Micro Systèmes n°20 nov/déc 1981
Micro Systèmes n°20 nov/déc 1981
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°20 de nov/déc 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 232

  • Taille du fichier PDF : 177 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les fibres optiques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
Devenez celui que l'entreprise recherche. Le choix d'une carrière nécessite un conseil individuel sérieux. Grâce à l'expérience acquise depuis de nombreuses années, les conseillers de l'Institut Privé Control Data sont qualifiés pour examiner votre cas personnel et pour vous orienter face à un marché du travail où les offres sont permanentes pour les vrais professionnels, même débutants. Les Instituts Control Data Depuis plus de 15 ans, dans le monde entier, les Instituts Control Data ont pour vocation de former des professionnels aux carrières de l'informatique. Cette formation, à titre privé, est une rare opportunité offerte par un grand constructeur, qui contribue ainsi d'une manière importante au développement continu de l'industrie informatique. De très nombreux séminaires Control Data sont ouverts dans le monde chaque année. Tous les Instituts Control Data fonctionnent sur le même modèle. C'est la preuve du succès de cette formule originale mais sûre. Les relations industrielles Control Data est en contact permanent avec les entreprises qui utilisent l'informatique ou fabriquent et entretiennent des calculateurs. Cette connaissance des marchés permet d'assurer une formation toujours adaptée aux besoins en spécialistes recherchés. Ainsi, en rendant nos élèves immédiatement opérationnels, ils obtiennent un taux de placement exceptionnel à Paris et en province. La formation Elle est intensive et de grande qualité. Nous obtenons ce résultat en privilégiant la pratique et la technique. Pas de superflu  : tout ce qui est enseigné est directement utilisable. La diversité des produits et des matériels expérimentés (C.D.C. et I.B.M.) ouvre à nos élèves le plus large éventail d'employeurs. Les métiers Les deux formations principales offertes  : la programmation et l'entretien des calculateurs, sont à la base de tous les métiers de l'informatique, car elles concernent les aspects fondamentaux qui permettent de maîtriser cette technique en profondeur. Les techniciens de la programmation Ils connaissent les langages utilisés par les ordinateurs afin d'exécuter une tâche donnée  : paye, gestion d'un stock, etc. Seuls de nombreux travaux pratiques permettent d'acquérir le professionnalisme, c'est-àdire la maîtrise de l'outil. Sur nos ordinateurs (C.D.C., I.B.M.) les élèves sont confrontés aux problèmes réels. Ils deviennent vite des professionnels. Formation en 19 semaines. Les techniciens de maintenance Ce sont eux qui mettent au point, entretiennent, dépannent l'ordinateur. Ils ont une responsabilité importante, compte tenu de la valeur du matériel qu'ils ont entre les mains. Le technicien de maintenance est le spécialiste sur lequel toute l'installation repose. Formation en 26 semaines. Dans l'une ou l'autre spécialité, notre enseignement vous donnera une vraie formation qui vous ouvrira l'avenir que vous souhaitez. Nous sommes à votre disposition pour vous faire bénéficier d'un conseil d'orientation, sans engagement de votre part. Pour cela, prenez rendez-vous en téléphonant au  : 340.17.30 à M. Darmon. INSTITUT PRIVE CONTROL DATA 19, rue Erard 75012 Paris Téléphone  : 340.17.30 @D CONTKOL DATA Un grand constructeur d'ordinateurs peut vous former% -• Demande de documentation Nom  : Adresse  : 56 — MICRO-SYSTEMES Pour plus de précision cerclez la référence 86 du « Service Lecteurs » Novembre-Décembre 1981 D..•
Le microprocesseur 6809 Lorsque l'on parle de microprocesseur 8 bits, les circuits les plus fréquemments évoqués sont généralement le 8080, le 6800, le Z-80 ou le 6500, mais beaucoup plus rarement le 6809. Or, ce microprocesseur, que Motorola qualifie de « révolutionnaire » dans sa fiche technique, est certainement un des plus puissants « 8 bits » du marché. Bien entendu, le 6809 fait partie de la famille 6800 et de ce fait, il présente de nombreuses caractéristiques communes à tous les circuits issus de cette famille. Ainsi, tous les signaux du bus 6800, sauf VMA, devenu inutile ici comme nous le verrons, sont présents dans le 6809. De plus ce microprocesseur utilise pour la manipulation de données et d'adresses des registres de 16 bits  : c'est un 8 bits externes — 16 bits internes... Novembre-Décembre 1981 Généralités Réalisé en technologie H.MOS dans un boîtier à 40 broches, le 6809 possède des entrées/sorties compatibles TTL. Il est alimenté par une tension unique de 5 V. L'encadré 1 présente le brochage de ce microprocesseur et la description complète de chacun des signaux échangés. Les bus d'adresses (16 bits) et de données (8 bits) ne sont pas multiplexés, caractéristique qui facilite grandement le développement des systèmes architecturés autour de ce microprocesseur. De plus il est le successeur du 6800 et une compatibilité ascendante avec sa famille a été réalisée par son constructeur. Ainsi, tous les signaux du bus 6800 sont engendrés par le 6809. Au niveau logiciel, notons que l'assembleur 6809 accepte le langage source du 6800 et que tous les modes d'adressage du 6800 sont inclus dans ceux du 6809. Ce microprocesseur dispose également d'une amélioration intéressante par rapport au 6800  : l'intégration du circuit d'horloge dans le boîtier. Nous avons résumé ci-dessous en 9 points, les caractéristiques essentielles du 6809.• Six possibilités d'interruptions, dont trois par logiciel.• L'existence d'une entrée d'interruption rapide.• Possibilité de DMA ou de « multi-processing ».• Possibilité de connecter des mémoires « lentes » • Sorties indiquant l'état de l'unité centrale à un instant donné.• Dix modes d'adressage.• Unité arithmétique et logique 15 0 INDEX - X INDEX - Y POINTEUR DE PILE UTILISATEUR -U POINTEUR DE PILE SYSTEME (SUPERVISEUR) S COMPTEUR ORDINAL-PC ACCUMULATEUR-A ACCUMULATEUR-8 ACCUMULATEUR-D 7 0 REGISTRE DE PAGE DIRECTE-DP1 7 0 F H N C REGISTRE D'ETAT-CCR 1 Fig. I. - Les registres internes du 6809  : deux registres d'index (X et Y), deux pointeurs de piles (U et S), un registre de page directe (D.P) et la possibilité de concaténer les deux accumulateurs A et B pour former un accumulateur de 16 bits (D). permettant les opérations sur 16 bits.• Multiplication 8 bits par 8 bits avec résultat sur 16 bits en une seule instruction.• 59 mnémoniques banalisés (contre 72 pour le 6800) autorisant, compte tenu des nombreux modes d'adressage et de la structure interne, 1464 codes opératoires différents (contre 197 pour le 6800). Nous allons maintenant examiner un peu plus en détail la structure interne de ce circuit en vous présentant le « modèle du programmeur », c'est-à-dire son jeu de registres internes et leurs rôles. Les registres Le 6809 est un microprocesseur que l'on peut qualifier de « 8 bits externes — 16 bits internes » car tous les registres utilisés pour la manipulation de données et d'adresses ont une longueur de 16 bits. La figure 1 présente les registres du 6809  : deux index X et Y ; deux pointeurs de Pile U et S ; deux accumulateurs de 8 bits A et B représentés sous forme d'un accumulateur de 16 bits appelé D ; un compteur ordinal (PC) de 16 bits ; deux registres de 8 bits  : le registre d'état appelé CCR (Condition Code Register) et un registre dit « de page directe » appelé DP (Direct Page register). Examinons le rôle de chacun de ces registres  : A et B sont deux accumulateurs de 8 bits à usage général utilisés pour les opérations arithmétiques et logiques ; ils peuvent être concatenés (mis bout à bout, A contenant alors les poids forts) pour réaliser un accumulateur de MICRO-SYSTEMES — 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 1Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 2-3Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 4-5Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 6-7Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 8-9Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 10-11Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 12-13Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 14-15Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 16-17Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 18-19Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 20-21Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 22-23Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 24-25Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 26-27Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 28-29Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 30-31Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 32-33Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 34-35Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 36-37Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 38-39Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 40-41Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 42-43Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 44-45Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 46-47Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 48-49Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 50-51Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 52-53Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 54-55Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 56-57Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 58-59Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 60-61Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 62-63Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 64-65Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 66-67Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 68-69Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 70-71Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 72-73Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 74-75Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 76-77Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 78-79Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 80-81Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 82-83Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 84-85Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 86-87Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 88-89Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 90-91Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 92-93Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 94-95Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 96-97Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 98-99Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 100-101Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 102-103Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 104-105Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 106-107Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 108-109Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 110-111Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 112-113Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 114-115Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 116-117Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 118-119Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 120-121Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 122-123Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 124-125Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 126-127Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 128-129Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 130-131Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 132-133Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 134-135Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 136-137Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 138-139Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 140-141Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 142-143Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 144-145Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 146-147Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 148-149Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 150-151Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 152-153Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 154-155Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 156-157Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 158-159Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 160-161Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 162-163Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 164-165Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 166-167Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 168-169Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 170-171Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 172-173Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 174-175Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 176-177Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 178-179Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 180-181Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 182-183Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 184-185Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 186-187Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 188-189Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 190-191Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 192-193Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 194-195Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 196-197Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 198-199Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 200-201Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 202-203Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 204-205Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 206-207Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 208-209Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 210-211Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 212-213Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 214-215Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 216-217Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 218-219Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 220-221Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 222-223Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 224-225Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 226-227Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 228-229Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 230-231Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 232