Micro Systèmes n°103 décembre 1989
Micro Systèmes n°103 décembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°103 de décembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : la recherche française en informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
CHOISISSEZ UNE ARCHITECTURE PARALLELE POUR VOTRE STATION DE TRAVAIL PC/Al ; APOLLO, SUN, CETIA, MAC II ARCHIPEL et sa technique Plusieurs processeurs travaillant en parallèle accomplissent un plus grand nombre de tâches qu'un processeur unique. Or dans la plupart des domaines industriels et scientifiques, on peut constater que nombre d'applications ont en réalité une structure parallèle de traitement : les applications sont décomposées en tâches élémentaires (ou processus communicants) exécutées simultanément sur un ensemble de processeurs interconnectés de manière quelconque (pipe-line, anneau, arborescence, hypercube, hypertore...). Ces processeurs disposent de mémoires locales et échangent entre eux des messages permettant de supporter tout mode de communication nécessaire au bon déroulement de l'ensemble des tâches. Ce type de parallélisme, souvent qualifié de parallélisme de tâches, est une réponse aux limites imposées par les architectures traditionnelles. ARCHIPEL a intensifié ses efforts de développement et de recherche dans ce sens et offre dès aujourd'hui des solutions pour les environnements de travail standard (micro-ordinateurs, stations de travail et systèmes industriels). La puissance n'est donc plus réservée aux supercalculateurs et disposer de 500 Mips et plus sur le coin d'un bureau ou dans un système industriel est devenu une réalité. II Le marché Les acteurs travaillant dans les environnements sophistiqués sont les grands bénéficiaires de ces évolutions. L'imagerie (audiovisuelle, médicale, industrielle), la simulation scientifique, la CAO, la productique, le temps réel, la télématique... sont autant de domaines où la puissance de calcul est devenue un passage obligé. Aujourd'hui ARCHIPEL, leader sur ce marché, propose une gamme de produits matériels et logiciels, modulaires et de très faible coût, qui permettent à ces utilisateurs d'intégrer dans leur application une puissance de calcul jusqu'alors non envisagée. III La génération Transputer La société ARCHIPEL a su concrétiser les concepts avancés du traitement parallèle en réalisant des réseaux de processeurs implantés sur une ou plusieurs cartes. Ces processeurs ont des caractéristiques uniques : il s'agit des Transputers, composants conçus par INMOS Ltd, une entreprise rachetée récemment par SGS-THOMSON. Outre leur adaptation aux spécificités du parallélisme (4 liens de communication haut débit), ces unités de traitement ont des performances remarquables : elles comportent chacune un processeur 32 bits et.une FPU, d'une puissance supérieure à 12 Mips et 1.8 Mflops, et disposent d'une mémoire interne de 4Ko et d'une interface mémoire externe rapide. Ainsi l'avance technologique, que vous apporte la technique d'ARCHIPEL pour vos applications, est confortée par le fait que l'on peut dès aujourd'hui atteindre des puissances très élevées à très faible coût. L'OFFRE D'ARCHIPEL LOGICIEL MATERIEL COMPILATEUR (sous DOS, UNIX, MPW, 0S9) Fortran,C, Pascal//Tbug (symbolic debugger) Volvox-Tds Occam Toolset SERVEUR (sous DOS, UNIX, MPW, 059) Server 14, Atserver, Iserver OUTIL DE DEVELOPPEMENT Volvox-Par - Co-traitement - Accélérateur d'application - Communications optimisées avec les logiciels et matériels standard Analyseur de réseau Editeur de configuration. SERVICES CONSEIL. ASSISTANCE FORMATION MAINTENANCE DEVELOPPEMENT ET FABRICATION DE SYSTEMES DEDIES (matériel et logiciel) 1 II : II I (1 i f il ti !'*1t ! 1111111111111 art CARTE RESEAU Volvox-4 - 4 T425, T800 ou T805 - de 20 à 35 Mhz - 1 à 16 Mo par transputer Volvox-004 - Reconfiguration logicielle d'un réseau CARTE DE COMMUNICATION Volvox-1/A (bus PCIAT) - 17425, T800 ou T805 - de 20 à 35 Mhz - 1 à 32 Mo - Débit 300 Ko/sec - 1000 Ko/sec (Volvox-1/AF) Volvox-1N(bus VISE) - 1 T425. T800 ou T805 - de 20 à 35 Mhz - 1 â 32 Mo (mémoire partagée) - Débit 1.3 Mmots-32b/sec (5.2 Mo/sec) - Modes maitre et esclave. CARTE INTERFACE Volvox-AD - 1 à 4 signaux d'entrée -de 32 à 200 Khz - 16 bits de précision - Accès espace mémoire T222 Volvox- 10 2 E/S série RS232 - 2 E/S parallèle Centronics - Accés espace mémoire T222 ARCHIPEL PAE du Levray,rte de Nanfray Cran-Gevrier - 74000 ANNECY (F) architectures parallèles Tél : 33-50 69 33 40 Fax : 33-50 69 20 65 SERVICE-LECTEURS N°240 Les noms de produits et de sociétés cités sont des marques déposées
DOSSIER LE MEDIA-LAB L'ERE DE LA COMMUNICATION Au coeur du MIT, à Boston, NouvelleAngleterre, les chercheurs du MediaLab explorent les technologies de la communication. Financés conjointement par IBM, Apple, les chaînes de télévision japonaises et américaines, AT&T et NTT (PTT japonais), les chercheurs des onze départements du Media-Lab tentent d'unifier la TV, la TVHD, le câble et l'ordinateur par le biais de processus multimédias utilisant des protocoles communs. Inventer le futur ! Tel est le slogan du Media-Lab, qui rassemble sur quelques hectares de terrain quelques-uns des plus prestigieux chercheurs des Etats-Unis. Sous la direction d'un génie des relations publiques et du marketing, Nicholas Negroponte, Marvin Minsky (un des pères de l'Intelligence Artificielle), Alan Kay (chef du projet Vivarium chez Apple), Seymour Papert (inventeur du Logo et un temps directeur du Centre mondial de l'informatique), Jerome Wiesner (ancien conseiller scientifique du président Kennedy, ancien président du MIT re- devenu chercheur), entourés d'une centaine d'étudiants choisis parce qu'ils allient la créativité à la puissance de travail, tous planchent dans des laboratoires qu'observent et financent les plus grandes industries de la planète. « A moins de 200 000 dollars, inutile de venir nous proposer vos subventions. Nous perdrions mutuellement notre temps », affirme tranquillement Nicholas Negroponte, qui a fondé le Media-Lab. Il est vrai que la liste des sponsors est à la fois impressionnante et contradictoire, tant les donateurs sont à la fois concurrents et proches les uns des autres. On trouve pêlemêle des Américains, des Japonais et des Allemands. En informatique pure, DEC, HP, Hitachi, Apple et IBM financent des projets que suivent également les représentants des médias : ABC, NBC, CBS, RCA, la Warner Bros, Paramount et la 20th Century Fox, sans compter les nombreux quotidiens tel le Washington Post qui s'estiment également concernés par les révolutions technologiques qui se préparent au Media-Lab. Pour chacune de ces sociétés, l'intérêt est le même : après l'ère de l'agriculture et celle de l'industrie, nous voici maintenant dans l'ère de la communication. La domination, un peu avant ses concurrents, des techniques destinées à se généraliser, signifie d'immenses profits, sans commune mesure avec les quelques millions de dollars alloués chaque année au Media-Lab. De l'image au son, du papier au compact-disc, les années à venir verront une étonnante unification autour de ce que l'on appelle déjà ici le multimédia, c'est-à-dire l'aptitude à communiquer des informations synthétiques d'un média à l'autre et de façon transparente. Parmi les sociétés qui financent le Media-Lab, citons également Kodak, Sony, Schlumberger, Tektronix, la General Motors, NHK (réseau TV japonais), Fujitsu, Matsushita, Mitsubishi et 3M. Le Media-Lab réunit également les représentants de l'informatique, de la télévision et des arts graphiques. Cette synthèse de trois domaines, jadis séparés, résume la vocation du Media-Lab. L'osmose des communications Les locaux du Media-Lab. Décembre 1989 Pour Negroponte, « toutes les technologies de la communication subissent actuellement une mutation, une osmose qui les réunit progressivement au sein d'une même discipline. Pour les réunir intelligemment, il s'agit d'explorer la perception humaine et les systèmes cognitifs, ainsi que la façon dont les hommes interagissent naturellement entre eux. De nouvelles théories des signaux, des symboles et des systèmes évolueront à partir de la réunion de l'ingénierie, des sciences sociales et de l'art ». Le Media-Lab se divise en onze départements traitant par thèmes : la publication électronique, la reconnaissance et la synthèse vocales, les techniques de télévision avancées MICRO-SYSTEMES — 95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 222