Micro Systèmes n°25 sep/oct 1982
Micro Systèmes n°25 sep/oct 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°25 de sep/oct 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur la peau artificielle et le laser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 138 - 139  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
138 139
alt te 41..111, A » der d& « Ir 4i. 41, 41/111//air 411P as, « le• ee Ier.1.> Penser 41111e. l'Avenir. Piège du système 11111111•111ffle% mort né, piège de l'équipement tout de suite débordé - par les événements, piège du joujou électronique... il faut anticiper sur le développement concret des tâches qui sont confiées à un ordinateur. Lorsqu'on, s'équipe avec un SORD, c'est avec la certitude d'acquérir un matériel capable de remplir ses fonctions, et notamment de tenir le coup lorsque ces fonctions évolueront. Un SORD est fait pour durer. Travailler sur un SORD, c'est pouvoir compter sur sa capacité et l'adapter en fonction des besoins immédiats et futurs ; en outre, il dispose d'un traitement de texte et du langage PIPS qui ouvre enfin l'informatique, même aux non informaticiens. L'outil est fiable, place au Talent ! Les informaticiens sont à l'aise sur SORD. Ils sont en sécurité, leur créativité en bénéficie. Le tri, le séquentiel indexé, le générateur d'états, l'utilitaire de saisie ainsi que les protocoles de communication et émulateurs,développés et maintenus en France,ont permis à des sociétés de services de toutes tailles de créer des programmes d'application. Ainsi, sur l'un des meilleurs matériels du monde, les informaticiens français déploient une véritable logistique des logiciels. Le sens d'une gamme, c'est la dynamique. La gamme SORD a permis à des entreprises de toute dimension,detout secteur d'activité(l'industrie, la banque, la recherche, les hôpitaux, les PM.E...) de trouver le système approprié à leurs exigences. Le champ d'application est donc particulièrement étendu. Du génial M 23 portable au remarquable M 243, la compatibilité entre les différents modèles de la gamme permet de coller aux besoins du moment, en assumant l'augmentation de la demande. Les informaticiens pourront développer des logiciels sur un matériel capable de s'étoffer, car SORD a le souci constant de créer d'authentiques équipements informatiques au meilleur coût. Un capital humain en pleine expansion. Le réseau des distributeurs SORD s'étend avec une prudente rapidité. Celle-ci témoigne du soin qu'apporte le GEPSI à nouer des liens avec d'authentiques informaticiens. A ces hommes de SORD, répartis partout en FRANCE, GEPSI apporte une organisation commerciale puissante et une technicité sans défaillance. Les spécialistes SORD en FranceC.F.I.G. 75008 PARIS 294.99.97 MICRO VR DIFFUSION 75010 PARIS - 285.37.44 SPEMI 75013 PARIS - 588.23.98 H.2.H. 75014 PARIS - 545.47.00 MULTISOFT BOUTIQUE 75015 PARIS - 783.88.37 SORGEM INFORMATIQUE 75116 PARIS - 380.39.19C.I.S. 75017 PARIS 704.46.88 IMEGE 75018 PARIS 627.37.40 CITIME 75019 PARIS - 205.24.63 ASGE 78830 FONTENAY-LE-FLEURl'- 045.48.80 DECIS 92110 CLICHY - 737.55.55 GECI 92300 LEVALLOIS - 737.04.04 CIBLE 92380 GARCHES 741.05.07 GEBI 92600 ASNIERES - 790.25.50 MICRO V.R. 92800 PUTEAUX - 778.02.15 ATIG 01680 BELLEY - 74.39.84.45 AUDIT INFORMATIQUE 60200 COMPIEGNE - 93.36.23.68 SYGMAS INFORMATIQUE 06200 NICE - 93.83.04.65 L'ONDE MARITIME 06400 CANNES-LA-BOCCA - 93.47.44.80 PRIMO INFORMATIQUE 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES 24.56.34.67 ELP INFORMATIQUE 13005 MARSEILLE - 91.94.91.13 GESTION & INFORMATIQUE 17530 ARUERT - 46.36.83.78 MIC AGRI 37230 LUYNES - 47.51.07.55 MOS INFORMATIQUE 49130 LES PONTS DE CE - 41.68.13.95 MOS BRETAGNE 56000 VANNES - 97.42.53.51 CRMI 57000 METZ - 8 766.52.80 PEUTIN 59114 STEENVORDE 28.42.00.60 SOCIETE NORMAND 62223 ARRAS - 21.55.42.16 SOTI 62500 St-OMER - 2198.02.98 ICA 64600 ANGLET - 59.03.78.62 INFORADOUR 65000 TARBES - 62.34.35.77 TAYLORIX 67000 STRASBOURG - 88.22.00.20 GIMEL LAVERGNE 69009 LYON - 7 - 883.69.77 PROGECl/GRAMIS 81200 MAZAMET - 63.61.59.74 ORDINASUD 84000 AVIGNON - 90.85.4193 SOVI 85000 LA ROCHE-SUR-YON - 5162.42.01 ETS ANDRE RANGER 86000 POITIERS - 49.4114.82 BOURBON INFORMATIQUE 97460 SAINT-PAUL LA REUNION - 22.55.48 Distributeur Officiel pour la France 138 — MICRO-SYSTEMES SICOB Stand N°3F 3624 Z.I. 7, rue Marcelin Berthelot 92160 ANTONY (FRANCE) Tél.  : (1) 66621.81 + Télex  : 204 871F GEPSI B.P. N°103 92164 ANTONY CEDEX Pour plus de précision cerclez la référence 104 du « Service Lecteurs ■ D E Septembre-Octobre 1982
MUMATH l'algèbre au bout du clavier Arithmétique en précision (quasi) infinie, calcul algébrique, dérivation, intégration, simplification de fonctions trigonométriques sont quelques-unes des caractéristiques spectaculaires de Mumath. Possesseur d'un TRS-80, d'un Apple ou d'un ordinateur qui fonctionne sous CP/M, Mumath offre à l'amateur mathématicien une puissance de calcul symbolique comparable aux plus gros ordinateurs. Septembre-Octobre 1982 L'informatique a toujours été considérée dans le domaine mathématique comme un gigantesque broyeur de nombre. En effet, jusqu'à ces dernières années, le calcul numérique régnait en roi au pays des ordinateurs. Même les micro-ordinateurs avec le langage Basic ne réfutaient pas cet avis. Mathématiques rimait avec calcul numérique. Bien sûr les mathématiciens n'étaient pas satisfaits. Pour eux la dérivée de x2 + 1 est égale à 2x et son intégrale à 1/3 x3 + x et non à des courbes calculées numériquement point par point. Il était alors évident que l'on ne pouvait en rester là. Des informaticiens et des mathématiciens, travaillant de concert, ont conçu des programmes qui permettent d'effectuer des calculs symboliques ; enfin 2x2 * x devenait synonyme de 2x3. Mais la plupart de ces programmes étaient lourds et tournaient surtout sur de grosses machines. L'apparition de Mumath, qui était déjà sur le marché depuis quelque temps, devrait combler ce trou et ravir les amateurs des calculs algébriques. Nous avons d'abord testé pour vous la version TRS-80. A l'achat, ce logiciel se présente sous la forme d'un petit classeur contenant un manuel de 76 pages écrit en anglais et de deux minidisquettes, MATH48, qui nécessite une version 48 K, et MATI-132, version réduite qui se contente de 32 K de mémoire. La disquette MATH48 contient 5 fichiers  : MATH48/CM D TRGPOS/ALG TRGNEG/ALG LOG/ALG DEMO/INT Il suffit de taper MATH48 pour charger le programme. Celui-ci affiche un point d'interrogation qui signifie qu'il attend un calcul. Essayons quelque chose de simple  : 2 + 2 ; s'affiche alors € , L 4 ce qui est exact, si mes souvenirs scolaires sont corrects. Toute expression doit se terminer par un « ; » qui en provoque l'exécution. Le système répond par un « C » signifiant « answer » (réponse) suivi du résultat. Mumath s'est délibérément orienté vers les mathématiques  : il n'accepte ni la notation dite scientifique (notée en Basic 3E10, par exemple) ni même les nombres en virgule  : toute tentative d'introduire une virgule ou un point décimal se solde par l'apparition d'un message « SYNTAX ERROR ». Cependant, Mumath nous permet de nous en passer  : il manipule des nombres positifs ou négatifs atteignant 10611, plus exactement 256254-1, car les nombres sont stockés en pleine précision (sur un maximum de 255 octets, ce qui explique cette « limitation »). Ainsi, si vous tapez 100 ! ; (factorielle...), vous n'obtiendrez ni 9,99...E99, comme sur une calculatrice, ni même 9,332621 E 157, mais la valeur exacte (fig. 1) après quelques secondes de calcul. En outre, Mumath se passe aisément de la virgule  : il manipule les fractions comme des nombres et les réduit automatiquement. Les entiers sont alors considérés comme des fractions ayant un dénominateur égal à 1. Il effectue très simplement toutes les opérations traditionnelles  : addition, soustraction, multiplication et division (avec obtention d'une fraction), exponentiation, factorielle, etc., comme le présente la figure 2. (Le caractère « [ » indique l'exponentiation.) De plus, Mumath est doté de fonctions arithmétiques dont certaines ne sont pas courantes. En voici quelques-unes  : QUOTIENT (X, Y)  : partie entière du quotient MOD (X, Y)  : reste de la division GCD (X, Y)  : p.g.c.d. de X et de Y LCM (X, Y)  : p.p.c.m. des deux nombres et aussi RADIX (N)  : précise que l'affichage des nombres se fera en base N. Les calculs algébriques Mumath manipule aussi bien des variables que des nombres. Ainsi la commande A  : B:355/113 affecte la même valeur aux deux variables A et B. En Mumath, il existe deux types de variables, suivant que ces dernières ont été associées à un nombre ou pas  : variables définies (bound) qui ont reçu une valeur, et variables indéfinies (unbound) encore non affectées. En Basic, comme dans de nombreux langages, ces variables prennent la valeur O. Ici elles res- 4:100 !  : g 93326215443944152681699238856266700490715968264381621468592963 8952175999932299156089414639761565182862536979208272237582511852 10916864000000000000000000000000 Hg. 1. — Lin grand nombre  : factoriel 100. Mumath peut ainsi manipuler des noinuie. considérables. MICRO-SYSTEMES — 139



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 230-231Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 232-233Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 234-235Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 236-237Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 238-239Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 240-241Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 242-243Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 244-245Micro Systèmes numéro 25 sep/oct 1982 Page 246