Micro Systèmes n°29 mars 1983
Micro Systèmes n°29 mars 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°29 de mars 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 168 Mo

  • Dans ce numéro : Forth... un langage sans programmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
L'imprimante dispose d'une des polices de caractères du New Brain Système « Gros plan » sur les circuits imprimés. Autres périphériques possibles  : deux magnétophones, une imprimante, un modem (ou un autre New Brain), chacun connectable sur une interface RS232C pilotée par logiciel (vitesse réglable jusqu'à 9 600 bauds). Une interface d'extension peut se brancher sur le connecteur de 40 broches. Nous y reviendrons plus loin. Les magnétophones utilisés sont des appareils courants du commerce, respectant les consignes d'impédance données dans la notice. Les interfaces fonctionnent à 1 200 bauds et sont fiables (nous n'avons eu aucun problème de relecture de cassettes prêtées par d'autres utilisateurs). Le Basic permet de définir la taille des blocs de données lus ou écrits sur les bandes. C'est à la première sauvegarde de programme qu'est apparu un défaut de conception  : le rafraîchissement d'image ne s'effectue plus correctement à la moindre opération d'entrée-sortie. Alors l'image clignote... C'est fort regrettable. Ce défaut semble devoir toutefois être corrigé prochainement si l'on en croit les concepteurs de la machine. L'imprimante proposée offre un intérêt indéniable  : elle dispose d'une des polices de caractères du New Brain et leur dessin est assez esthétique (sauf celui des minuscules au jambage ne descendant pas sous la ligne). L'impression est rapide (80 caractères par seconde). L'entraînement est soit à traction, soit à friction. Une ligne peut contenir 80, 96, 132 caractères mais aucune possibilité graphique n'est disponible, ce qui en diminue grandement l'intérêt. Cela dit, toute imprimante supportant une interface RS232C pourra être utilisée. Chacun pourra faire son choix. La deuxième interface série est bidirectionnelle et autorise ainsi la connexion avec un modem ou un autre New Brain. Cette possibilité (amusante) permet de confier à une machine les 76 - MICRO-SYSTEMES Mars 1983
Le New Brain  : encore un Anglais Système opérations d'entrées-sorties pendant que l'autre effectue les calculs (la vitesse de 9 600 bauds est en effet assez confortable) ; mais on est loin d'un réseau. La version de base offre de bonnes performances de calculs  : les variables traitées ont une précision de 10 ± 99 avec 10 chiffres significatifs et les calculs intermédiaires peuvent appartenir à l'intervalle [10150, 10-150]. On y retrouve toutes les fonctions mathématiques usuelles sauf la factorielle qui manquera aux statisticiens. Les limitations de ce Basic se situent essentiellement au niveau du nom des variables (2 caractères ou 3 pour les chaînes) et du nombre de dimensions des tableaux (limité à 2). Les extensions Au boîtier initial, il est possible d'ajouter une interface d'extensions. Elle permet de transformer le New Brain en une machine nettement plus puissante  : quatre interfaces supplémentaires dont deux séries pilo- tées par l'extension (ce qui libère le microprocesseur) et deux parallèles ; une interface numérique/analogique autorisant, entre autres, la connexion de manettes de jeux ou peut-être un crayon optique ; ajoutons à cela la possibilité d'interconnecter 24 New Brain (une entreprise peut alors concevoir son propre réseau interne) ainsi que l'ensemble des circuits et le module de gestion de pages de mémoire nécessaire à l'emploi de deux millions d'octets de mémoire vive et de deux millions d'octets de ROM ! L'ensemble est ainsi directement accessible depuis le Basic, tant pour les données que pour les programmes ; notons, de plus, la présence de connecteurs destinés aux contrôleurs de disquettes et de disques durs. A ces éléments périphériques s'ajoutent les embases destinées à doter le New Brain d'un assembleur et du langage « COMAL ». Avec les disquettes, un DOS (Disk Operating System) s'avère pourtant rapidement nécessaire. NEW BRAIN Fiche technique Microprocesseur central  : Z-80A (4 MHz). Microprocesseur assurant les entrées/sorties  : COP 420, mémoire vive 32 Ko. ROM  : 24 Ko, le Basic (8 Ko), le module graphique (4 Ko), le système d'exploitation, l'éditeur,... générateur de caractères  : 4 Ko.• 2 interfaces cassette avec contrôle du moteur (1 200 bauds).• 1 interface vidéo (norme CCITT).• 1 sortie « UHF » (canal 36).• 1 interface RS232 C monodirectionnelle (jusqu'à 9 600 bauds).• 1 interface RS232 C bidirectionnelle (jusqu'à 9 600 bauds). Prix  : 3 800 F environ TTC. Les disquettes commercialisées par Sanocord sont de 80 Ko (formattées), ou 640 Ko (formattées). Le contrôleur peut supporter jusqu'à quatre unités. CP/M y pourvoit et ajoute même toute la bibliothèque des utilitaires déjà existante sous ce système. Il est inutile de revenir sur les avantages et inconvénients de CP/M, largement décrits dans de multiples ouvrages. Pourtant il faut noter que CP/M ne réclame pour fonctionner que les 32 Ko de la version de base. Ses performances en sont bien sûr réduites et l'utilisation de Basic est assez délicate. De même, l'assembleur, toujours présent avec CP/M, est traditionnellement celui du « 8080 ». Ici, cet assembleur inclut tous les codes et mnémoniques du « Z-80 ». Conclusion Avec l'arrivée des microprocesseurs seize bits, les machines bâties autour de huit bits sont astreintes à proposer de nouveaux services, à aller de plus en plus vite, en d'autres termes à être développées jusqu'aux limites du possible. Les dimensions restreintes du New Brain, sa taille mémoire possible, ses performances de calcul et d'édition de textes, le destinent soit aux scientifiques (par exemple dans les laboratoires d'électronique où sa présence près du matériel peut s'avérer indispensable), soit aux entreprises en tant qu'aide aux différentes décisions. Les quelques défauts, ici observés, sont pour la plupart des « erreurs de jeunesse » (n'oublions pas que ce micro-ordinateur est commercialisé depuis moins d'un an). Si des corrections lui sont apportées rapidement, cette machine devrait se trouver quasiment seule sur le marché de l'ordinateur portatif (si on excepte les ordinateurs « de poche » qui n'ont ni la même cible ni sa puissance de calcul). Nous devrions en entendre parler pendant longtemps. ■ G. PECONTAL Mars 1983 MICRO-SYSTEMES — 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 1Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 2-3Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 4-5Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 6-7Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 8-9Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 10-11Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 12-13Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 14-15Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 16-17Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 18-19Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 20-21Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 22-23Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 24-25Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 26-27Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 28-29Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 30-31Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 32-33Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 34-35Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 36-37Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 38-39Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 40-41Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 42-43Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 44-45Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 46-47Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 48-49Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 50-51Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 52-53Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 54-55Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 56-57Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 58-59Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 60-61Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 62-63Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 64-65Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 66-67Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 68-69Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 70-71Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 72-73Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 74-75Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 76-77Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 78-79Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 80-81Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 82-83Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 84-85Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 86-87Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 88-89Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 90-91Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 92-93Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 94-95Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 96-97Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 98-99Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 100-101Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 102-103Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 104-105Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 106-107Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 108-109Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 110-111Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 112-113Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 114-115Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 116-117Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 118-119Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 120-121Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 122-123Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 124-125Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 126-127Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 128-129Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 130-131Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 132-133Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 134-135Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 136-137Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 138-139Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 140-141Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 142-143Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 144-145Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 146-147Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 148-149Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 150-151Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 152-153Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 154-155Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 156-157Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 158-159Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 160-161Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 162-163Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 164-165Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 166-167Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 168-169Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 170-171Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 172-173Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 174-175Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 176-177Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 178-179Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 180-181Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 182-183Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 184-185Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 186-187Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 188-189Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 190-191Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 192-193Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 194-195Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 196-197Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 198-199Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 200-201Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 202-203Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 204-205Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 206