Micro Systèmes n°29 mars 1983
Micro Systèmes n°29 mars 1983
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°29 de mars 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 206

  • Taille du fichier PDF : 168 Mo

  • Dans ce numéro : Forth... un langage sans programmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Un bon point  : toutes les fiches de connexions sont équipées de détrompeurs Système Contact... Mettons le système sous tension. Un bon point  : toutes les fiches de connexion sont pourvues de détrompeurs. N'entre dans son embase qu'un câble donné, et correctement orienté. C'est simple et cela évite des soucis. A la mise en marche, l'écran permet d'afficher 24 lignes de 40 caractères bien dessinés, inscrits dans une matrice de dix points par huit. On y retrouve les 96 caractères ASCII (majuscules et minuscules), les caractères accentués, un alphabet grec, quelques graphismes de jeux (les quatre couleurs d'un jeu de cartes...) et 64 caractères semigraphiques. Cela représente déjà une police enviable mais ce n'est pas tout. Une deuxième police (10 points par 8) est accessible, qui, si elle n'offre pas de caractères grecs ou accentués, propose le jeu standard en inversion vidéo. Ces deux polices peuvent être affichées dans une matrice de huit points par huit. En ce cas, l'écran permet de visualiser jusqu'à trente lignes. Il est, en outre, possible d'inverser l'ensemble de l'écran (noir sur blanc — ou encore vert — ou blanc sur fond noir) et de définir le nombre de caractères par lignes (40 ou 80). Notons toutefois qu'un écran rempli de caractères minuscules à raison de 80 lettres par ligne est difficile à lire (sauf en noir sur blanc, où la définition est excellente. Mais ce mode d'affichage est fatigant pour les yeux du fait de la luminosité de l'écran). Une notice destinée aux connaisseurs... La notice offerte avec le New Brain * est en effet assez peu or- donnée et, si tout y est écrit au moins une fois, il faut la lire entièrement pour pouvoir s'y référer. En fait, les seuls bons points en sont les annexes (plus de la moitié des deux cents pages) et la description des boucles « FOR...NEXT ». Un débutant devra se procurer le « Guide du débutant », très didactique et agréable à lire. Par contre, un spécialiste pourra acheter le « New Brain Software Technical Manuel », ouvrage écrit en anglais, certes, mais contenant le détail des circuits internes de l'ordinateur. L'éditeur de textes Une fois assimilées les règles de l'éditeur de textes, son emploi * Le• New Brain » est diffusé en France par Sanocord International, 12, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris. Tél.  : 380.83.67. 74 — MICRO-SYSTEMES Mars 1983
Le New Brain  : encore un Anglais Système est des plus aisés. Afin de modifier un texte affiché, il suffit d'y amener le curseur à l'aide des quatre touches marquées de flèches (qui sont, elles, à répétition, ce qui est pratique dans ce cas), de modifier le texte, ou, grâce à la touche Insert, d'y insérer des caractères, ou encore d'effacer ceux situés à droite (Shift flèche à droite) ou à gauche (Shift flèche à gauche) du curseur et enfin « dévalider » la modification par « New Line ». Il est aussi possible de découper une ligne en plusieurs, ou d'en fusionner plusieurs en une seule. L'éditeur permet de gérer des pages de 255 lignes de 255 caractères. Lorsque le nombre de lignes dépasse les possibilités d'affichage de l'écran, celui-ci se conduit comme une « fenêtre » que l'on déplace sur les lignes de texte. Une remarque s'impose ici  : l'afficheur peut être utilisé comme organe de visualisation d'un texte en cours d'édition simultanément ou indépendamment avec l'écran. Dans ce dernier cas, son utilisation est semblable à celle des ordinateurs de poches actuels. Fais-moi un dessin... En plus de ses talents d'écrivain, le New Brain prétend aussi être dessinateur ! Ainsi, l'écran peut être divisé en deux zones, l'une alphanumérique et l'autre graphique. Les dimensions de la fenêtre sont réglables en largeur de 256 à 640 points et en hauteur de 10 à 220 points. On le voit, la résolution maximale (plus de 140 000 points) autorise déjà de séduisantes applications scientifiques et même la conception assistée par ordinateur... Les fonctions graphiques sont obtenues par une seule instruction (PLOT) dont les opérandes définissent les actions à réaliser. Pour effectuer une opération graphique, il faut supposer la présence d'un « crayon » dont on définit les caractéristiques (position, couleur, mouvement...). Les fonctions présentes sont assez complètes  : tracés de droites, de courbes, remplissage de figures, écriture de texte (une seule police de caractères disponible), effacements... Un reproche ? Peut être la vitesse des fonctions graphiques est-elle un peu faible, surtout pour le tracé des courbes en haute résolution ; mais il y a tant de points... A l'heure actuelle toutes les possibilités d'affichage sont limitées à deux couleurs. Mais de « sources généralement bien informées », on assure que l'année 1983 ne s'écoulera pas sans une nouveauté « haute en couleur ». Le New Brain dispose aussi d'une interface pour l'utilisation d'un téléviseur du commerce. L'entrée se faisant par la prise d'antenne, la définition est moins bonne que pour un moniteur, ce qui est sensible en « haute résolution ». Remarquons, à l'intention de tous ceux qui destinent une telle machine à des usages de conférences ou à des expériences de groupe, que les deux interfaces (vidéo et télévision) fonctionnent simultanément, ce qui permet au confé- rencier de visualiser une image pendant qu'elle est affichée sur l'écran faisant face à la salle. Le Basic Le Basic disponible sur le modèle de base apparaît comme relativement « complet ». Les deux absents sont le « ELSE » du IF...THEN (ce qui est dommage) et le « USING » du PRINT, remplacé (en partie) par des caractères de formattage. Les fonctions de gestion de fichiers sont extrêmement élaborées. Il est possible, en effet, d'ouvrir jusqu'à 255 fichiers simultanément (dans la mesure où la mémoire le permet). Chaque interface est définie et est accessible sans ambiguïté. Une interface fictive (DUMMY) peut être utilisée pour la mise au point. L'interface standard du Z-80 (le microprocesseur du New Brain) est directement accessible, tant physiquement (un connecteur de 40 broches situé à l'arrière du boîtier) que logiquement (le Basic « le connaît » comme l'interface numéro 7). Des extensions spécifiques sont donc envisageables. Un bel avenir en perspective... Mars 1983 MICRO-SYSTEMES — 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 1Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 2-3Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 4-5Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 6-7Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 8-9Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 10-11Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 12-13Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 14-15Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 16-17Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 18-19Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 20-21Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 22-23Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 24-25Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 26-27Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 28-29Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 30-31Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 32-33Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 34-35Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 36-37Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 38-39Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 40-41Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 42-43Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 44-45Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 46-47Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 48-49Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 50-51Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 52-53Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 54-55Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 56-57Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 58-59Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 60-61Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 62-63Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 64-65Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 66-67Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 68-69Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 70-71Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 72-73Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 74-75Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 76-77Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 78-79Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 80-81Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 82-83Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 84-85Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 86-87Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 88-89Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 90-91Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 92-93Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 94-95Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 96-97Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 98-99Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 100-101Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 102-103Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 104-105Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 106-107Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 108-109Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 110-111Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 112-113Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 114-115Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 116-117Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 118-119Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 120-121Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 122-123Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 124-125Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 126-127Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 128-129Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 130-131Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 132-133Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 134-135Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 136-137Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 138-139Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 140-141Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 142-143Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 144-145Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 146-147Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 148-149Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 150-151Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 152-153Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 154-155Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 156-157Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 158-159Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 160-161Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 162-163Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 164-165Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 166-167Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 168-169Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 170-171Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 172-173Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 174-175Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 176-177Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 178-179Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 180-181Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 182-183Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 184-185Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 186-187Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 188-189Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 190-191Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 192-193Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 194-195Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 196-197Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 198-199Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 200-201Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 202-203Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 204-205Micro Systèmes numéro 29 mars 1983 Page 206