Micro Systèmes n°102 novembre 1989
Micro Systèmes n°102 novembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°102 de novembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : technologie... laser et informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
MICRCI-r-11GEST'SER VICES o fabrication en électronique, ouvrira ses portes du 7 au 11 novembre 1989 sur le Terrain des Expositions. L'Atelier d'image et d'informatique organise des stages de formation aux nouvelles technologies de l'image. - Pratique des logiciels sur Mac du 19 février au 1,1 mars 1990. - Théorie et pratique des palettes électroniques, du 13 au 17 novembre 1989. - Théorie et pratique de la synthèse d'image en trois dimensions, du 26 février au 2 mars 1990. Microtools propose un stage sur la méthodologie de programmation par la pratique les 11 et 12 décembre, et un sur l'analyse structurée temps réel les 9, 10 et 11 octobre, pour respectivement 6 500 et 7 500 F. Un stage de perfectionnement sur Nantucket + est proposé par Pluriels deux fois trois jours en novembre et décembre. 76 — MICRO-SYSTEMES trop ridiges, coûteux et peu motivants. » Et il est vrai que cet outil ne requiert pas d'expérience informatique particulière pour obtenir des réalisations personnalisées et véritablement efficaces. Intellia entend ainsi se tourner vers la technologie Systèmes Experts, soit le transfert des connaissances par des outils intelligents qui assurera une meilleure qualification des collaborateurs de toutes les entreprises. Condition sine qua non de leur survie pour la décennie à venir. Et de toutes celles qui vont déjà bien aujourd'hui, puisque ce logiciel est tout de même commercialisé 56 000 F HT. D.S. 3COM JOUE LA DECEN- TRALISATION Grande première pour la société 3Com qui inaugure sa toute nouvelle agence régionale, réalisant ainsi un vieux rêve de décentralisation. C'est le 10 octobre que l'agence 3Com-Lyon-Sud-Est a ouvert ses portes, dirigée par Olivier Hu. L'implantation de cette société dans cette partie de la France n'est pas pur fruit du hasard. Cette région représente en effet 23% du marché des réseaux dans notre territoire. La création de cette agence marque pour 3Com le début d'une politique de décentralisation qui, comme le souligne Alain Tingaud, P.-D.G. de 3Com, « va permettre de nous rapprocher de nos clients et partenaires de la région et d'y développer notre chiffre d'affai- res ». Ce qui ne manque pas de logique ! Cette création s'est aussitôt vue confortée par l'ouverture de l'agence Ouest-Paris à Infomart (CNIT). D.S. ONDYNE CHEZ LES IBÈRES Constructeur d'onduleurs, Ondyne a choisi d'implanter sa nouvelle usine de 7 000 m ? à Madrid et axe sa croissance dans quatre directions. C réée en 1978, Ondyne ne cesse de croître et s'implante dans de nouveaux pays européens. L'augmentation annuelle (40%) de son marché lui a valu d'inaugurer le mois dernier une usine de 7 000 m2 dans la périphérie de Madrid, usine qui compte près de 120 salariés. Le marché des onduleurs connaît une croissance constante, liée à une augmentation sensible des environnements informatiques nécessitant une alimentation électrique fiable. Ce marché demeure malgré tout fort prometteur puisque le taux de pénétration des onduleurs dans le domaine de la micro-informatique est estimé à 8% pour l'année 1989. Cette situation a permis la naissance de nombreux constructeurs, une chute du prix des onduleurs et une nette amélioration des performances de ces derniers. Dans ce contexte, Ondyne se porte plutôt bien puisque, exception faite des « très gros », comme Merlin Gerin ou Emerson, elle demeure en tête du palmarès des constructeurs indépendants avec 110 millions de francs de chiffre d'affaires. L'usine de Madrid devrait améliorer encore ces performances puisque la production augmentera considérablement, soit 35 000 onduleurs, tous produits confondus, la première année et 45 000 la seconde. La société entend gérer sa croissance dans quatre directions : son implantation dans les pays où elle n'est pas encore présente comme l'Italie, la Scandinavie et les USA ; une extension dans les pays où elle possède déjà des agences (Allemagne, Royaume-Uni, France et Espagne) ; la conception de nouvelles gammes de produits et l'extension de celles existantes. Novembre 1989
Learning Tree International propose, entre autres, les stages suivants : — « Programmation temps réel : travaux pratiques en C », du 14 au 17 novembre. — « Connexion microlmini et micro/grands systèmes », du 13 au 15 décembre. LONDRES Technology Appraisals propose deux séminaires : les 13 et 14 novembre sur « Network Management », le lendemain sur a Network Management Standard ». PARIS L'Institute for International Research organise une conférence sur « Comment transformer votre service après-vente en centre de profit ? » les 11 et 12 décembre 1989 à l'hôtel France et Choiseul. Une autre conférence aura lieu les 18 et 19 décembre, sur l'Identification automatique, à l'hôtel Pullman Saint- Jacques. Toutefois, cette croissance devra s'accorder à la capacité d'autofinancement de la société, qui ne peut excéder 30% par an. Car, comme le souligne la direction de l'entreprise : « Il est vrai que nous avons été contactés par d'éventuels partenaires financiers mais que nous n'avons pas, à ce jour, trouvé d'offres intéressantes ». La nouvelle stratégie d'Ondyne reste donc entièrement basée sur une expansion autofinancée. D.S. DATAID S'ATTAQUE A LA SECURITE Le piratage sera certainement la peste informatique des dix prochaines années. Le marché de la sécurité représente une manne que Dataid ne saurait ignorer. T outes les entreprises ont confié sans plus de discernement toutes les informations vitales pour leur survie et relatives à leur stratégie de développement à ces petites boîtes qui encombrent les bureaux dignes de ce nom. La sécurité n'était évoquée par personnes jusqu'à ce que, un beau jour, fuites stratégiques à l'appui, on s'en mordit les doigts. Bref, plus personne aujourd'hui ne peut prendre ce problème par-dessus son UC, et les sociétés de tous bords se tournent en masse vers celles qui proposent des solutions sécurité. C'est le nouveau domaine que vient d'investir Dataid, qui a créé ce nouveau département au sein de ses activités gestion de l'exploitation. La société entend ainsi enrichir son offre dans le domaine du conseil ; il est malgré tout plus pratique d'avoir un nombre d'interlocuteurs limité et donc de s'adresser, pour tout ce qui concerne la sécurité, à la société qui a déjà pris en charge d'autres services. La démarche de Dataid consiste à élaborer pour chacune des entreprises demandeuses un plan sécurité qui lui est propre, en fonction de ses besoins et de son budget, bien sûr. Une offre personnalisée qui propose plusieurs types d'interventions, tels les audits sécurité, les mises en œuvre des plans sécurité, formation et bilan annuel de la sécurité... Puisque nous serons certainement obligés de compter dorénavant avec une prise en compte accrue de l'intimité de nos machines, autant ne pas remettre à demain... O.S. SICOB, QUITTE OU DOUBLE Entre la peau de chagrin et les raisins de la colère, l'édition d'automne du Sicob s'apparente à une aventure épique où il est question d'abandon, d'amours passées, de destin solitaire et du phénix qui renaîtra, peut-être, de ses cendres. L e Sicob est-il encore l'événement informatique d'automne ? Manifestement, non ! Le constat est tranché. D'aucuns le jugeront rapide, mais il faut se rendre à l'évidence. Le Sicob d'automne, cette manifestation quasi rituelle, qui en était presque venue à faire partie du patrimoine nationale, est plus qu'en perte de vitesse, il est à l'agonie. Bien que disposant d'une surface de plus de 10 000 m2 pour quelque 130 exposants ; certains barons de la scène micro-informatique ont brillé par leur absence remarquable et significative à bien des égards. Les Borland, Microsoft, Lotus pour n'en citer que quelquesuns ont boudé la manifestation. Il en fut de même pour Hewlett Packard qui a préféré annoncer ses dernières machines sur son site de Grenoble, idem pour Olivetti. Normerel, qui a deux nouvelles machines à base de 486 sur une architecture MCA, n'a pas non plus été tenté par la vitrine Sicob. Fait plus significatif, au sein même du CNIT est apparue une espèce de clone du Sicob avec des initiatives venant de Bull, d'IBM et d'éditeurs évoqués précédemment. Le constructeur français en était à la quatrième édition de son salon, Micro Bull, rassemblant autour de lui distributeurs et prestataires de services. Harmonie 90 voyait autour d'IBM certains absents du Sicob, en particulier Borland et Microsoft. Il ne fait nul doute que ces deux manifestations résolument orientées applications, et solutions globales où les synergies entre constructeurs et éditeurs et entre constructeurs et partenaires sont mises en avant, ont fait de l'ombre au Sicob, même si, tant côté Harmonie 90 que côté Bull, on se défend d'avoir cherché à déstabiliser l'institution de quelque manière que ce soit. Plusieurs éléments concouraient donc à la relative indigence de ce Sicob. De plus, Informat, dont les résidents viennent de prendre possession, a joué un rôle d'aspiration dont on verra au cours des prochains mois s'il se poursuit ou non. Mais, entre un an à Informat et quelques dizaines de mètres carrés au Sicob, il était permis d'hésiter... A prix égal, beaucoup ont choisi Informat. Novembre 1989 MICRO-SYSTEM ES - 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 230