Micro Systèmes n°21 jan/fév 1982
Micro Systèmes n°21 jan/fév 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°21 de jan/fév 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 152 Mo

  • Dans ce numéro : initiation... le microprocesseur et son environnement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 158 - 159  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
158 159
Encadré Les réseaux locaux La topologie des réseaux locaux se présente le plus souvent sous trois formes. La configuration en étoile (fig. la) est à la fois la plus ancienne et la plus répandue. Un câble radial relie chaque station au noeud central. Les centraux téléphoniques privés sont organisés de cette manière. Dans la configuration en anneau (fig. 1 b) les messages circulent dans une seule direction, le long d'une boucle qui relie toutes les stations. Une procédure spéciale permet de déterminer l'origine et la destination d'un message donné. La troisième configuration fait intervenir un bus commun, ce qui facilite l'addition ou la suppression d'une station ; les réseaux de télévision par câble sont réalisés de cette manière (fig.1 c). ■ NOEUD CENTRAL Fig. I a. - Configuration dite « en étoile »  : la plus ancienne et la plus répandue. Les réseaux se « démocratisent »... « La plupart des applications propres aux micro-ordinateurs feront de plus en plus appel au partage de l'information... (Byte). » Les réseaux qui, jusqu'à une époque récente, étaient l'affaire des grandes entreprises et mettaient en jeu un matériel coûteux et sophistiqué, suivent donc progressivement le même chemin que les ordinateurs eux-mêmes  : du haut vers le bas, ils se « démocratisent » et pénètrent peu à peu le domaine des ordinateurs personnels. Quelles perspectives ouvrent-ils donc ? Le numéro de Byte d'octobre apporte des éléments de réponse en mettant l'accent sur les caractéristiques distinctives des réseaux locaux et en analysant parallèlement les conditions d'emploi de ces ordinateurs. Ces derniers ont une mission très précise que l'on peut résumer par l'expression « une personne, un ordinateur ». Leur puissance de traitement est à tout moment à la disposition exclusive de l'utilisateur et ils ne sont pas destinés à être partagés simultanément par plusieurs personnes. Par rapport à la notion de « temps partagé », la philosophie change donc  : la plupart des applications propres aux micro-or- dinateurs ne justifient plus le partage du temps d'un processeur central. Mais en revanche, et c'est là où la notion de réseau local prend toute son importance, elles font de plus en plus appel au partage de l'information. Lorsqu'une ou plusieurs personnes commencent à travailler en coopération, elles ont besoin de communiquer et d'échanger de l'information, que ce soit pour le développement d'un produit commun, l'accès à une base de données commune ou l'implémentation d'un système de poste électronique. On voit tout de suite l'intérêt d'une telle approche dans le domaine que nous citions plus haut  : l'enseignement (voir encadré). Ainsi, voici que les réseaux locaux tendent à rompre la solitude de l'utilisateur individuel. Ce sera très probablement un des aspects les plus marquants de l'évolution de l'informatique dans les années 80  : l'accès du plus grand nombre aux informations centralisées et partagées. Populariser l'ordinateur au sein du public « La BBC est sur le point de lancer un vaste programme de vulgarisation dont l'objectif est de familiariser le public avec l'informatique... (Micro-Computing). » Fig. 1 b. - Configuration « en anneau ». Les informations circulent le long d'une boucle qui relie toutes les stations. Fig. Ic. - Cas d'un bus « commun ». Ici une « station » peut être aisément ajoutée ou supprimée. Un effort doit encore être fait pour populariser l'ordinateur au sein du public. Les constructeurs s'y sont employés, pour des raisons commerciales évidentes ; les pouvoirs publics, les grandes administrations, les organismes officiels doivent maintenant prendre le relais, cette fois pour des raisons sociologiques et culturelles. Aux Etats-Unis, quelques tentatives ont été entreprises. En France, pas grand chose. Voici que la Grande-Bretagne semble prendre la tête du peloton. C'est ce qu'annonce Micro-Computing d'octobre  : la BBC est sur le point de lancer un vaste programme de vulgarisation dont l'objectif est de familiariser le public avec le monde des ordinateurs et d'offrir éventuellement la possibilité d'apprendre à programmer et à utiliser un micro-ordinateur. Le programme de la BBC s'articule autour d'une série de dix émis- sions. Il repose sur un certain nombre d'applications supposées « tourner » sur un micro-ordinateur connecté à domicile. Un ouvrage d'initiation est en outre proposé. Le programme doit commencer en janvier 1982. Il est conçu pour fournir au profane les moyens d'approcher l'ordinateur en respectant trois niveaux. L'accès au premier niveau s'effectue simplement en regardant la télévision. Le deuxième niveau implique la consultation simultanée de l'ouvrage de référence. Le troisième niveau, enfin, nécessite l'achat et l'usage du micro-ordinateur proposé par la BBC. Comme l'affirme l'auteur de l'article, au pire, l'expérience de la BBC ouvrira les yeux d'un grand nombre de personnes et leur fera connaître les merveilles de l'informatique. Au mieux, elle a des chances de révolutionner la mentalité de toute la nation. ■ 158 - MICRO-SYSTEMES Janvier-Février 1982
dr en province Afin de mieux tirer profit de toutes les possibilités d'APPLE, et de ses extensions. Loin des contacts anonymes, pour un rapport plus humain, des revendeurs régionaux spécialisés vous proposent des logiciels sur mesure, standards, ou d'apprentissage. Un service technique avant et après-vente. N'hésitez pas à contacter le revendeur le plus proche pour un conseil ou un renseignement Annecy/Faverges 74210 Bayonne 64100 Bordeaux 33000 Clermont-Ferrand 63000 Epernay 51200 Lyon 69003 Marseille 2 13000 Montpellier 34000 Nancy/Laxou 54250 Orléans 45000 Perpignan 66000 Rouen 76100 Strasbourg 67000 Toulon 83100 Valenciennes 59300 Janvier-Février 1982 Pour plus de précision cerclez la référence 110 du « Service Lecteurs » EUROPROCESS Siège social  : Doussard (50) 44.31.12 LE CALCUL INTEGRAL 3, rue Aristide-Briand (59) 55.43.47 BOUTISOFT 33 9, rue de la Lande (56) 91.55.08 NEYRIAL 5. bld Desaix (73) 35.02.70 MAGENTA GESTION 7, av. A.-Thévenet Magenta (26) 53.19.93 CIRCE 9, rue P.-Florence (78) 54.31.95 ORDITEL Siège social BELCODEN (42) 04.44.00 IFI-MICRO INFORMATIQUE 9-12, rue Castilhon CENTER (67) 58.58.28 SEMITEC 69, rue Mareville (8) 340.43.38 AMC 13, rue des Minimes (38) 62.62.58 MAB 2, place de Catalogne (68) 34.04.46 CONSEIL COMPUTER 20, quai Cavelier-de-la-Salle (35) 63.36.06 CILEC 18, quai Saint-Nicolas (88) 37.31.61 S IA Lepaillon, avenue de Brunet (94) 23.74.30 MICROMEGA 38, rue de Famars (27) 46.89.22 Si cette publicité vous intéresse, contactez le CALCUL INTEGRAL MICRO-SYSTEMES — 159



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 200