Micro Systèmes n°20 nov/déc 1981
Micro Systèmes n°20 nov/déc 1981
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°20 de nov/déc 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 232

  • Taille du fichier PDF : 177 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les fibres optiques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
Les fibres optiques Etude• Le procédé « Verneuil » C'est un procédé dérivé de l'hydrolyse à la flamme qui permet une fabrication continue de la préforme et qui s'affranchit du mandrin de dépôt grâce à un support animé d'un mouvement de rotation et d'un déplacement vertical à l'image du tirage du monocristal lors de la fabrication d'un semiconducteur. Un brûleur central dépose une suie formant le coeur de la fibre. La répartition de la température dans la flamme du brûleur permet d'obtenir un gradient d'indice. La suie qui formera l'indice de gaine est déposée par des brûleurs latéraux. Au fur et à mesure de la déposition, la préforme poreuse subit une vitrification par passage dans un four (1 600 °C).• Utilisation d'un chalumeau à plasma Cette technique a permis d'obtenir sous forme massive les premières fibres ayant des atténuations inférieures à 10 dB/km. A la sortie de la chanibre où est généré le plasma, du SiCl4 (Chlorure de Silicium), est injecté et réagit avec l'oxygène. Il y a formation d'oxyde fondu qui est déposé en fusion sur un support animé d'un mouvement de rotation et de déplacement (fig. 12). L'oxydation du tube de silice dans un chalumeau à plasma permet d'obtenir des silices synthétiques d'une très grande pureté optique, ayant une atténuation très faible (5 dB/km). Fig. I I. - Principe de CVD (Chcmical Vapor Deposition) acutce par plasma. Le plasma créé par une cavité hyperfréquence permet, grâce à son déplacement d'une extrémité à l'autre du tube, l'oxydation des halogénures. Fig. 12. - Utilisation d'un chalumeau à plasma. Le chlorure de silicium réagissant avec l'oxygène forme un oxyde qui est déposé sur un support animé d'un mouvement rotatif et horizontal. Il a donc été développé des fibres dont le coeur est en silice et la gaine optique en résine siliconée. Ce sont des fibres à saut d'indice donc de bande passante limitée. Le fibrage Le fibrage consiste à passer du verre massif (cas du double creuset) ou de la préforme à une fibre de verre d'environ 100eim de diamètre extérieur. Ceci est possible car les verres ont une transition lente entre l'état solide et l'état pateux lorsque la température augmente. Le four sera choisi suivant la température de ramollissement des verres utilisés. Verres  : 1000 à 1 200 °C  : Fours électriques. Silices  : 1 900 à 2 100 °C  : Fours à graphite ou zircone. La préforme introduite dans le four, se ramollie et s'étire parfaitement. Elle peut alôrs être enroulée sur un tambour. Un système de mesure en continu du diamètre permet de repérer les défauts géométriques de la fibre et éventuellement de les corriger par une réaction sur la vitesse de rotation du tambour. La fibre est ensuite recouverte d'une couche de protection en matière plastique donnant une bonne résistance mécanique. L'opération de fibrage est très importante  : d'elle dépendent les qualités géométriques et mécaniques de la fibre. ■ Refroidisseur 4 — — — Lingot de silice en croissance rem""reeineWl - I i I.41118mm - - 0 0 0 0111nr. 4 Plasma 15000 à 20000° C Entrée des gaz plasmagènes Tube de silice 4 Injection de Si CI4\Indicateur H.F. de 4 O 8 MHz 86 — MICRO-SYSTEMES Novembre-Décembre 1981
Le méfier Le succès, c'est dangereux ! Quand plus de1000 utilisateurs affirment leur satisfaction ; quand ce parc tourne à bien moins d'une panne par an et par machine, quand ces utilisateurs sont des banquiers, des gestionnaires, des sociétés de service, des scientifiques, des industriels... Le danger c'est de dormir sur ces lauriers. Mais, avoir du Métier, c'est malgré le succès, continuer à avancer en méritant l'estime de tous les professionnels.Voilà pourquoi SORD va faire une nouvelle conquête. SORD propose désormais à de nouveaux utilisateurs run des micro-ordinateurs les plus élaborés de la génération. Le SORD mufti-utilisateurs M 243 C'est un magnifique animal. Conçu autour d'un micro-processeur Z 80A, le M 243 est la réponse SORD aux besoins de multi-utilisateurs et multi-programme. Il est extensible jusqu'à 8 utilisateurs (2 en standard). Technologiquement c'est un matériel de pointe. Ses circuits imprimés multicouche et ses mémoires vives de 64 Ko par chips lui assurent un niveau d'intégration qui lui garantit une fiabilité sans égale. Sa puissance de travail "colle" parfaitementaux besoins d'évolution des entreprises. En standard, il intègre 192 Ko de mémoire extensible jusqu'àlMo.Son processeur arithmétique de 32 bits lui confère une très grande puissance de calcul. L'approche très réaliste de SORD à propos des besoins quotidiens de l'utilisateur, explique plusieurs originalités du M243. Sa fonction graphique, en standard, permet la visualisation de tableaux et de graphes. Ses attributs d'écran autorisent la génération de masques et de formats spécifiques et offrent en plus le clignotement, le soulignement, la double brillance... L'horloge sauvegardée par batterie prévoit la gestion du calendrier. Le clavier ergonomique détachable du M 243 offre 30 possibilités de fonctions spécifiques pour différentes applications. Enfin, et ce n'est pas la moindre performance de ce superbe micro, la console peut être équipée en standard d'un écran couleur. Caractéristiques de la nouvelle série M 243 - M icroprocesseu r ZI LOG Z 80A, 4 Mz. - Processeur arithmétique et logique 32 bits. - 192 Ko de mémoire vive extensible à1 Mo. - Horloge temps réel. - 4 interfaces série. - Interface imprimante parallèle. - Ecran alphanumérique et graphique. - Clavier détachable alphanumérique. - BUS S100, 3 connecteurs disponibles. Le M 243 Mark IV est équipé de 2 minidisquettes 5" de 720 Ko chacune, il peut en supporter jusqu'à 4. Le M 243 MarkV est équipé de 2 disquettes 8" de 1,1 Mo chacune, il peut en supporter jusqu'à 4. Le M 243 MarkVI est équipé d'un disque de technologieWinchester del° Mo Informations et adresses de nos distributeurs à  : GE./1 Distributeur Officiel pour la France 12, Rue Félix Faure - 75015 PARIS Tél.  : 554.97.42 - Télex 204871 Winchester. Bien évidement, les M 243 sont compatibles avec toute la gamme SORD. et d'une disquette de sauvegarde. Il peut supporter jusqu'à 4 disques SORD, une gamine qui fait ses preuves. Considérée par les professionnels comme l'une des plus sûres du marché, la gamme SORD présente des caractéristiques communes à tous ses modèles. - Interfaces disponibles sur le BUS S 100, coupleur A/N et N/A, coupleur 32 E/S numériques, interface IEEE, coupleur graphique-couleur ou Net B. - Logiciels disponibles  : Moniteur DOS, Assembleur, Macro-assembleur, BASIC matriciel, Compilateur BASIC, Compilateur FORTRAN, COBOL, PASCAL, Procédures de communication synchrone et asynchrone, Traitement de textes, Progiciel de saisie, etc... Le SORD M 203 MK III Elégant, compact, il offre de remarquables avantages fonctionnels et son implantation est très aisée en tout poste de travail. Sa configuration puissante convient tout particulièrement aux applications ne prévoyant pas d'extensions ultérieures. Le SORD M 223 MK III s'adapte à un très grand nombre d'ap- plications grâce à une large gamme d'extensions possibles. Dans sa version M 223 MK V il utilise des disquettes 8" de 1 Mo compatibles IBM. Le M 223 MK VI utilise des disques de type Winchesterde 8 Mo utiles, dontil peut supporter jusqu'à 4 unités via son compleur DMA. SORD, servi par le GEPSI ! C'est le GEPSI qui assure depuis toujours le conseil, l'assistance technique et logistique pour tous les matériels SORD. Preuve supplémentaire de professionnalisme de la part de SORD d'avoir su garantir ainsi les utilisateurs par un service après-vente rigoureux Dès le premier contact, les informaticiens du GEPSI deviennentvos interlocuteurs privilégiés, il vous suivent et assument tout le support technique. Appelez nous. Ell 1:2 Pour plus de précision cerclez la référence 90 du « Service Lecteurs,. Novembre-Décembre 1981 MICRO-SYSTEMES — 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 1Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 2-3Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 4-5Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 6-7Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 8-9Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 10-11Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 12-13Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 14-15Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 16-17Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 18-19Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 20-21Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 22-23Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 24-25Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 26-27Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 28-29Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 30-31Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 32-33Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 34-35Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 36-37Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 38-39Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 40-41Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 42-43Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 44-45Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 46-47Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 48-49Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 50-51Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 52-53Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 54-55Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 56-57Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 58-59Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 60-61Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 62-63Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 64-65Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 66-67Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 68-69Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 70-71Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 72-73Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 74-75Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 76-77Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 78-79Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 80-81Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 82-83Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 84-85Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 86-87Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 88-89Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 90-91Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 92-93Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 94-95Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 96-97Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 98-99Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 100-101Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 102-103Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 104-105Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 106-107Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 108-109Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 110-111Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 112-113Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 114-115Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 116-117Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 118-119Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 120-121Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 122-123Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 124-125Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 126-127Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 128-129Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 130-131Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 132-133Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 134-135Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 136-137Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 138-139Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 140-141Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 142-143Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 144-145Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 146-147Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 148-149Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 150-151Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 152-153Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 154-155Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 156-157Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 158-159Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 160-161Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 162-163Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 164-165Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 166-167Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 168-169Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 170-171Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 172-173Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 174-175Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 176-177Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 178-179Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 180-181Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 182-183Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 184-185Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 186-187Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 188-189Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 190-191Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 192-193Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 194-195Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 196-197Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 198-199Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 200-201Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 202-203Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 204-205Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 206-207Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 208-209Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 210-211Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 212-213Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 214-215Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 216-217Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 218-219Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 220-221Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 222-223Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 224-225Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 226-227Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 228-229Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 230-231Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 232