Micro Systèmes n°103 décembre 1989
Micro Systèmes n°103 décembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°103 de décembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : la recherche française en informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
MICROn1GEST SERVICES Adetem propose une journée débat sur le thème « Marketing intégral, ciblage et gestion des clientèles, prévention des risques ». Le 12 décembre 1989 à l'hôtel Nikko, Paris. Où va la création technique ? Un séminaire sur le thème « Imaginaire et Technique » tentera de répondre à cette question. Au CNAM les 9 et 30 janvier, 6 février, 6 mars et 3 avril. LONDRES A l'initiative de l'IBC, se tiendra un colloque sur le Marché des réseaux neuronaux au London Marriot Hotel, les 15 et 16 février. Réseaux et Communications (SNA, OSI, PABX...), séminaires de synthèse (Merise, DB2, génie logiciel...), stratégies informatiques diverses et applications (GPAO, messagerie, systèmes experts...) sont autant de thèmes qui figurent dans le calendrier de formation de Cap Sesé Institut pour l'année à venir. constater un gain d'impôt réel, réalisé après investissement. Il est aussi possible de négocier des augmentations de salaires en vérifiant que cela n'entraînera pas un passage risqué à la tranche imposable supérieure. De toute façon, comme tout service télématique qui se respecte, vous serez autoguidés dans votre démarche. Après avoir calculé le montant de l'impôt, il reste possible de calculer (ou de modifier) l'impôt d'un autre foyer fiscal, ou encore de bénéficier d'un conseil fiscal, là encore personnalisé. Quelle que soit la simulation qui sera effectuée, il est possible de la comparer à la situation réelle qui reste mémorisée. Parallèlement, dans la rubrique juridique et sociale, le check-up carrière s'enrichit d'un listing d'environ 350 cabinets de recrutement, répertoriés en fonction de leurs spécificités. Recrutement PRO SEARCH SANS FRONTIERE Salon du recrutement légitimement réputé, Pro Search se tourne vers l'Europe et conclut un accord de coopération avec Intro Ltd., son homologue britannique. En en attendant d'autres ! pro Search et Intro Ltd. viennent de signer un accord de coopération pour faire face aux attentes à la fois des marchés français et britannique. Il est clair que les problèmes d'embauche que nous connaissons dans l'Hexagone se retrouvent dans toute l'Europe et donc en Grande-Bretagne. Il semblerait même que nous soyons plus chanceux que nos voisins grâce aux sociétés de services informatiques qui assurent une sous-traitance de qualité. Il devient aisé de faire appel à leurs services quand aucune embauche ad hoc n'est pressentie par manque de personnel. Il ne faut pas croire pour autant que l'association de ces deux leaders des Salons de recrutement anéantiront ces difficultés, « tout au plus réussirons-nous à les aplanir », avoue-t-on au sein de Pro Search, où l'augmentation de la qualité du marché semble être une valeur beaucoup plus sûre. Pratiquement, Pro Search propose l'organisation de la participation française aux Salons de recrutement Intro en Grande-Bretagne (29 Salons dont 13 à Londres depuis 1986), et retour d'ascenseur, les jeunes cadres d'Outre-Manche devraient trouver une panoplie d'offres dans les prochains salons Pro Search. La particularité de cette société est d'avoir su distinguer deux sortes de Salons, une pour les « Jeunes Diplômés », à l'adresse soit des débutants et de ceux qui possèdent déjà une première expérience professionnelle et dont la deuxième édition a eu lieu les Zef et 2 de ce mois-ci. L'autre catégorie de Salon organisé par Pro Search concerne les plus expérimentés. Et pour preuve de succès, les Salons informatiques ont attiré cette année 14 800 visiteurs, et 8 000 autres se sont déplacés sur le Salon jeunes diplômés. Gageons que le partenariat avec la perfide Albion devrait sensiblement augmenter ces chiffres déjà importants. Nous laissant supposer (et, espérons-le, vérifier bientôt) ceux engendrés par un Salon d'envergure européenne. Pro Search en chiffres (en moyenne effectuée sur l'année 19891 Selon les organisateurs : — 5 000 visiteurs par Salon informatique. — 8 000 visiteurs par Salon jeunes diplômés. — 95 stands par salon. — 2 400 postes à pourvoir proposés par Salon. — 700 candidats reçus par chaque entreprise et par Salon. — 7 recrutements réalisés par les entreprises de taille moyenne et par Salon. — 10 à 25 recrutements réalisés par les grandes sociétés et par Salon. — 950 embauches lors du dernier Salon (20 000 annuels pour le marché global). — 7 Salons en 1990 dont 4 dédiés à l'informatique et 3 aux jeunes diplômés. — 2 embauches rentabilisent la location du stand. Préconisation de location de stand pour les sociétés désireuses de procéder à 5 embauches. Télécommunications GTP OPTE POUR UNE SOLUTION PASSIVE GTP a mis au point une nouvelle technologie qui permettra à n'importe quel abonné de recevoir plus 76 - MICRO-SYSTEM ES Décembre 1989
o Adis propose un programme « Techniques en synthèse d'image » de 300 h et Exadis (2D) de 150h, qui auront respectivement lieu du 15 janvier au 23 mars et du 8 janvier au 9 février. Pour l'année à venir, l'offre formation de Cril s'enrichit de stages sur la conception et la programmation par objet, la conception d'interface utilisateur, le développement de systèmes experts et les réseaux locaux. Originale Pictos ! Cette exposition sur les images de synthèse aura lieu à Strasbourg dur décembre au 10 janvier et sera disséminée dans différents endroits de la capitale alsacienne : Ecole des arts décoratifs, Ecole d'architecture, aéroport, CCI, diverses galeries... vite que prévu des images par le biais du réseau téléphonique. Un sacré marché en perspective si le procédé est effectivement opérationnel. p lus de fiabilité, plus de clarté, plus simple à entretenir, imperméable aux interférences électro-magnétiques (soit absence de crépitements pour l'usager lambda ou assurance de non-espionnage pour les entreprises)..., la fibre optique menace de remplacer nos bonnes vieilles installations téléphoniques en cuivre et de pénétrer à l'intérieur de nos maisons. Enfin... un jour ! Parce qu'elle reste encore très onéreuse. Et ce jour-là, il sera possible de multiplier les conversations téléphoniques simultanément mais aussi de recevoir des images. Cela permettra aussi bien de recevoir la télévision (à la condition pas toute simple que la législation suive), mais encore de choisir le melon que l'on pourra visualiser alors qu'il se trouve au supermarché du coin. Version chic : Bora-Bora au Saint-Barthélémy pour les prochaines vacances ? Une simple pression sur quelques boutons et les plages défilent. Il devient plus facile de choisir, non ? D'autant que quelques garde-fous sauront bien nous préserver de commandes anarchiques comme un aller-retour pour les Antilles quand on ne désirait que trois kilos de tomates ! Mais... la fibre optique est chère et elle ne servira pas à grand-chose tant que l'intégralité du réseau ne sera pas installé, ce qui peut demander un temps certain se comptant en quelques décennies. Cependant, le coût initial de la fibre et des éléments électroniques chutent inexorablement, en même temps que GPT, un des leaders mondiaux sur le marché des commutateurs numé- riques et liaisons en fibre optique entre centres de commutation, développe une technique quasi révolutionnaire : l'optique passive. Et passive veut dire non électronique. De quoi dérouter toute une génération qui ne jurait que par l'électronique ! L'idée est relativement simple. Pour réduire les coûts, il faut partager les équipements et former ainsi un système « arbre-branche », du central téléphonique à un groupe d'abonnés. Un tel arbre peut être construit en plaçant un multiplexeur actif à chaque branchement. Et dans le cas d'un réseau passif, le multiplexeur actif est remplacé par un dispositif optique passif. La lumière qui passe dans la boîte où se trouve le dispositif est divisée en deux voies, chacune pouvant passer par d'autres dispositifs d'éclatement. De cette manière, tous les signaux entrant dans la fibre interne descendent l'arbre jusqu'aux terminaisons utilisateurs. Dans l'autre sens, les signaux se combinent à chaque jonction de l'arbre, et sont alors dirigés vers la fibre unique jusqu'au commutateur. Avec un tel système, toutes les destinations reçoivent tous les appels envoyés par le commutateur. Mais, pas de panique, un module placé chez l'abonné reconnaîtra les siens. Sécurité oblige ! Et les bidouilleurs dans l'âme pourront s'en donner à coeur joie, il sera encore plus difficile d'être une oreille clandestine qu'avec les lignes en cuivre. Outre le coût plus raisonnable de ce procédé, l'atout important qui joue en sa faveur réside dans la rentabilité de ce service, puisque à chaque fois qu'une ligne téléphonique sera utilisée la facturation sera effectuée en fonction du temps d'utilisation. Cela ne change pas grand chose par rapport à la facturation actuelle, à condition toutefois de ne pas être un intoxiqué de vidéos. Il vaudra toujours mieux louer une cassette (que l'on aura pu choisir viaie téléphone, soit !) et débrancher la ligne téléphonique. Pour ne pas disjoncter à la première facture. Un proche avenir nous le dira, un test sur le terrain est prévu pour l'année prochaine, un déploiement à grande échelle pour 1993. Le temps de faire copain-copain avec le boss du vidéo-club le plus proche. Habillement L'INFORMA- TIQUE FAIT LA MANCHE Décidément, l'informatique pénètre tous les secteurs, même les chemises se mettent au goût du jour. Et au vôtre ! S oyez chic et osez l'informatique jusqu'au bout de vos cols de chemise ! En priant le ciel qu'une erreur de programmation ne vous transforme pas en Quasimodo : une manche normale, l'autre dans le dos. Votre prestige en prendrait un coup ! Une solution : le sur mesure ! Destailles propose des chemises sur mesure réalisées sur ordinateur. Le patron personnalisé, c'est-à-dire parfaitement adapté à vos mesures, du modèle choisi est directement découpé sur une table de coupe pilotée par un ordinateur. Reste à monter la chemise, manuellement cette fois. En tout état de cause, si vous êtes réellement mal foutu, vous ne pourrez plus incriminer les chemises ! Rubrique réalisée par Dominique Schumutz Décembre 1989 MICRO-SYSTEMES - 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 222