Micro Systèmes n°26 nov/déc 1982
Micro Systèmes n°26 nov/déc 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°26 de nov/déc 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 174 Mo

  • Dans ce numéro : Microdigest... le nouveau magazine de Micro-Systèmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
M/DOS 6502 NA = X  : LET « READ,1 » ira lire les index et trouver l'enregistrement, puis remplir les variables LI$, QT, SM, NF%, TV%, DA$. Les programmes se trouvent donc raccourcis d'une bonne moitié avec cette fabuleuse économie d'instructions ! La place prise par les enregistrements est calculée par le M/DOS d'après un algorithme moyen d'encombrement des chiffres et libellés. Le calcul de cet algorithme donne la longueur des segments. Un enregistrement client peut donc, s'il a une adresse courte, tenir sur un seul segment, et se trouver dispersé sur plusieurs si l'adresse est longue. De plus, dans un libellé, les blancs finaux ne sont pas écrits sur disquette... On peut donc parler de longueur variable, avec son avantage et son inconvénient. En positif, l'optimisation de la place sur disquette, en négatif l'impossibilité de calculer précisément combien d'enregistrements on pourra écrire. L'insertion à la bonne place des nouveaux articles est automatique, le tri n'existant pas sous M/DOS. De plus, index et enregistrements sont écrits ensemble à chaque écriture, ce qui diminue le risque de coupure de courant et a permis d'éliminer l'ordre CLOSE. Pour mettre à jour un enregistrement, on utilise l'ordre UP- DATE. Par exemple  : rajout de 2 au stock de l'article 328 997 NA = 328 997  : LET « READ, 1 »  : QT = QT+2  : LET « UP- DATE, 1 » Si on voulait simplement positionner le stock minimum à 10, on écrirait  : NA = 328 997  : SM = 10  : LET « UPDATE,1 » Pour faire une lecture séquentielle à partir de la famille d'articles 32, il suffit d'écrire la séquence d'instructions suivante 10 NA = 320 000  : LET « READ, 1 » 20 LET « NEXT,1 » **************************************** * * * * * CREPTION PRTICLES * * * * NUMERO (> "P1:" * * * LIBELLE  : ("P2S:" * * PRIX HT  : (* *• CODE TVA  : ) "P4%/:" * * * * * DK (0/N)  : >"D$:" * * **************************************** b) 10 LET ") P1,-.P2$, P3, P4%/20 LET "4*NE-W, 1, FICHIER, PRTICLES 10 LET "402EN,1,FICHIER,ARTICLES" 20 LET "t1OPEN,A,MASOUE,DESSIN" 30 LET "CHARGE,A"1 REM AFFICHE L'ECRAN 40 LET "TARE.A"  : REM RAZ DES VARIAB,S DE L'ÉCRAN 50 LET "INPUT,A"  : REM D0r,NE LA >AIN A L'OPERATEUR POUR LA SAISIE 60 IF Al = 0 THEN END 70 IF 0$ = "N" 6070 30 80 IF 0$ l > "0" THEN  : LET "G"  : 607G 50 90 LET "WRITE,1"  : GOTO 30  : REM r'CRI7URE AU FICHIER Fig. 1. — Un exemple d'utilisation du Al/DOS. En premier lieu, un masque de saisie est créé catalogué sous le nom de dessin (a). Puis un fichier ARTICLES est généré (b). Enfin il suffit de quelques lignes de Basic pour écrire un programme de saisie (c) avec insertion automatique des articles dans l'ordre, sans aucun tri... 30 PRINT LI$... etc. 100 GOTO 20 Pour supprimer un enregistrement, avec récupération immédiate de la place, écrire  : NA = X  : LET « DELET,1 » On peut encore utiliser des extractions par clés, des bornages de fichiers, et bien d'autres facilités. Outre ces possibilités au point de vue fichiers, le M/DOS comprend également un grand nombre d'utilitaires très pratiques. Ces commandes générales permettent de sauver un programme en écrasant ou non un ancien programme de même nom, de charger un programme normalement ou à la suite d'un autre (modularité), d'exécuter des ordres Basic entrés sous forme de libellés, de 86 — MICRO-SYSTEMES Novembre-Décembre 1982
M/DOS 6502 1000 1010 1020 1030 1040 1050 1060 1070 10R0 1100 1110 1120 1130 1140 1150 Novembre-DécemIre 1982 REM REM SUBROUTINE DEMI REM REM FACTORIEL REM INPUT "FACTORIEL ? " ; 1\1 CALL FN "FACTORIEL"(N,P) PRINT " "P GOTO 1050 REM DEF FN "FACTORIEL"(X,Y/I) IF X = 1 THEN Y = 1:'30T0 1150 I=X — 1  : CALL FN "FACTORIEL"(I,Y) Y = Y * X END FN 7LISTFN"FACTORIEL" 1110 DEF FN "FACTORIEL"(X,Y/I) 1120 IF X = 1 THEN Y = 1  : GOTO 1150 11:30 I = X — 1  : CALL FN "FACTORIEL"(I,Y) 1140 Y = Y * X 1150 END FN Fig. 2. - Exemple simple mais évocateur de l'instruction CALL FN. Il devient ainsi possible d'appeler des sous-programmes par noms avec passage de paramètres et variables locales  : de la programmation structurée sous Basic ! passer en Azerty, de faire du hard-copy, etc. Ce système d'exploitation élève ainsi l'Apple au niveau logiciel des meilleures machines existant à l'heure actuelle sur le marché de la micro et de la mini-informatique. Il offre au programmeur et au client qui l'utilisent plusieurs atouts  : — programmation beaucoup plus rapide et plus sûre qu'avec le DOS traditionnel, qui diminue les coûts de logiciel d'une SSCI, — maintenance des programmes plus simple, — temps d'accès ultra-rapide avec n'importe quelle clé (maximum 2 secondes sur disquette 5", 1,5, seconde sur 8", négligeable sur disque dur). L'autre aspect nouveau du M/DOS est la gestion de l'écran par masque de saisie. Un masque est un dessin d'écran (fig. 1). A l'aide des touches du clavier, il est possible de dessiner ce qu'il est souhaitable de voir apparaître devant la personne qui effectue la saisie. Imaginons la saisie d'un prix HT. Si l'on inscrit sur l'écran PRIX HT  : < « PH + : » > — PRIX HT  : est le libellé — < >  : sont les limites de la fenêtre d'écran. Le curseur viendra clignoter sur < et quand nous taperons le dernier caractère sur >, il passera automatiquement à la zone suivante. Ces deux symboles < et > n'apparaîtront pas sur l'écran lors de la saisie. — « PH + : »  : spécifie la variable Basic où ira se placer le prix frappé, les guillemets étant une exigence de syntaxe. Le + va imposer un montant positif (refus du signe « — ») , le  : signifie enchaînement automatique sur la zone suivante. On spécifie ainsi sur le même écran toutes les questions nécessaires à la saisie d'un fichier. La touche'RETURN'permet de sauter d'une zone-fenêtre à l'autre. La touche'FLECHE AR- RIERE'permettra de revenir sur les zones déjà tapées afin de les corriger. Lorsque le dessin d'écran sera terminé, la touche ESCAPE en exécutera la sauvegarde sur disquette. Il suffit ensuite de taper dans le programme les 2 ordres LET « CHARGE,1 »  : LET « INPUT,1 » pour afficher le masque et demander la saisie. Les contrôles sont effectués et les variables remplies. Il ne reste plus qu'à effectuer quelques contrôles logiques avant de poursuivre plus loin dans le programme. Là où l'on écrivait « autrefois » une trentaine de lignes Basic avec moult VTAB, HTAB, PRINT, INPUT, ONERR GOTO, IF, etc., il ne subsiste qu'une seule instruction ! Aussi peut-on superposer sur l'écran plusieurs masques de saisie, sans effacer les anciens, et donc réaliser toutes les combinaisons possibles de contrôle et d'affichage. Le M/DOS comporte, en outre, quelques utilitaires permettant de programmer plus vite et plus astucieusement  : UTIL  : pour générer des masques. INTERRO  : pour manipuler les fichiers. Très utile mise au point des programmes. COPY SI  : pour dupliquer un fichier séquentiel indexé. Enfin dernière richesse, sans doute la plus prometteuse  : le système multi-postes. Avec un disque dur, il est possible de relier jusqu'à 16 Apple ensemble, entièrement autonomes, mais qui se partagent les mêmes fichiers. La carte M/DOS est d'autre part assurée d'une succession. La société M.I.S.commercialise, depuis le SICOB, une nouvelle carte sous le nom MEM/DOS. Ce nouveau système d'exploitation est entièrement compatible avec l'ancien mais présente cependant quelques améliorations  : capacité mémoire étendue, consom- MICRO-SYSTEMES — 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 26 nov/déc 1982 Page 230