Micro Systèmes n°21 jan/fév 1982
Micro Systèmes n°21 jan/fév 1982
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°21 de jan/fév 1982

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 152 Mo

  • Dans ce numéro : initiation... le microprocesseur et son environnement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 156 - 157  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
156 157
LA MICRO-INFORMATIQUE, UN PEU, BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT, A LA FOLIE... ZENITH 289 SOUS CP/M Micro-processeur Z80, mémoire 48 664 Ko. écran 80 colonnes, graphisme résolution 512X256. disquettes 102 Ko ; o ou 1,2 Mo, disque dur 5Mo. APPLE II M ; cro.processeur 6502 sous DOS 3.3 ou PASCAL. Micro-processeur Z80A sous CP/M, mémoire 16 à 64 Ko. écran 40 ou 80 colonnes, graphisme haute résolution 280,K 192 disquettes 143 Ko, disques tirs 5,10 ou 20 Mo. APPLE III Micro-processeur 6502 A sous SOS BUSINESS BASIC ou PASCAL, émulation APPLE II, mémoire 128 Ko, graphisme haute résolution 560 x 192, this143 Ko, disque dur 5 Mo. SUPERMICRO SOUS CP/A4 ulti-utilisateurs de I à processeurs Z80A, mémoire 64 à 512 Ké 80 colonnes, bus 5.100, 17 slots, disquettes I Mo, disques durs 2X 10 Mo. Mitai » PARIS-NANTES VIDEO GENIE SYSTEM Micro-processeur Z80, mémoire 16 à 08 Ko, écran 32 ou 64 colonnes, compatible TRS 80 niveau II, interface bus S•100, disquettes 100 Ko. XEROX 820 sous CP/M Microprocesseur Z 80, mémoire 64 écran 80 colonnes, claviers numérique AZERTY accentué, disquettes 92 ou 300 Ko. PLUS DE 1000 CONFIGURATIONS DE 3.500 F A 200.000 F. GRAND CHOIX DE LOGICIELS PROFESSIONNELS SOUS CP/M. Assistance technique, service après-vente, crédit leasing. IL Parmi les marques distribuées  : • les matériels  : — ADD -X, APPLE, CENTRONICS, DIABLO, EPSON, HAZELTINE, INDUSTRIAL MICRO SYSTEMS, MANNESMANN TALLY, OKI, SHARP, TELEVIDEO, WATANABLE, ZENITH.• les logiciels  : — BYRON, DIGITAL RESEARCH, EIDOS, HAYDEN, MDBS, MICROPRO, MICROSOFT, PERSONAL SOFTWARE, SAARI.• Fournitures et rayon librairie spécialisée  : — DYSAN, VERBATIM, OSSORNE PSI, SYBEX. PARIS  : 53, Avenue de la Grande-Armée NANTES  : 29, Boulevard Guist'hau, 44000 NANTES 75116 PARIS. Tél.  : 501.98.12 Tél.  : (40) 20.56.20. Ouverture du lundi au samedi  : 9 h 30- 12h 30 et 14h -19h. Pour plus de précision cerclez la référence 109 du « Service Lecteurs » rn m In Z861. JapA9j-Jaytuer
syeteitt$ t=è FIT• Presse internationale... les tendances par Pierre GOUJON L'ordinateur à l'école « Un logiciel d'E.A.O., qui se contenterait d'afficher sur écran des pages préalablement écrites, présenterait un degré d'efficacité douteux... (Creative Computing). » La plupart des programmes actuellement développés sont d'une conception assez rudimentaire, et les conditions de leur emploi ne sont pas toujours simples. Les utilisateurs, étudiants et professeurs, risquent de se décourager. Aussi, le choix d'un « bon » logiciel est-il crucial. Creative Computing examine un certain nombre de points propres à faciliter un tel choix. Il s'agit tout d'abord de déterminer si le logiciel mis en cause reflète bien les préoccupations pédagogiques fondamentales des utilisateurs. Par exemple, un programme bien conçu devra être organisé de manière à présenter les matières étudiées en petites unités autonomes et progressives. D'autre part, il conviendra d'étudier avec soin la nature des instructions mises à la disposition de l'utilisateur ; l'absence d'instructions adéquates oblige, en effet, dans certains cas, à recourir à des procédures complexes qui rebutent l'étudiant. Il faudra ensuite vérifier que le logiciel utilise au mieux les capacités potentielles de l'ordinateur. La raison principale qui conduit les éducateurs à faire appel aux micro-ordinateurs est, qu'en théorie, ils permettent de créer Janvier-Février 1982 Les milieux de l'enseignement s'intéressent de plus en plus aux microordinateurs. D'un prix maintenant abordable, ces petits systèmes (qu'on trouvera bientôt dans tous les supermarchés) se présentent en effet comme des outils à la fois souples et puissants, capables de s'adapter aux besoins spécifiques des collèges et des lycées. Malheureusement, le développement des logiciels spécialisés accuse un retard important par rapport à l'évolution des matériels... des programmes d'éducation beaucoup plus variés et beaucoup plus évolués que ceux qui découlent de méthodes plus classiques. Un logiciel qui se contenterait d'afficher sur écran des pages préalablement écrites, et dont le rôle se bornerait à contrôler la bonne succession de celles-ci, présenterait un degré d'efficacité douteux. Mais d'autres considérations doivent être prises en compte. Elles concernent entre autres la nature des rapports qui s'établissent entre le professeur, l'étudiant et la machine. C'est ce qu'on appelle les « facteurs humains », souvent négligés par les programmeurs responsables du développement des logiciels. C'est le programme — et, à travers lui, l'ordinateur — qui doit s'adapter à la personnalité de l'utilisateur, et non l'inverse. Ainsi, par exemple, chaque réponse de l'étudiant devra donner lieu à une réaction immédiate et non ambiguë du système. Cependant, ce dernier tiendra également compte du fait que les réponses des élèves ne sont pas toujours celles prévues. Ceci est particulièrement vrai avec les jeunes enfants toujours prompts à « essayer » les touches du clavier et qui aimeraient parfois pouvoir ajouter la réponse « P » (peutêtre) aux questions qui ne prévoient qu'un choix binaire, O (oui) ou N (non). La nature, la formulation, le style des messages adressés à l'utilisateur ont aussi leur importance. On attend de ces messages non seulement qu'ils soient clairs et informatifs, mais que leur formulation ne risque d'entraîner aucune mauvaise réaction d'ordre affectif ou psychologique. Un message du style Aux Etats-Unis, les choses sont bien avancées  : on se préoccupe aujourd'hui de constituer des réseaux locaux d'ordinateurs personnels au sein des collèges et des universités. Interface Age d'octobre consacre un long article à ce sujet. Au départ, des considérations d'ordre économique  : les réseaux locaux permettent de répartir la charge représentée par les périphériques (disques et imprimantes), qui sont coûteux, entre plusieurs systèmes implantés dans des lieux géographiquement dispersés. Mais les avantages sont aussi pédagogiques et pratiques. Ainsi, le professeur a les moyens d'accéder à tout moment aux fichiers de chaque étudiant ; il peut contrôler et superviser le travail de chacun, en « réponse idiote » pourrait éventuellement amuser un adulte, il aurait certainement un effet néfaste sur le comportement d'un enfant à l'égard de l'ordinateur et du système d'éducation. Cet article offrira donc aux enseignants et à tous ceux qui s'intéressent aux rapports de la pédagogie et de l'informatique des éléments d'appréciation et de réflexion sur ce qui devrait maintenant ne plus tarder à se généraliser en Europe  : l'ordinateur à l'école. Des réseaux d'ordinateurs « pédagogiques » « Près de Philadelphie, 35 jeux éducatifs sont accessibles à 56 Apple (Interface Age). » « temps réel ». De leur côté, les étudiants peuvent immédiatement prendre connaissance des leçons préalablement stockées sur disque ou se référer à des cours passés, sans toutefois pouvoir « copier » sur les fichiers de leurs condisciples. Interface Age décrit quelques réalisations basées sur des systèmes tels que le TRS-80, l'Apple II ou le Pet. La revue cite le réseau Cluster/One (de Nestar System) installé dans un parc d'attractions près de Philadelphie  : 35 jeux éducatifs (lecture, musique, logique, exercices de coordination, etc.) sont accessibles à 56 Apple II munis de claviers spéciaux, appropriés aux manipulations (pas toujours délicates) des chères petites têtes blondes américaines. MICRO-SYSTEMES — 157



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 1Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 2-3Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 4-5Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 6-7Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 8-9Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 10-11Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 12-13Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 14-15Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 16-17Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 18-19Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 20-21Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 22-23Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 24-25Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 26-27Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 28-29Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 30-31Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 32-33Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 34-35Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 36-37Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 38-39Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 40-41Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 42-43Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 44-45Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 46-47Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 48-49Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 50-51Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 52-53Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 54-55Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 56-57Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 58-59Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 60-61Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 62-63Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 64-65Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 66-67Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 68-69Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 70-71Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 72-73Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 74-75Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 76-77Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 78-79Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 80-81Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 82-83Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 84-85Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 86-87Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 88-89Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 90-91Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 92-93Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 94-95Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 96-97Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 98-99Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 100-101Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 102-103Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 104-105Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 106-107Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 108-109Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 110-111Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 112-113Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 114-115Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 116-117Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 118-119Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 120-121Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 122-123Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 124-125Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 126-127Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 128-129Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 130-131Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 132-133Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 134-135Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 136-137Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 138-139Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 140-141Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 142-143Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 144-145Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 146-147Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 148-149Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 150-151Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 152-153Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 154-155Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 156-157Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 158-159Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 160-161Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 162-163Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 164-165Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 166-167Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 168-169Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 170-171Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 172-173Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 174-175Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 176-177Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 178-179Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 180-181Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 182-183Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 184-185Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 186-187Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 188-189Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 190-191Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 192-193Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 194-195Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 196-197Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 198-199Micro Systèmes numéro 21 jan/fév 1982 Page 200