Micro Systèmes n°23 mai/jun 1982
Micro Systèmes n°23 mai/jun 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°23 de mai/jun 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 185 Mo

  • Dans ce numéro : Synthé... une nouvelle machine qui parle et qui chante.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
CP/M qui a désormais été standardisé. Toute disquette de programme ou de données qui a été créée avec un système équipé de CP/M peut normalement être lue et utilisée par n'importe quel autre système équipé de CP/M. Un très grand nombre de programmes à vocation professionnelle ou commerciale sont disponibles sous CP/M et ont donc favorisé la diffusion de ce type de matériel. Le nouvel ordinateur d'IBM, bien qu'équipé de disques souples de petite taille (5 pouces), tombe dans le domaine des ordinateurs à vocation professionnelle car il peut être équipé (en option) de CP/M. De la même manière, les ordinateurs de Xerox, Altos, Vector Graphic, Cromemco, North Star font partie également de ce domaine. Ces matériels sont en général utilisés par des petites sociétés, des départements au sein d'entreprises, ou d'une manière générale par des utilisateurs qui ont besoin de recourir à des fichiers ou à des programmes complexes, donc encombrants. Cependant, cet avantage est en train de s'amoindrir avec l'apparition de nouveaux systèmes d'exploitation leaders  : Unix pour les gros 16 bits, et surtout Flex qui dispose de la puissance du microprocesseur 6809. Les logiciels Trois sortes de logiciels sont disponibles sur les micro-ordinateurs  : les langages de programmation, nécessaires pour exécuter les programmes, le système d'exploitation, indispensable pour utiliser l'ordinateur et gérer des périphériques tels que l'unité de disque, et enfin les programmes d'applications qui permettent d'utiliser l'ordinateur à une fin spécifique comme la comptabilité, les jeux ou l'enseignement. Nous allons examiner chacune de ces catégories tour à tour. Les langages de programmation Les programmes exécutés par l'ordinateur sont rédigés soit directement en binaire ou langage « machine », soit dans un langage dit « évolué » ou de haut niveau. Le langage le plus utilisé actuellement, sur les micro-ordinateurs, est le langage Basic, et la quasi totalité des programmes d'application actuels est rédigée dans ce langage, à l'exception de ceux rédigés directement en langage machine. En effet, Basic est un langage qui présente l'avantage d'être rapidement et facilement appris et pour lequel un interpréteur (le programme nécessaire à l'exécution des programmes rédigés en Basic) peut être réalisé avec un faible encombrement de mémoire. La grande majorité des interpréteurs ou compilateurs Basic ont été réalisés par Microsoft et sont donc similaires ou même compatibles. Cependant, des différences subsistent généralement au niveau de chaque ordinateur, et il n'est pas garanti qu'un programme rédigé en Basic sur un ordinateur puisse s'exécuter sur un autre sans changement, à moins que l'interpréteur disponible ne soit exactement le même. Le langage Pascal est de plus en plus utilisé pour remédier aux insuffisances et aux limitations du Basic. Pascal est plus particulièrement utilisé dans les milieux de l'enseignement en raison de ses qualités de style et d'efficacité. Il est également employé dans les milieux scientifiques et industriels pour la réalisation de programmes complexes qui ne seraient pas réalisables en Basic. Ce langage est donc en utilisation croissante dans les milieux scientifiques, techniques et d'enseignement. D'autres langages sont apparus mais ont encore une diffusion très restreinte, tels que Forth ou APL. Les systèmes d'exploitation Le système d'exploitation est le programme qui permet à l'utilisateur de dialoguer avec l'ordinateur, de gérer automatiquement l'ensemble des périphériques, et d'obtenir l'accès aux ressources logiques du système telles que les fichiers. Dans le cas des matériels grand public, tels que les matériels de Apple, Tandy ou Commodore, le système d'exploitation est presque toujours spécifique à l'ordinateur et donc incompatible avec un autre ordinateur. Un programme s'exécutant sur un Apple ne s'exécutera donc en général pas sur un autre ordinateur par exemple. Toutefois, dans le cas de matériel à vocation professionnelle, le système d'exploitation le plus utilisé est le système CP/M. Ce système d'exploitation nécessite que l'ordinateur soit architecturé autour d'un Z 80. Il assure à l'utilisateur l'interchangeabilité des programmes et des données qui auront été développés grâce à ce système d'exploitation. C'est de loin le système d'exploitation le plus utilisé sur les matériels à vocation professionnelle. De plus, la disponibilité de CP/M sur le nouvel ordinateur d'IBM a consacré la suprématie de ce système d'exploitation et devrait assurer sa pérennité pour de nombreuses années à venir. Le système d'exploitation Unix a été utilisé depuis longtemps sur des mini ordinateurs, en particulier sur les matériels de Digital Equipment dans les milieux universitaires, et il présente de nombreux avantages. Toutefois, il requiert un processeur puissant. Ce n'est donc que lorsqu'un grand nombre de microordinateurs utilisant des microprocesseurs à 16 bits auront été vendus et diffusés que Unix, ou une variation de Unix, deviendra largement disponible et concurrencera sérieusement CP/M. Cependant, il existe encore assez peu de logiciels d'application ou de langages pour ce système d'exploitation. Il convient en outre de mentionner le système d'exploitation Flex qui fonctionne sur 6809, et devient un nouveau standard parmi les logiciels d'exploitation du fait du développement considérable de ce microprocesseur. De l'avis de nombreux spécialistes, ses performances sont supérieures à celles de CP/M, dont il reprend pourtant les facilités d'emplois. Un grand nombre de langages ont été développés pour ce système d'exploitation (Basic, Pascal, Forth, etc.) qui font de lui le concurrent immédiat et le rival incontesté de CP/M, dont il est en passe de ravir le trône. Les programmes d'applications Il existe désormais des programmes d'applications dans virtuellement tous les domaines, depuis les jeux jusqu'à la comptabilité, la gestion et l'enseignement des langues. Sur le plan du traitement de 112 — MICRO-SYSTEMES Mai-Juin 1982
texte, l'un des programmes les plus utilisés est Wordstar qui permet de manipuler commodément un texte sur tout ordinateur muni de CP/M. De plus, des programmes dits « dictionnaires » sont désormais disponibles  : ils vérifient l'orthographe des mots et permettent ainsi de détecter et corriger automatiquement les erreurs de frappe dans un texte. Dans le domaine de la comptabilité simple, le programme Visicalc connaît un grand succès. Il est disponible sur presque tous les matériels grand public et permet d'établir des prévisions de vente, un tableau de bord ou d'une manière générale de construire une feuille financière à l'écran, de la modifier commodément et d'obtenir le changement automatique de tous les paramètres qui sont reliés à l'une des données modifiées sur l'écran. La puissance d'un programme de ce type est telle que ce programme à lui seul a probablement provoqué la vente de milliers de micro-ordinateurs tels que Apple. Sur le plan des autres applications  : enseignement, jeux, applications médicales et légales, de nouveaux programmes deviennent disponibles journellement. Pour les micro-ordinateurs les plus vendus, il existe vraisemblablement plusieurs milliers ou plusieurs dizaines de milliers de programmes directement utilisables et désormais bien au point. La majorité de ceux-ci sont rédigés en anglais. Toutefois, de nombreuses sociétés diffusent dorénavant ces programmes dans des versions francisées. Les services Avec la croissance de l'industrie des micro-ordinateurs, de nombreux autres services sont désormais disponibles et facilitent ou permettent l'utilisation de ces matériels. Citons en particulier la formation et l'édition dans le domaine micro-informatique, l'édition de programmes (plusieurs sociétés dont le seul but est la publication de logiciels se sont formées aux Etats-Unis et en Angleterre) et les banques de données (telles que The Source, aux U.S.A.) qui permettent à tout possesseur de micro-ordinateur de se brancher sur le réseau téléphonique et d'interroger une banque de données de manière à obtenir par exemple l'horaire des lignes aériennes, le programme des spectacles ou les dernières informations politiques ou boursières. De plus, des sociétés de maintenance ont désormais vu le jour et permettent un entretien efficace et rapide de ces nouveaux systèmes. On peut prévoir qu'à l'avenir, de nombreux autres types de services vont se développer pour répondre au décalage entre l'avance technologique des nouveaux produits et la difficulté relative de leur utilisation pour certains types d'utilisateurs. L'ensemble des matériels et deslogiciels connaît encore une évolution rapide. Toutefois, cette évolution ne se ralentira pas. Elle ira en s'accélérant. Tout matériel acheté aujourd'hui sera vraisemblablement périmé d'ici un an ou deux.. Ceci n'est pas une raison pour différer l'acquisition d'un micro-ordinateur si vous jugez qu'il peut vous rendre service. Aujourd'hui, l'ordinateur est devenu un outil puissant et bon marché qui peut être mis au service de tous. L'apprentissage de l'utilisation de ce type de matériel est simple et ne demande qu'un temps et un effort modérés. Des revues, comme Micro-Systèmes, ou des manifestations, telles que Micro-Expo, sont destinées à faciliter cette transition et cet apprentissage. ■ Rodnay ZAKS Les conférences à MICRO-EXPO 82 La vocation de MICRO- EXPO étant de former aussi bien que d'informer, de nombreuses conférences et journées de formation sont présentées au public et aux professionnels. Dans le cadre de MICRO- EXPO 82, les conférences suivantes, destinées au grand public, seront présentées  : — Journée Apple. — Journée Tandy. — Journée Commodore. — Les micro-ordinateurs de poche. — Introduction au traitement de texte. Les journées relatives aux ordinateurs sont indépendantes des constructeurs et seront animées par cinq ou six conférenciers qui feront le point sur ces matériels et leurs applications, y compris les nouveaux produits ou logiciels disponibles en dehors des constructeurs. De plus, des journées de formation professionnelle seront présentées sur les thèmes suivants  : — Introduction aux micro-ordinateurs. — Les microprocesseurs. — Introduction à la télématique. — Les réseaux. — Transmissions de données et microprocesseurs. — Introduction à Ada. — Introduction à Forth. — Introduction au Basic. — Le Basic avance. — Introduction au Pascal. Ces journées sont destinées à permettre un apprentissage rapide. Trois journées sont réservées à la télématique et couvrent les thèmes les plus importants tels que réseaux et transmissions de données. La conférence sur Forth est la première présentée en Europe sur cet important nouveau langage. Renseignements  : Sybex, 4, place Félix-Eboué, 75012 Paris. Tél.  : 341.71.10. Mai-Juin 1982 MICRO-SYSTEMES — 113



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 230-231Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 232-233Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 234-235Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 236-237Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 238-239Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 240-241Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 242-243Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 244-245Micro Systèmes numéro 23 mai/jun 1982 Page 246