Micro Systèmes n°25 sep/oct 1982
Micro Systèmes n°25 sep/oct 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°25 de sep/oct 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la peau artificielle et le laser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 166 - 167  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
166 167
dévoilent progressivement la structure de CP/M. L'article indique également comment étendre les capacités des composants de CP/M en les reliant à des programmes utilisateurs écrits en langage machine. Il faut rappeler que le logiciel CP/M d'origine est conçu pour les microprocesseurs 8 bits, Z 80 ou 8080, par exemple. L'apparition des microprocesseurs 16 bits pose quelques problèmes de compatibilité, puisque les instructions en code machine des 8086 ou 8088, par exemple, sont différentes de celles du 8080 ou du Z 80. C'est la raison pour laquelle Digital Research a développé CP/M-86 pour les 16 bits. Malheureusement, il semble que les programmes écrits pour le 8080 ne puissent pas tourner sous CP/M-86 sans quelques modifications. Se reporter à Practical Computing de juin ainsi qu'à Microcomputing de mai. Cette dernière revue annonce d'ailleurs une série d'articles sur les microprocesseurs 16 bits, justement. Le premier de la série (paru en mai) commence par une présentation générale de la structure des 16 bits, accompagnée d'une analyse de quelques microprocesseurs  : le 9900 de Texas Instruments, les Z 8001 et Z 8002 de Zilog, le 8086 d'Intel et le 68000 de Motorola. Des analyses plus approfondies de ces matériaux sont prévues pour les prochains numéros. (Vous saurez ainsi manipuler comme il le faut les manettes du micro.) Le travail c'est la santé « La plupart des observateurs s'accordent à penser que la réussite japonaise est liée à deux faits  : on travaille plus, et les relations entre les employés et la hiérarchie ne sont pratiquement pas conflictuelles... » (Infoworld). Les menaces que font peser les des micro-ordinateurs continuent Japonais sur le marché américain de susciter de nombreux com- mentaires dans la presse américaine. Un ouvrage, récemment paru chez Warner Books (« The Art of Japanese Management », par Richard T. Pascale et Anthony G. Athos), analyse les raisons des succès japonais et tente d'établir un parallèle avec les méthodes de gestion et de management pratiquées aux Etats-Unis. L'ouvrage fait l'objet d'un compte-rendu publié dans Infoworld du 19 juillet. La plupart des observateurs s'accordent à penser que la réussite japonaise est liée à deux faits  : « On » travaille plus, et les relations entre les employés et la hiérarchie ne sont pratiquement pas conflictuelles. Selon les auteurs du livre, ce qu'on demande avant tout à un manager, là-bas, c'est de faire la preuve de ses compétences en matière de relations humaines. Ce qui compte, c'est l'harmonie du groupe, son état d'esprit. Efficacité et productivité deviennent ainsi des valeurs spirituelles. Ces constatations édifiantes n'empêchent pas les commentateurs de trouver d'autres raisons à la formidable vitalité japonaise.  : entre autres, une fâcheuse tendance à s'approprier les découvertes des autres (Cf. le récent scandale Hitachi-Mitsubishi-IBM) ainsi qu'un art consommé de la copie. (Notez  : ce sont les Nippons qui ont provoqué le soulèvement de la Chine.) Boulevard du crépuscule « L'âge d'or des dessins animés faits à la main, image par image, est révolu. Cela coûte trop cher... » (Softside) Lorsque vous aurez tout compris, on vous emmènera à Hollywood. Hollywood ! Avez-vous jamais vu le Pinocchio de Walt Disney ? Fantasia ? Les 101 Dalmatiens ? Je dois vous avouer que j'ai vu tout ça et que je n'en suis pas ressorti particulièrement béat... Mais ce n'est pas le sujet  : Softside (3 dollars, c'est plus cher que les autres, et ça n'a même pas 100 pages) en parle comme de chefs-d'oeuvre. Bon, c'est leur problème. Softside dit aussi que m'adresser une documentation compléte sur/Me » A 0 M) C f ét é dresse le eaekeei Aimeteteileia."4,41,1141,11 ! 1""41 *tata iieede aik "Plille fe eele " Toutes les applications de l'ordinateur individuel (jeux, bureau, maison), écran vert. 48 K. RAM, langages BASIC et PASCAL, nombreux périphériques  : imprimante, disquettes, moniteur couleur. tourner à Sharp, 11, avenue Jean-Jaurès 93307 UBERVILLIERS CEDEX I.  : 834.93.44 Télex  : 212174 F/Pour plus de précision cercle  : la référence 114 du - Service Lecteurs SHARP les outils du pouvoir
l'âge d'or des dessins animés faits à la main, image par image, c'est fini. Cela coûte trop cher. Il faut trouver une autre méthode, et, à Hollywood, on a trouvé  : l'ordinateur. Maintenant l'artiste dessine l'image originale (personnages et décors) avec un stylet spécial relié à l'ordinateur. L'image apparaît sur l'écran en même temps qu'elle est enregistrée en mémqire. Ensuite, l'artiste sélectionne ses couleurs à l'aide d'un menu affiché à l'écran, puis il désigne la zone à colorier. Le coloriage s'effectue automatiquement. Mieux  : les mouvements eux-mêmes sont pris en charge par la machine. Ainsi, supposons que vous vouliez représenter un chat sautant sur une chaise. Avant, vous deviez dessiner des dizaines d'images intermédiaires décomposant le mouvement de Intuition artificielle l'animal. Maintenant, il suffit de dessiner deux images  : le chat au pied de la chaise, le chat installé sur,.la chaise. L'ordinateur compose tout le reste. Superbe. Softside annonce une suite à cet article pour les prochains numéros  : applications graphiques des ordinateurs, animation et fabrication des films. On nous promet également quelques développements sur les langages utilisés. On pourra mesurer la distance parcourue dans ce domaine depuis que, vers les années 50, un chercheur du MIT, Ivan Sutherland, réalisa le premier programme de création et de transformation de graphismes, programme connu sous le nom de « Sketchpad » (carnet de croquià). Ne trouvez-vous pas que les Beaux-Arts sont un plaisir des Dieux ? SAVVY est une carte, comportant un microprocesséur, qui permet à l'utilisateur de formuler une commande sans qu'il ne se préoccupe des problèmes de syntaxe. » (Personal Computing et Interface Age.) Bien. Mais avoir un ordinateur à la maison, cela suppose tout de même qu'on possède quelques rudiments d'informatique. Il faut savoir gérer les disquettes et leur contenu, travailler sous un système d'exploitation quelconque, connaître au moins un langage, etc. Et les futurs « télébanlieusards » ne seront pas nécessairement des professionnels de l'informatique. C'est la raison pour laquelle on cherche de plus en plus à s'affranchir des contraintes de langage, et la tendance est de créer des systèmes (programmés ou microprogrammés) qui présentent des caractéristiques pseudo-intelligentes. D'où l'intérêt du système SAVVY décrit en mai dans Personal Computing et en juillet dans Interface Age. SAVVY se présente sous la forme d'une « carte » comprenant un microprocesseur, différents circuits logiques et une ROM contenant un système d'exploitation évolué. La carte est prévue pour s'adapter directement sur l'Apple II. Quel est le rôle de SAVVY ? Le système permet à l'utilisateur de formuler une commande sans se préoccuper de problèmes de syntaxe. Les erreurs de frappe, les expressions incorrectes ou imprécises, les phrases exprimées dans une langue étrangère sont prises en compte et donnent lieu à des réponses ou à des actions cohérentes. Bref, on n'est pas jeté comme un malpropre si on se trompe. Selon ses concepteurs (les techniciens d'Excalibur Technologies), SAVVY n'est pas vraiment un système d'Intelligence Artificielle, mais plutôt un système d' « intuition artificielle ». Le principe est le suivant  : le système compare la configuration de la chaîne de caractères qu'il reçoit en entrée avec ce qu'il a précédemment enregistré en mémoire et procède à une opération de type « reconnaissance des formes ». A la base, un processus d'apprentissage au cours duquel une expérience donnée est placée dans le contexte des expériences précédemment vécues. Ainsi, le produit est parfaitement adapté aux utilisateurs qui n'ont pas — ou qui ne veulent pas avoir — d'expérience dans les langages interactifs. (Vous imaginez qu'il faut éviter de gamberger sur SAVVY.). ■ L'ordinateur qui vous suit partout en voyage, au bureau, i la maison, 6 K. RAM extensibles, interface double, magnéto cassettes, imprimante, la plus petite table traçante 4 couleurs du monde. SHARP les outils du pouvoir Pour plus de précision cercle  : la référence 115 du.. Service Lecteurs Veuillezrriadres, er une documentation complète sur le PC.1500/a./Nom _/Société/Adresse/Retourner à Sharp, 151, avenue Jean-Jaurès 93307/AUBERVILLIERS CEDEX Tél.  : 834.93.44 Télex  : 212174 F 3 o



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 230-231Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 232-233Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 234-235Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 236-237Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 238-239Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 240-241Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 242-243Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 244-245Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 246