Micro Systèmes n°23 mai/jun 1982
Micro Systèmes n°23 mai/jun 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°23 de mai/jun 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 185 Mo

  • Dans ce numéro : Synthé... une nouvelle machine qui parle et qui chante.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 146 - 147  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
146 147
Des ordinateurs à partir de bactéries... Oi 0, un jour dans des éprou%ettes ? t n petit mais croissant nombre de chercheurs semblent croire en cette rossibilité. Ils ernisagent le jour où les ordinateurs seront à hase de protéines ou d'autres suhstauces chimiques plutôt que de silicium. Ceci serait la fusion de deux mondes fascinants  : l'électronique et ! a manipulation génétique. Les chercheurs pensent que les bactéries pourraient être manipulées pour produire des composants de la même manière qu'elles le sont aujourd'hui pour produire de l'insuline ou d'autres substances. Si ce projet aboutit, de tels ordinateurs sont estimés réalisables d'ici les 20 à 100 années futures. Evidemment, le but de ces recherches est d'obtenir un ordinateur plus petit et plus puissant que ceux existant à l'heure actuelle. « Ce que désire le public est un micro-ordinateur « pour jeux » disposant de la puissance de calcul du CRAY 1 », avoue Mark A. Ratner (professeur de chimie à 1)) l'université de Northwerstern), en se référant au fait que cet ordinateur est considéré comme le plus puissant au monde. On ne connaît pas encore l'aspect qu'aura cette nouvelle génération d'appareils, mais certains scientifiques prédisent une forme extérieure identique aux systèmes conventionnels. Bien entendu ils seraient dotés de circuits internes totalement différents. Grâce aux progrès de la technologie, les circuits contenant des cellules mémoires et des portes logiques sont de plus en plus réduits. Cependant, « les limites de réductions sont atteintes » disent les professionnels, car elles sont de l'ordre de 1 micron par transistor. Plutôt que de toujours essayer de développer des transistors sur une plaque de silicium, il serait préférable de trouver des molécules qui exécuteraient les fonctions désirées et qu'il suffirait d'assembler pour réaliser de véritables fonctions logiques. Des centaines d'éléments moléculaires capables d'exécuter des calculs pourraient ainsi être logés dans un espace d'un micron de long. C'est ce que pense ForrestL. Carter, responsable de recherches sur l'électronique moléculaire au Naval Research Laboratory à Washington. Ainsi, contrairement aux transistors qui n'occupent qu'une seule couche d'une « puce » de silicium, les composants moléculaires pourraient être assemblés plus densément sous trois dimensions. Plusieurs milliards d'atomes sont aujourd'hui utilisés pour mémoriser un bit d'information. Ils subissent l'influence d'un champ électrique, pour une puce de silicium, ou d'une variation magnétique pour un disque. Grâce à cette prochaine technologie, une simple molécule, susceptible d'exister sous deux états, pourrait représenter un « bit ». Le Dr Ratner, en collaboration avec MM. Ani Aviram et Philip E. Seiden, a déjà réussi à synthétiser une telle molécule dans laquelle deux protons et deux électrons peuvent changer d'états (un côté ou l'autre de la molécule) et dont les mouvements sont détectés par un champ électrique. D'autres substances, en l'occurrence un composant de l'hémoglobine, disposent des mêmes propriétés. Pour exécuter des calculs, l'ordinateur aura besoin de molécules comme interrupteurs. Ces trois chercheurs ont eu l'idée d'un composant identique à une diode « moléculaire » autorisant le courant à circuler dans un sens seulement. Cette diode disposerait de trois parties  : une « réceptrice » pour un électron (à une extrémité), une émettrice (à l'autre extrémité) et une partie isolante entre les deux. M. Robert Metzger et ses collègues de l'université du Mississippi essaient actuellement de synthétiser une telle molécule. Malheureusement, la tâche semble très 146 — MICRO-SYSTEMES Mai-Juin 1982
difficile. Le problème principal provient de la difficulté à insérer le pont isolant entre les deux parties de la molécule, avant qu'elles ne réagissent entre elles. Le Dr Carter a proposé d'autres circuits plus complexes utilisant une variété de mécanismes moléculaires. Il se pourrait, selon ce chercheur, que le Naval Laboratory puisse pourtant concrétiser ce phénomène de commutation dès l'année prochaine (ou d'ici deux années)... Il n'est toutefois pas suffisant de créer des composants moléculaires. Il est nécessaire de trouver un moyen de n'en prendre qu'un seul et de le placer à son emplacement propre. Il s'agit également d'avoir la possibilité d'obtenir des informations de la machine car les fils seront devenus trop « gros ». Ces deux autres problèmes semblent tout aussi compliqués que le précédent. Comment communiquer avec le monde extérieur ? Pour transporter des informations (en entrée ou en sortie), les scientifiques envisagent l'utilisation de faisceaux de lumière très concentrés. Le Dr Carter pense à des fils très fins à base de substances chimiques. Certains polymères * peuvent conduire l'électricité. Cette propriété est déjà employée dans la conception de piles en plastique très légères. Il semble que cette technique soit envisagée pour transporter le courant et concrétiser les « interrupteurs » dans un ordinateur. Afin d'assembler une telle machine, les méthodes chimiques standards ou la manipulation génétique sont préconisées. La société E.M.V. de Rockville (Maryland) travaille sur ces manipulations génétiques en collaboration avec K. M. Ulmer de la compagnie Gemex. Ceux-ci pensent que des bactéries sous manipulation génétique pourraient produire une protéine qui serait le « squelette » de l'ordinateur. Cette protéine disposerait de plusieurs emplacements sur lesquels les différents composants moléculaires pourraient adhérer, autorisant l'ordinateur à s'assembler lui-même, comme la nature assemble les substances biologiques ! E.M.V. est la première compagnie qui se soit intéressée à la création de « micro-circuits » à l'aide de la manipulation génétique. La société entend produire des matériaux biologiques et chimiques pour les autres compagnies afin de financer ses propres recherches. De tels matériaux réduiraient considérablement la taille des puces de silicium. E.M.V. a déjà démontré que de petites couches d'argent peuvent être déposées sur un substrat de protéines d'épaisseur moléculaire. Mais, le développement d'un ordinateur biologique n'est pas pour demain. « Cela équivaut à poser le pied sur la lune » a déclaré J.-H. Mc Lear, P.-D.G. de E.M.V. ■ Extrait d'un article du New York Times paru le 18 février 1982, d'Andrew Pollack. Traduit pour Micro-Systèmes par Dominique Blancho. * Les polymères sont des corps résultant de l'union de plusieurs molécules identiques et formant une nouvelle molécule plus importante. Ainsi certains « plastiques » sont des polymères. 64 K. POUR VOTRE Z X 81 1 250 F TTC SEULEMENT BON DE COMMANDE NOM• ADRESSE  : CODE POSTAL  : VILLE• PROFESSION  : • Extension mémoire conçue spécialement par MEMOTECH pour le SINCLAIR Z X 81.• Entièrement adressable cette mémoire de masse peut être utilisée pour stocker des programmes longs et complexes ou des fichiers importants.• S'adapte facilement sans alimentation supplémentaire et sans interdire l'utilisation simultanée de l'imprimante.• Fait de votre Z X 81 un ordinateur puissant pour un faible coût. Veuillez m'expédier MEMOPAK 64 K RAM Ci-joint mon règlement de F par ri chèque bancaire ❑ CCP A retourner à SOFITEC - 207, rue Gallieni - 92100 BOULOGNE - Tél 605-88-78 Pour plus de précision cerclez la référence 106 du « Service Lecteurs »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 230-231Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 232-233Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 234-235Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 236-237Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 238-239Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 240-241Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 242-243Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 244-245Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 246