Micro Systèmes n°22 mar/avr 1982
Micro Systèmes n°22 mar/avr 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°22 de mar/avr 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 176 Mo

  • Dans ce numéro : David Em, artiste sur ordinateur... un voyage dans le monde de l'imaginaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
Vous pouvez remplacer les ampoules de puissance par des diodes LED disposées à la surface d'un octaèdre de carton simulant une « boule lumineuse ». Réalisation CNO DE PANIER, OE L A CARTE, MERS DO RAZ CS 42 Al 40 D1 RAZ CS 41 40 D2 RAZ CS sa D3 RAZ CS 45 5V 9 +50 +5V 500 510 S20 530 540 550 560 570 — 4 501 ► 511 521 531 541 —4 551 — 4 561 - *.*1 502 512 522 532 542 552 562 572 503 513 523 533 543 553 563 573 VERS LES TRIACS (PANNEAU LUMINEUX SO4 514 5 24 S34 544 5 54 564 574 505 515 525 535 545 S 55 565 575 506 516 S26 536 546 556 566 576 507 517 S27 S37 547 557 567 577 î, 5V 13• 5v — D4 — RAZ 1dr4,,,1 111C,, (1.flt ihat."11 fli (iCs, ort le, c1117117. - inde une ampoule distincte. mory Adress) est actif, car relié à l'entrée de validation du décodeur. La sortie Y1(5) du précédent décodeur interne est reliée à l'entrée de validation du second (15). Cette astuce permet une grande Adresses — A - RAZ CS Al sa RAZ économie de circuits (et de lignes d'adresse) et une définition automatique de l'espace mémoire alloué aux différentes cartes « filles ». En effet, la sortie Y1 n'est au CS Affectation 0000 à 007F RAM interne du 6802 4000 à 4007 Carte fille n°1 4008 à 400F Carte fille n°2 4010 à 4017 Carte fille n°3 4018 à 401F Carte fille n°4 8000 à 8003 PIA F800 à FFFF EPROM niveau bas que lorsque A14 = 1 et A15 = 0, condition qui active le second décodeur. Dès lors, les lignes d'adresse A3 et A4 déterminent la sélection d'une carte « fille » parmi les quatre qui peuvent être enfichées sur les connecteurs d'extension. La carte de l'espace mémoire (memory map) ainsi définie apparaît tableau 1. Le microprocesseur n'ayant pas à lire de données émanant d'une carte « fille », un ensemble de huit amplificateurs unidirectionnels (M4) est placé sur le bus de données afin de « renforcer » les signaux à destination des cartes « filles ». Différents amplificateurs-inverseurs (M6) jouent ce même rôle pour les signaux Ao, A1, A2 et RST. Les cartes « filles » (ou cartes de sortie) Quatre cartes « filles » peuvent être connectées au « fond de panier » de la carte « mère » afin de commander jusqu'à 256 ampoules lumineuses. Chaque carte « fille », dont le schéma est représenté figure 3, permet la commande de 64 triacs, dans le cas d'ampoules de puissance (jusqu'à 100 W) ou directement de diodes électroluminescentes. Une carte « fille » est constituée d'un ensemble de 8 « laiches » (mémoires tampons) adressables (Mo à M7) de type 74 LS 259. Ceux-ci mémorisent les données à destination des lampes issues du connecteur « fond de panier » de la carte mère. Chacun de ces boîtiers est sélectionné par trois fils d'adresses (Ao, A1, A2) occupant ainsi l'espace de (4000)H à (4007)H pour la première carte, de (4008) H à (40 OF)H pour la seconde, de (4010)H à (4017)H pour la troisième, enfin de (4018) H. à (401F)H pour la quatrième carte « fille ». Notons, dès à présent, que le programme figé en EPROM, tel 98 — MICRO-SYSTEMES Mars-Avril 1982
Un « light show » à microprocesseur Réalisation Nous vous suggérons d'intégrer ces différentes cartes directement dans le panneau de visualisation. L'alimentation Lig. 4. a) Schéma électrique de la carte « esclave ». dans le cas où une ampoule de puissance est utilisée. b) Dans le cas de la commande d'une LED. la carte « esclave » se réduit à... une simple résistance. que nous l'avons établi, ne permet la commande que de 64 ampoules, c'est-à-dire d'une seule carte « fille ». Une extension à 256 ampoules est envisageable après modifications du programme, la partie matérielle étant déjà organisée pour cela. Rappelons que c'est la ligne CS qui permet la sélection d'une des quatre cartes « filles ». La carte « esclave » (ou carte de commande des lampes) Le signal disponible à la sortie de la mémoire tampon de la carte « fille » déclenche un triac relié à chaque ampoule comme le montre la figure 4a. A chaque niveau bas (0 V) émis sur la gâchette, le triac devient conducteur et allume une lampe. Une résistance de 470 12 (R1) est prévue pour limiter le courant de commande du triac. Au cas où vous ne désireriez plus utiliser des ampoules de puissance mais seulement des diodes électroluminescentes (LED), le schéma de la carte « esclave » se réduit à celui de la figure 4b. Quelle que soit la solution choisie, le module devra être reproduit autant de fois qu'il y a d'ampoules ou de diodes LED. Le schéma de l'alimentation est tout à fait classique, comme le montre la figure 5  : Un transformateur (220 V/12 V), suivi d'un pont de diodes (D1 à D4) et d'un condensateur de filtrage (C1), délivre une tension qui est ensuite régulée par un circuit intégré spécialisé (M1). Le régulateur (5 V) doit impérativement être monté sur un radiateur bien dimensionné car la puissance qu'il dissipe est importante. Utilisation du système et organisation logicielle Le programme, figé en EPROM, détermine le fonctionnement du jeu de lumière selon dix modes résumés par le tableau 2. L'utilisateur dispose de plusieurs organes de commande accessibles en face avant du boîtier  : • la roue codeuse SA permet le choix du mode de fonctionnement, l'élaboration de la configuration initiale des ampoules (initialisation de la matrice des lampes) et le réglage de la vitesse de défilement ; Fig. 5. - L'alimentation (5 V) est tout à fait classique. Nous vous suggérons de la réaliser sur un module autonome, afin de pouvoir en disposer pour d'autres applications. Mars-Avril 1982 MICRO-SYSTEMES — 99



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 230