Micro Systèmes n°20 nov/déc 1981
Micro Systèmes n°20 nov/déc 1981
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°20 de nov/déc 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (213 x 271) mm

  • Nombre de pages : 232

  • Taille du fichier PDF : 177 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les fibres optiques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 138 - 139  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
138 139
L'utilisation d'un coupleur électronique permet la composition automatique d'un numéro ou le « décrochage » quand l'ensemble est sollicité. Réalisation.12v.12V• 12V• I2V R3 ettY î R4 CB MICRO R I cartec,uplcur iy tic Fig. 7. - Schéma électrique de la « coupleur acoustique ». miers filtres sont accordés sur 1 170 Hz (valeur moyenne entre le « 0 » et le « 1 » dans le mode appel). Ainsi le filtre n'ayant pas une très grande sélectivité, répond aussi bien au « 0 » (1 070 Hz) qu'au « 1 » (1 270 Hz). Ce sera le circuit U6 (modem) qui différenciera les deux états par comptage du nombre de passages à zéro du signal. Bien entendu, les trois autres filtres sont accordés, pour les mêmes raisons, sur 2 125 Hz. La carte « coupleur acoustique » Cette carte, dont le schéma est donné figure 7, est essentiellement constituée de deux amplificateurs basses fréquences U1 et U2. Les signaux issus de la carte modem sont amplifiés par U avant d'être restitués par un hautparleur d'une impédance d'environ 25 St chargé d'activer la membrane du microphone du combiné. Quant aux signaux en provenance de la ligne téléphonique, c'est-àdire de l'écouteur du combiné, ils sont captés par un microphone, puis amplifiés par U2. Ce procédé appelé « couplage acoustique » procure d'excellents résultats tant qu'aucune perturbation extérieure ne parvient au microphone. Ceci suppose une excellente isolation phonique. Nous vous incitons à élaborer un boîtier du type Un modem à couplage acoustique du commerce. Remarquez les embouts en caoutchouc mousse assurant une bonne isolation phonique. de celui représenté photo 1  : un coupleur acoustique pour modem du commerce. La carte « coupleur électronique » Le schéma électrique complet de cette carte apparaît figure 8. Ce module, assez complexe, permet, en plus du couplage direct sur la ligne, la composition automatique d'un numéro ou le « dé- crochage » quand l'ensemble est appelé. La présence du signal de sonnerie sur la ligne téléphonique est détectée de façon à produire le signal RI (Ring Indicator). Ce signal alternatif (80 V, 50 Hz) transite par C1, puis est redressé en double alternance par un pont de diodes (D1 à Da) chargeant ainsi le condensateur C2. La diode d'entrée du photocoupleur Ui est alors parcourue par un courant continu et le signal en sortie RI passe à « 0 » indiquant la présence du signal de sonnerie. En outre, une diode électroluminescente est allumée, prévenant l'utilisateur de l'appel. Le transformateur TR I permet de coupler la ligne téléphonique au modem proprement dit. L'entrée et la sortie sont isolées à l'aide de deux amplificateurs opérationnels (U3) ; le potentiomètre P1 optimise cette isolation. Le signal OH issu de la carte modem donne l'ordre de composer les numéros ou, de décrocher le « téléphone ». Les ordres permettant de composer un numéro correspondent à un train d'impulsions provoquant des « ruptures de ligne » (fig. 9), tandis que l'ordre « de décrocher » correspond à un état bas d'une durée supérieure à 500 ms. 138 — MICRO-SYSTEMES Novembre-Décembre 1981
Réalisez ce modem à deux modes de couplage Réalisation tire.rnpulsFon Impuisoon Fermeture• el Ouverture I.• 66 ms 33n. Fig. 9. - La numérotation téléphonique est réalisée à l'aide d'impulsions émises en série sur la ligne. Une impulsion consiste en une succession de deux états de la ligne  : une ouverture du relais d'une durée de 66 ms ; une fermeture du relais d'une durée de 33 ms. L'impulsion est le signal élémentaire à partir duquel un code a été établi selon la règle suivante  : un chiffre donne lieu à l'émission d'autant d'impulsions qu'il contient d'unités. Nous avons ainsi la correspondance  : - Chiffre impulsion - Chiffre 2 2 impulsions - Chiffre 3 3 impulsions - Chiffre 9 9 impulsions - Chiffre 0 10 impulsions La carte coupleur électronique Fig. N. - Schéma électrique complet de la carte » coupleur direct ». Toute fermeture d'environ 200 ms correspond au rétablissement du courant entre deux trains d'impulsions successifs à la fin de la numérotation (connexion de la ligne) Toute ouverture d'environ 200 ms correspond à la déconnexion de la ligne. Le relais RL2 ne s'enclenche que 0,5 ms après le relais RL1 (ordre de « décrocher »). Cette opération de numérotation automatique, s'effectue à l'aide du signal RTS (Request To Send), un signal de « demande pour émettre » du protocole RS 232C. Un niveau logique « 0 » permet de « fermer » le relais de ligne tandis qu'un « 1 » permet l'ouverture de celui-ci. Ainsi un train d'impulsions engendré par programme possédant les caractéristiques définies ci-dessus, génère la composition automatique d'un numéro. Réalisation et mise au point Un ensemble complet se compose de trois circuits imprimés correspondant aux 4 cartes, que Novembre-Décembre 1981 nous venons d'étudier (fig. 10, 11, 12 et 13). Afin de simplifier leur réalisation pratique, nous les avons établis en « simples faces ». Ceci impose quelques « straps » supplémentaires. La nomenclature des composants est indiquée séparé- ment pour chaque carte (tableaux 1, 2, 3 et 4). Pour ceux d'entre vous qui désirent « wrapper » ces cartes, nous avons reproduit figure 14 le brochage de chacun des circuits intégrés utilisés. MICRO-SYSTEMES — 139



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 1Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 2-3Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 4-5Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 6-7Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 8-9Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 10-11Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 12-13Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 14-15Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 16-17Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 18-19Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 20-21Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 22-23Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 24-25Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 26-27Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 28-29Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 30-31Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 32-33Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 34-35Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 36-37Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 38-39Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 40-41Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 42-43Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 44-45Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 46-47Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 48-49Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 50-51Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 52-53Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 54-55Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 56-57Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 58-59Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 60-61Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 62-63Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 64-65Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 66-67Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 68-69Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 70-71Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 72-73Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 74-75Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 76-77Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 78-79Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 80-81Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 82-83Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 84-85Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 86-87Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 88-89Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 90-91Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 92-93Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 94-95Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 96-97Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 98-99Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 100-101Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 102-103Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 104-105Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 106-107Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 108-109Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 110-111Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 112-113Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 114-115Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 116-117Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 118-119Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 120-121Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 122-123Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 124-125Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 126-127Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 128-129Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 130-131Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 132-133Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 134-135Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 136-137Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 138-139Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 140-141Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 142-143Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 144-145Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 146-147Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 148-149Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 150-151Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 152-153Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 154-155Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 156-157Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 158-159Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 160-161Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 162-163Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 164-165Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 166-167Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 168-169Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 170-171Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 172-173Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 174-175Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 176-177Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 178-179Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 180-181Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 182-183Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 184-185Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 186-187Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 188-189Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 190-191Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 192-193Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 194-195Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 196-197Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 198-199Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 200-201Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 202-203Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 204-205Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 206-207Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 208-209Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 210-211Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 212-213Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 214-215Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 216-217Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 218-219Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 220-221Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 222-223Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 224-225Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 226-227Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 228-229Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 230-231Micro Systèmes numéro 20 nov/déc 1981 Page 232