Micro Systèmes n°103 décembre 1989
Micro Systèmes n°103 décembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°103 de décembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : la recherche française en informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 180 - 181  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
180 181
KIT32 : Pour les formations microprocesseurs à caractère industriel 1111It1111141 ! a gamme KIT32 a tout pour séduire : des interfaces industrielles L(CAD/CDA, Darlingtons...), une excellente pédagogie, de la mémoire (...192Ko), des entrées/sorties, des Cl sur supports, des menus déroulants etc... De plus, ce système modulaire vous permet de choisir la carte CPU (à afficheurs ou à disques, à R09 ou 0S9) ou la carte d'interface qui convient à vos TP. Enfin, le prix est très compétitif. La pédagogie avant tout Fini, les manips compliquées que vous avez connues sur les autres matériels. Le kit K32K vous pose des questions et vous lui répondez. Des menus déroulants vous indiquent en permanence les choix possibles : "L = Lecture"... En pas à pas, les registres et la mémoire sont visualisés en clair, ce qui est indispensable pour l'étude des STA, PUSH, JSR et le CCR est décodé bit à bit. D'ailleurs, ce n'est pas par hasard que DATA RD est le premier fabricant français de kits pédagogiques. Renseignez-vous dans les autres écoles déjà équipées de K32K + INDS (carte industrielle), on ne vous en dira que du bien... Interfaces : de quoi faire La carte d'interface INDS vendue en standard comprend :. 4 Darlingtons pour vos TP sur moteurs. 4 optos pour vos manips. d'automates. Des convertisseurs A/D et D/A sous forme "éclatée". 4 relais à usage général. Un PIA avec 8 leds et dip-switch D'autres cartes (prog. reprom, wrapping...) sont disponibles. Des logiciels d'actualité Il n'est guère possible de parler pédagogie sans un bon assembleur. Le nôtre est un deux passes 6809 compatible 6802 et admettant certaines instructions 6801, 6803, 6805, 68HC11 et 6502 (remplacez la 0S9 : Marque déposée Microware. Publicité et photos non contractuelles. Le matériel décrit a fait l'objet de brevets d'invention. Toute contrefaçon sera poursuivie. LEAY -1,Y par DEY, c'est tellement plus simple !). Nous avons également l'OS9, le BASIC, le PASCAL, le "C" (7 compilateurs différents !) des cross Z80, 68000 etc... D'ailleurs nous avons tellement de logiciels que les 192Ko. maxi. de mémoires sont insuffisants. Vous le voyez, la gamme KIT32 est tout autre chose qu'un simple kit. Le seul point commun est le prix qui est aussi bas. Une documentation superbe Editée sur imprimante laser, la documentation est superbe. Tout y est, la prise en main, les schémas, les appels-système etc... De plus, les exemples de TP réduisent considérablement la préparation des cours. La CAO en électronique 1 ! r-BOMMOID/.1. DATA R.D. représente également en France les CAO compatibles PC- XT-AT HIWIRE et smARTWORK. Avec 900 supports techniques de par le monde, smARTWORK est la plus vendue des CAO. Ses particularités sont sa prise en main immédiate (moins d'une heure), la qualité de ses typons hautement professionnels ainsi que son prix attractif. Le manuel de la version EGA avec autorouteur a été traduit en français par DATA R.D. et est très pédagogique. DATA R.D. Rue Gaspard Monge Z.A. de l'Armailler 26500, BOURG-Lès-VALENCE Tel. : 75-42-27-25 (France) SERVICE-LECTEURS No 203
FENETRE SUR SQL, LANGAGE STRATEGIQUE DE DEMAIN ? Version étendue d'OS/2, annonce de SQLServer par Microsoft, lancement véhément du SQLSystem de Gupta, valse hésitation des plus grands éditeurs - et utilisateurs - de SGBD et de tableurs par rapport à ces architectures : SQL est l'enjeu de nombreuses manoeuvres sur le marché de la micro-informatique. Ashton Tate ne gèle pas ses développements autour de SQL : il existera deux versions de dBase IV, celle que nous connaissons, destinée à l'usage courant, et une autre s'interfaçant avec SQL Server, dont nous restons distributeurs », indique Gérard Charpotier, directeur de la communication de La Commande Electronique. « Nous venons de signer un accord avec Sybase (le 27 septembre dernier) pour son moteur SQL », déclare Lotus. « L'interface Q-i-E permettant d'interfacer Excel avec SQLServer sera disponible fin décembre », renchérit Microsoft. Et Richard Schwartz, de Borland, de confirmer que la version SQL de Paradox, démontrée au Comdex de 1988, sera commercialisée début 1990. Il est évident que SQL est au coeur d'une lutte acharnée afin de faire évoluer les SGBD vers l'architecture communicante de demain. Pourtant, ce phénomène fait un peu trop oublier qu'il ne s'agit que d'un sous-langage non procédural, non apte à effectuer des traitements sur les données. Comme tel, il se limite donc soit à des fonctions de gestion directe sur des fichiers, soit à l'inclusion de commandes dans des programmes écrits dans d'autres langages où il remplace alors Décembre 1989 L'evolutton de l'offre selon Microsoft Application Application 2 Application 3 Serieur de fichiers Première étape. les Inconvénients : ressources partagées -trafic important, -pas ou peu de sécurité, -gestion multi-utilisateurs faible. -pas d'ouverture vers les produits bureautiques. -limitation mémoire sur les postes Application 1 Pegles Application 2 (Régies Tableur SOL (Utilisateur) Règles k AleReponse Semeur de base de oonnees Deuxiérne étape. le serveur de base de données Don rives Avantages et inconvénients : -limitation du trafic sur le réseau -Implémentations possible de transaction, recovery, deadlock, -indépendance SGBDiApplication cliente théorique, -mise à jour inexploitable au niveau intégrité -les règles doivent être implémentées dans chaque application Exemples Of3 Intel, Oracle, Lotus DOMS, Informix, Netware SOL — avantageusement — de longues et fastidieuses séquences d'instructions. SQL a été défini comme standard par l'ANSI. Mais nombre de ses implémentations ne respectent pas les normes édictées, au point que le guide de poche de Microsoft Pressindique la syntaxe ANSI puis celle qui est réellement utilisée pour certaines instructions. Devant cet état de fait, l'ANSI prépare les spécifications SQL2 et SQL3. Extraire, trouver, modifier Il existe deux manières de se servir de ce langage de requêtes : soit en mode interactif, soit en mode imbriqué (embedded SQL). Tout utilisateur de base de données est peu ou prou familiarisé avec la première option et ses commandes SELECT, INSERT, UP- DATE... Mais on ignore souvent que de nombreuses applications de gestion, écrites enC, Cobol ou dBase, voire en Ada ou Pascal, ont également recours à SQL pour faciliter le travail sur la base de données. Il existe des instructions SQL pour trois types d'opérations : les requêtes et la manipulation des données en général (DML ou Data Manipulation Language), leur définition (DDL ou Data Definition Language) et leur contrôle (DCL ou Data Control Language), ces trois catégories se retrouvant aussi bien dans le SQL interactif que dans l'imbriqué. A l'aide de quelques instructions, SQL est capable d'effectuer les recherches les plus fines sur une ou plusieurs bases de données. Les commandes DELETE, INSERT, SELECT et les clauses GROUP BY, HAVING ou autres FROM suffisent largement à l'utilisation interactive, Mais guère pour inclure des commandes dans un programme développé en C ou en Cobol. SQL offre donc des instructions permettant de définir un curseur dans une table et de manipuler celui-ci, des zones de description et de communication (SQLDA et SQLCA), dont le format varie suivant les versions utilisées, MICRO-SYSTEMES - 181



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 103 décembre 1989 Page 222