Micro Systèmes n°25 sep/oct 1982
Micro Systèmes n°25 sep/oct 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°25 de sep/oct 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la peau artificielle et le laser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 164 - 165  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
164 165
Stations de Métro Parmentier ou Saint-Maur Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h Micro Informatique Diffusion appla fit le bond en avant UN MICRO ORDINATEUR COMPRENANT DE BASE  : — 128 K de mémoire vive extensible à 256 K. — une unité de disquettes 5" de 143 K octets de capacité. — un clavier majuscules/minuscules avec groupe numérique séparé. — une sortie vidéo composite. — une sortie RVB pour téléviseur domestique. — un mode affichage texte 80 colonnes majuscules/minuscules. — un mode d'affichage graphique 16 couleurs et jusqu'à une définition de 560 x 192 points. — une interface pour imprimante SILENTYPE. — une interface série V 24 RS 232C. — une interface pour 3 lecteurs de disquettes supplémentaires. DES PERIPHERIQUES PUISSANTS Le disque dur PROFILE de technologie WINCHESTER permet. tant de stocker 5 Mega octets. Ce disque e la capacité de 35 disquettes 5". Un même PROFILE est exploitable sous BASIC et sous PASCAL et il est possible d'en monter jusqu'à 4 unités sur un même APPLE. La carte interface parallèle universelle (UPIC) possédant 16 sorties et 8 entrées TTL et plusieurs lignes de contrôle (STROBE et ACKNOWLEDGE). Cette carte permet de commander tous les périphériques interfaces aux normes parallèles (imprimantes, tables traçantes, appareils de mesure etc...) et également de raccorder deux APPLE entre eux. Des écrans de visualisation noir et blanc et couleur permettant de tirer profit des exceptionnelles possibilités graphiques de l'APPLE. DES LOGICIELS ELABORES — Le BUSINESS BASIC est un BASIC extrêmement complet, souple d'emploi et possédant une grande puissance au niveau des commandes de calcul et de présentation des résultats. Les nouvelles notions de fichier qui sont définies dans ce BASIC apportent également une grande facilité de structuration des données. — Le PASCAL U.C.S.D. encore amélioré par rapport à ses versions antérieures, permet de bénéficier des avantages de la programmation structurée. Le mode affichage 80 colonnes, la présence au clavier de tous les symboles nécessaires à l'écriture des programmes PASCAL rendent son utilisation encore plus facile. L'utilisation du disque dur PROFILE permettant de stocker sur un seul volume l'ensemble des utilitaires PASCAL procure des facilités additionnelles. De plus, la portabilité des programmes PASCAL développés sur l'APPLE II est assurée. — Un émulateur APPLE II permet également d'exploiter les logiciels existant sur le micro ordinateur "standard" qu'est l'APPLEII. — Le traitement de texte APPLE WRITER permet de résoudre les problèmes classiques de courrier, de rédaction de rapports et d'une manière générale de tous les documents dont on souhaite pouvoir faire une édition et une remise à jour rapides. — Le VISICALC permettant de gérer un tableau de chiffres, de formules de calcul et de texte de 63 colonnes et 250 lignes. Le logiciel écrit en langage machine permet de remettre à jour instantanément le tableau en cas de modification d'un paramètre numérique. — D'autres logiciels (gestion de base de données etc...) sont également disponibles. Micro Informatique Diffusion c'est aussi appla 51 BIS, AVENUE DE LA RÉPUBLIQUE, 75011 PARIS -TÉL. 357.83.20 + S.A.R.L. au capital de 776.400 F R.C. Paris B315 904 359 164 — MICRO-SYSTEMES Pour plus de précision cercle  : la référence 113 du Service Lecteurs » Septembre-Octobre 1982
Presse internationale... les tendances par Pierre GOUJON Aujourd'hui, spécial Lieux Communs  : • Les Japonais, Monsieur, ils nous font le même coup que les Allemands avant la guerre  : ils travaillent, eux.• Il vaut mieux prétendre travailler à la maison que faire semblant de travailler à l'usine ou au bureau, ou les « télébanlieusards » à l'honneur.• Quand on vous dit que les machines pensantes, c'est pour demain ! Voici que l' « Intuition Artificielle » pointe le bout de son nez  : plus besoin de s'exprimer clairement et d'une manière cohérente ; la machine vous comprend à demi-mot, elle avale vos fautes de syntaxe, vos bégaiements, vos borborygmes... Elle arrive même à dessiner, à peindre à votre place. Hollywood transforme ses villas de milliardaires en « Computing centers », et Sunset Boulevard est en passe d'être rebaptisé Reset Boulevard... Programmes téléphonés <, Un article qui ne vous cachera rien des méthodes à utiliser pour échanger des programmes par téléphone. » (Compute) Cette idée de travail à distance, à la maison, pour révolutionnaire qu'elle soit par rapport à ce qu'ont été pendant un siècle la notion et le rôle du travail dans la société, n'aurait jamais vu le jour sans le remarquable développement des applications informatiques transitant par voie téléphonique. Interface Age de juillet consacre un article à l'étude des signaux téléphoniques, aux modems et aux types de lignes accessibles aux usagers. Pour ceux qui voudraient enfin com- prendre comment marche un modem et savoir distinguer le mode half-duplex du full-duplex. Quand vous aurez assimilé tout cela, vous pourrez vous reporter à un article de Compote ! (mai 1982), qui ne vous cachera rien des méthodes à utiliser pour échanger des programmes par téléphone (vous voyez qu'on peut toujours rester à la maison). Ceci dans un environnement CP/M. Une bonne méthode pour sceller de nouvelles amitiés. (En d'autres termes, branchez-vous d'abord, scellez ensuite.) Banlieusard électronique Un nombre croissant de personnes travaillent à la maison ou dans de petits centres reliés aux bases de données du siège par l'intermédiaire d'un micro-ordinateur muni d'un modem. » (Personal Computing) Si les Japonais ne rechignent pas à passer neuf ou dix heures de leur belle jeunesse au bureau, les Occidentaux, de leur côté, cherchent la combine qui leur permettra de ne pas y aller trop souvent. Paresseux, avec ça ! Voilà que les ordinateurs personnels ouvrent des horizons. Perso- Septembre-Octobre 1982 nal Computing de mai utilise même le mot « telecommuting », expression qui évoque « l'action de se rendre au travail à distance », le « commuter » étant, comme on le sait, ce banlieusard qui effectue quotidiennement l'agréable trajet boulot-dodo. Il paraît que déjà le processus est amorcé  : un nombre croissant de personnes travaillent à la maison ou dans de petits centres reliés aux bases de données du siège par l'intermédiaire d'un microordinateur muni d'un modem. Pour l'instant, le mouvement touche essentiellement les cadres. L'article de Personal Computing cite le cas d'un manager qui considère que cette nouvelle organisation lui a même permis d'améliorer ses relations avec ses subordonnés (pas besoin de faire de dessin...). Ce manager précise que, à la longue, l'ordinateur est devenu pour lui plus qu'un outil  : une sorte de prolongement de luimême, un assistant chargé tout particulièrement des relations avec l'extérieur. En outre, l'expérience lui a permis de dégager un certain nombre de règles de conduite issues des pièges inhérents au travail à domicile  : problèmes de productivité, interactions entre la vie personnelle et la vie professionnelle, ainsi que l'éventuelle frustration « de ne plus avoir personne à diriger directement » (syndrome du patron). Le thème est abordé un peu plus loin dans la même revue, avec d'autres exemples. Ainsi, chez Apple Corp., en Californie, il existe un programme de prêts d'ordinateurs ; on encourage les employés à les utiliser à la maison, en ligne avec le bureau. On estime que, en 1990, de 15 à 20% des employés américains travailleront à la maison. Je me demande si ces gens-là sauront résister à la tentation de la petite sieste après le déjeuner... (Vous savez qu'il n'y a pas de cesse dans cette profession.) CP/M et les 16 bits Comment étendre les capacités des composants de CP/M en les reliant à des proziammes utilisateurs écrits en langage machine. » (Practical Computing) CP/M est le plus populaire des systèmes d'exploitation. Pourtant, peu de gens savent, même de loin, comment l'enfant chéri de Digital Research fonctionne réellement. C'est pourquoi je m'en voudrais de ne pas évoquer un excellent article (« La vie se- crète de CP/M ») de la revue anglaise Practical Computing (juin). A notre avis, cet article fait partie de ceux qu'on découpe soigneusement et auxquels on se réfère souvent. Il est construit autour d'un programme de démonstration éclaté en dix parties qui MICRO-SYSTEMES — 165



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 230-231Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 232-233Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 234-235Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 236-237Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 238-239Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 240-241Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 242-243Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 244-245Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 246