130-131Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 132-133Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 134-135Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 136-137Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 138-139Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 140-141Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 142-143Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 144-145Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 146-147Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 148-149Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 150-151Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 152-153Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 154-155Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 156-157Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 158-159Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 160-161Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 162-163Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 164-165Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 166-167Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 168-169Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 170-171Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 172-173Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 174-175Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 176-177Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 178-179Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 180-181Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 182-183Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 184-185Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 186-187Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 188-189Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 190-191Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 192-193Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 194-195Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 196-197Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 198-199Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 200-201Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 202-203Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 204-205Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 206