Micro Systèmes n°22 mar/avr 1982
Micro Systèmes n°22 mar/avr 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°22 de mar/avr 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 176 Mo

  • Dans ce numéro : David Em, artiste sur ordinateur... un voyage dans le monde de l'imaginaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
MICRO - SYSTEMES Magazin Initiation et jeu pour NEC NEC a lancé récemment une campagne de publicité à la télévision concernant un nouveau petit ordinateur d'initiation et de jeu, le PC 6000. Ce modèle a toutes les chances d'obtenir les faveurs du public. En effet, pour un prix de 2 300 F.F. (au Japon), il offre des possibilités musicales et graphiques couleur très intéressantes, en plus d'une esthétique très réussie. Sony  : un nouveau venu en micro-informatique Sony vient d'attaquer le marché de la micro-informatique en annonçant la commercialisation d'un système de mini-lecteurs de disquettes. Ce matériel, pourtant, ne sera très certainement pas vendu sous ce nom de marque, mais repris par divers constructeurs qui vendront leur micro-ordinateur accompagné de ce produit. Ceci ne constitue pas une diversification de la part de Sony, car les techniques « micro-informatiques » sont proches de celles des tous nouveaux enregistreurs digitaux vidéo développés par cette société. Ce qui, par contre, surprend, est le nouveau standard de disquettes de Sony  : 3,5 pouces en plus des 5 et 8 pouces. NEC a en effet bien choisi sa cible (l'initiation et le jeu), après l'expérience que lui a procuré la vente du PC 8001 (n°1 des micro-ordinateurs nippons). De plus, un modèle très sophistiqué, le NEC PC 8800, devrait être commercialisé en 1982 à 6 600 F.F. environ, sans écran, mais doté de 182 K octets de mémoire. Cet ordinateur visera le domaine de la micro-informatique de haut de gamme. Pasopia pour Toshiba De son côté, Toshiba commercialise un nouvel ordinateur  : le Pasopia. Livrée elle aussi sans écran, cette machine est architecturée autour d'un microprocesseur Z 80 A et dotée de 64 K octets de mémoire vive, d'une ROM Basic de 32 K octets et 16 K octets de mémoire RAM réservée à la vidéo. Un Basic Microsoft et un Basic plus puissant développé par Toshiba peuvent être implantés indifféremment et permettent tous les deux le graphisme couleur. En outre, un mini-Pascal en ROM, CP/M et l'UCSD Pascal sont disponibles en option. Parmi tous les écrans existant en noir et blanc, couleur, couleur haute résolution, un écran plat, à cristaux liquides de 8 lignes de 40 caractères est annoncé pour un prix de 1 050 F.F. Les mémoires 64 K japonaises L'industrie électronique nippone a la mainmise sur le marché des mémoires vives de 64 K puisqu'elle possède plus de 70% du marché mondial. Ce dernier sera de 100 millions de dollars cette année, et de l'ordre de 2 milliards de dollars en 1985. Ceci ferait de la mémoire de 64 K le composant le plus vendu de l'histoire de l'électronique et le plus familier dans les ordinateurs personnels. Toshiba commercialisera, au printemps 1982, les mémoires RAM 64 K statiques à très faible consommation (circuits C-MOS à technologie VLSI)  : 2 nanoampères ! Première société à proposer ce type de produit, Toshiba vendra cette mémoire au prix de 250 dollars pièce environ. Un bison futé électronique Honda installera bientôt dans les voitures de son pays un « bison futé électronique ». Cette société a, en effet, présenté un système offrant la possibilité, grâce à un écran sur le tableau de bord, de se diriger et de visualiser le chemin parcouru. Il suffit, au départ, d'initialiser la position de la voiture, un microprocesseur se charge ensuite de « pointer » le trajet sur le plan transparent collé à l'écran. D'ailleurs, un certain nombre de ces plans à diverses échelles sont prévus. 48 — MICRO-SYSTEMES Mars-Avril 1982
MICRO-SYSTEMES Magazine Calculatrice douée de la parole La Sharp EL 620 est une calculatrice dotée d'un synthétiseur vocal permettant d'entendre chaque donnée introduite au clavier et, le cas échéant, de réentendre, à haute et intelligible voix, l'en-c.. PT Ÿ semble des opérations demandées. Bien que les comptables et les commerçants puissent utiliser cette machine, elle est recommandée aux enfants grâce à son aspect pédagogique. Commercialisée courant 1982, la Sharp EL 620 sera rapidement disponible en langue française. MAO ou la Maintenance Assistée par Ordinateur L'informatique devient un outil indispensable dans l'automatisation croissante de la maintenance. Préparation de la documentation technique, intégration des paramètres de maintenance dès la conception des produits, gestion du préventif, autant de tâches auxquelles l'ordinateur apporte rapidité et précision. Deux colloques récents ont eu pour thème central la Maintenance Assistée par Ordinateur ou MAO, nouveau sigle qui s'ajoute à la longue liste que l'on connaît déjà  : CAO, CFAO, etc. Marcel Testylier, ardent promoteur de la MAO, a souligné le rôle essentiel que devra et doit jouer l'informatique dans tous les secteurs de la maintenance. Déjà, la société General Elec- tric Information Service introduit en France le logiciel Predictor, dont le concepteur, Ken Blemel, décrit ainsi les principales fonctions  : « L'étude commence par une décomposition de l'équipement en sous-ensembles, puis en organes, jusqu'à atteindre le niveau le plus bas, celui des composants unitaires. Sont introduits ensuite les taux de pannes, calculés pour chaque composant. Le logiciel établit les temps moyens entre les pannes à prévoir pour les sous-ensembles ou l'équipement industriel complet. » Accord ICL/Sinclair Un accord de collaboration vient de se conclure entre ICL et Sinclair, considéré comme le plus important constructeur mondial d'ordinateurs personnels. Les deux sociétés prévoient de développer conjointement un poste de travail voix/données digital à un prix extrêmement compétitif. Le matériel utilise la technologie à écran plat et le langage Basic de Sinclair. Ce nouveau produit sera utilisé comme périphérique de l'autocommutateur privé DNX 2000, récemment annoncé par ICL. Le succès rencontré par le progiciel développé par ICL pour le Sinclair ZX 81, commandé à plus de 100 000 exemplaires, conduit le département logiciel d'ICL à lancer de nouveaux progiciels pour ce matériel ainsi que d'autres produits utilisant le langage Basic de Sinclair. Cette initiative, lancée en Grande-Bretagen, sera étendue sous peu à l'Europe et permettra à ICL d'occuper une position déterminante dans l'industrie des produits logiciels destinés aux ordinateurs personnels. 100 robots japonais par mois par 100 ouvriers Le Japon est en passe de modeler les usines les plus sophistiquées du monde en réalisant, avec classe, la synthèse de la robotique et du traitement des bases de données. Des mots-clés pilotent des usines sans maind'oeuvre humaine, des systèmes de fabrication flexibles et des fabrications assistées par ordinateur. Les résultats sont frappants. Le taux de fabrication de Fujitsu Fanuc est de 100 robots par mois avec l'emploi d'environ 100 ouvriers, soit cinq fois moins d'ouvriers que précédemment. Les constructeurs de robots prévoient que leurs ventes auront été multipliées par 10 en 1990. Selon certaines sources industrielles, le Japon a réalisé, pour l'année fiscale se terminant le 31 mars, un chiffre d'affaires de 340 millions de dollars représentant la vente de 19 990 robots. En chiffre d'affaires, ce montant représentait le double de celui de l'année précédente. 2 à 3% du total étaient exportés, principalement à destination des Etats-Unis. Comparativement, au cours de la même année, les Etats-Unis en avaient fabriqué 3 250 unités  : l'Allemagne occidentale, 850 ; la Suède, 600 ; l'Italie, 500, et la Grande- Bretagne, 185. Télécommunications pour les sourds A.O.I.P. présente un nouveau matériel compact et portatif permettant aux sourds de communiquer par téléphone. Fonctionnant sur batteries rechargeables, secteur ou piles alcalines standards. son poids de 1,7 kg le rend aisément portatif. De plus, sa conception permet de l'utiliser avec de nombreux accessoires tels qu'une imprimante, un enregistreur de cassettes et un avertisseur lumineux. En déposant simplement le combiné sur le coupleur acoustique, les mots tapés au clavier apparaissent sur l'écran de visualisation alphanumérique de votre appareil et sur celui de votre correspondant. L'ordinateur et votre déclaration d'impôts Ce qui suit concerne plus particulièrement les Américains, mais l'intérêt du sujet est incontestable sur un plan général, car il touche directement deux aspects d'un problème de société et d'informatique indissolublement liés. Première recommandation faite par Business Week  : la déclaration de revenus est une opération complexe, et il serait insensé de ne pas recourir aux services d'un expert en la matière ; 2'recommandation  : dans les cas difficiles, mieux vaut désigner en bas de celle-ci le nom de l'expert qui l'a établie, sinon vous risqueriez de voir l'ordinateur la rejeter pour examen plus approfondi ; 3'recommandation  : sachez ce que « recherche » votre ordinateur lorsqu'il examine votre déclaration, afin d'éviter de porter une indication malencontreuse qui attirerait inutilement son attention. Il est bien compréhensible, par exemple, que certaines professions soient beaucoup plus contrôlées que d'autres. Et c'est là la raison pour laquelle l'indication de la profession est placée en tête de page dans le formulaire 1040 de l'IRS. Certaines petites flèches noires, qui parsèment la déclaration, sont repérées par lecture optique signalant à l'ordinateur les paragraphes qui sont, ajoute le magazine, particulièrement analysés. 600 millions de dollars de semi-conducteurs en 1982 Les investissements dans le domaine des télécommunications auraient atteint en 1981 près de 84 milliards de dollars, soit plus du double de la somme investie en 1975. L'Europe représente le taux de croissance le plus élevé, soit environ 8 Ptr. contre 5.5 (7, pour l'Amérique du Nord. Le marché européen des semi-conducteurs devrait atteinure plus de 600 millions de dollars en 1982, compte tenu de l'expansion continue de la commutation numéri- Mars-Avril 1982 MICRO-SYSTEMES — 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 200-201Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 202-203Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 204-205Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 206-207Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 208-209Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 210-211Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 212-213Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 214-215Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 216-217Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 218-219Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 220-221Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 222-223Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 224-225Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 226-227Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 228-229Micro Systèmes numéro 22 mar/avr 1982 Page 230