Micro Systèmes n°102 novembre 1989
Micro Systèmes n°102 novembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°102 de novembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : technologie... laser et informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
MICRO DIGEST sur le marché local. Créée à l'initiative de plusieurs petits constructeurs nippons, elle entame dès novembre une politique d'échange de concepteurs de logiciels avec l'étranger. Avis aux programmeurs français ! Yokogawa Hewlett-Packard entame la commercialisation d'une série de packages pour le génie logiciel. L'un de ces produits CASE (Computer Aided Software Engineering), « HP Softbench », permet d'indiquer les portions de code à modifier suite à un changement dans la source d'un logiciel. L'IA au secours des concepteurs de réseaux locaux. NEC vient de mettre au point un système expert constitué d'une interface utilisateur, d'une base de données et d'un module de conception de réseaux. A partir de la topographie d'ensemble des bureaux et du type de matériel télécom utilisé, un schéma de réseau local optimal est fourni. Disponible en 1990 au Japon. P.-F.P. LE MONDE MICRO lm atshushita se lance dans le marché des portables 32 bits avec deux nouveaux modèles. Le premier sera de type « booksize », ne pesant que 3 kilos, tournant sous OS/2 japonais et utilisant un 80386 SX. La commercialisation est prévue pour l'an prochain. Le second est un portable couleur doté d'un MPU i80386 à 20 MHz, d'un écran de type STN et d'un encombrement de 31 cm x 37 cm x 9,6 cm. Il sera visible fin octobre au « Data 68 - MICRO-SYSTEMES Show'89 » à Tokyo et devrait coûter dans les 750 000 yens. Ce modèle est destiné à concurrencer le « PC- 9801LX5C » de NEC qui s'arrache déjà à 2 000 exemplaires par mois au Japon... Avidement attendu, le Mac portable sera disponible en novembre au Japon. Avec son 68000 à 16 MHz (deux fois plus rapide qu'un SE), ses 2 Méga de mémoire et son écran 640 x 480, il sera affiché à 1,7 million de yens pour la version disque dur 40 Méga. Apple prévoit également de lancer son nouveau « Macintosh Ilci », une version améliorée du « Ilcx », à partir de 1 million de yens. Pour disposer des versions nipponnes de ces deux machines, les Japonais devront patienter jusqu'à l'été prochain. Après le succès du « Dynabook » Toshiba, une foule de constructeurs se précipitent sur le marché des « NoteBook PC ». Après NEC (deux modèles basés sur les portables 9801LT et 9801LV) et Fujitsu (modèle compatible avec sa série FMR), voici que Citizen et Sanyo annoncent des produits sensiblement équivalents. Le Sanyo (format A4, 80286, écran 640 x 480, lecteur 3,5") sera tout d'abord commercialisé sur le marché européen et US, d'ici la fin de l'année 1990. P.-F.P. PERIPHERIQUES EN TOUT GENRE H itachi et KDD se lancent conjointement dans la commercialisation de lecteurs de disques magnéto-optiques. Jusqu'alors, l'obligation d'effacer les anciennes données avant d'inscrire les nouvelles impliquait une rotation supplémentaire du disque, d'où la suprématie du disque magnétique. Grâce à la technique dite de modulation du champ magnétique (KDD) et à une tête magnétique miniature disposée à 5µm du support (Hitachi), on peut superposer les données avec un taux de transmission de l'ordre de 2,2 Mbits/s. Ce lecteur coûtera 500 000 yens pour une capacité de 600 MB. Du côté des supports magnétiques, NEC vient enfin de valider un lecteur de disquettes à enregistrement perpendiculaire. Les nombreux problèmes inhérents à cette technique (épaisseur de la tête magnétique, minceur du support d'enregistrement et surtout distance tête-support) ont été résolus. Le support utilisant le classique alliage cobaltchrome et la tête « ring type » permettent une densité linéaire d'enregistrement de 75 Kbits/pouce et une densité de 400 pistes/pouce. Pour les gros systèmes Hitachi, Fujitsu et IBM, Canon commercialise, à partir de novembre, la « CPS-6000 » qui pourra imprimer 92 feuilles A4 à la minute avec une résolution de 240 dpi. Destinée à supporter une charge de 2 millions de feuilles par mois et capable d'impression rectoverso, elle sera disponible pour environ 50 millions de yens. Chez Unisys Japon, on mise plutôt sur les modèles couleurs thermiques économiques : la « CH2033 » (format A3) et la « CH2034 » (format A4) sont destinées aux séries d'écran graphiques « AGS » utilisés en CAO/DAO, ont une résolution de 300 dpi et autorisent jusqu'à 16 millions de couleurs. Sorties en septembre au Japon, elles coûtent respectivement 2 millions et 1 million de yens. II P.-F.P. COMPOSANTS ET CI A lors que les grands constructeurs japonais de semiconducteurs annoncent une réduction de 10% dans leur production de DRAM 1 Mbit (Toshiba, Hitachi, Mitsubishi), la lutte pour la suprématie en DRAM 4 Mbits s'intensifie. Les plus avancés, comme NEC, Hitachi et Toshiba, commercialiseront, d'ici la fin de l'année, les circuits 4 Mbits à moins de 100 $ sur les marchés européen et américain. Les autres investissent dans la construction d'usines de production : Nippon Steel prévoit la sortie de ses premières mémoires dynamiques 4 Mbits pour 1991. La réalisation du mois est pour le laboratoire d'optoélectronique de la firme Hitachi qui vient de mettre au point un prototype utilisant la technologie des « polaritons ». Ces particules ultrarapides possèdent les propriétés conjuguées de la lumière et des électrons. Produites dans certaines conditions par l'interaction lumière-semiconducteur, leur vitesse et leur trajectoire peuvent être contrôlées par des champs électromagnétiques, mais, jusqu'alors, leur durée de vie était trop courte. Le circuit expérimental, basé sur un support ultra-fin (5 nm) en GaAs, mesure 60 x 650 microns. Hitachi, qui prévoit déjà de l'utiliser dans des unités logiques, annonce que les vitesses obtenues atteindraient 10 000 fois celles des super-ordinateurs actuels ! Toujours Hitachi, qui innove dans le domaine des LSI « réseaux neuronaux ». Jusque-là, pour un réseau de 100 neurones, il fallait 10 000 cir- Novembre 1989
cuits synaptiques. A l'aide d'une méthode en temps partagé, Hitachi construit un LSI 5" contenant 576 « neurones » et autant de circuits synaptiques communs utilisant un bus. Les techniques d'interconnexion traditionnelles imposeraient la formation de 331 776 circuits synaptiques individuels. P.-F.P. REVOLUTION COMPACTE S elon le consultant allemand DGM, la capacité mondiale de production de disques compacts est estimée à 943,3 millions d'unités, répartis essentiellement entre le britannique Nimbus, l'américain Philips Du Pont Optical, Sony, Sonopress (Bertelsmann) et la Warner (WEA). Les prix ont été divisés par trois en deux ans, provoquant la disparition de trente-quatre fabricants. Le marché européen à lui seul est passé de 79 millions d'unités en 1987 à 140 en 1988. Les chiffres prévisionnels sont de 200 millions d'unités en 1989 et de 300 millions en 1990. Ce marché se caractérise cependant par l'importance des capitaux à investir, ce qui explique la baisse rapide du nombre des concurrents. J. de S. AMSTRAD MISE SUR LES TELECOPIEURS L es quelques problèmes de disques durs qui ont provoqué la révision de 7 000 unités PC 2000 seront peut-être compensés par la fabrication et la vente intensive de télécopieurs Amstrad qui débutera fin 1989. La guerre des prix et de la qualité lancée par Amstrad entre autres contre IBM a été trop agressive. Le but avoué d'Amstrad était de vendre, à spécifications égales, quatre fois moins cher qu'IBM. Sur ce plan, Alan Sugar, président d'Amstrad, reconnaît « avoir manqué de bon sens », ce qui aura pour conséquence « un ralentissement de la croissance d'Amstrad » et les bénéfices prévus pour le premier semestre 1989 devraient plafonner à 110 millions de livres sterling. Les pertes dues au remplacement de la puce défectueuse dans le contrôleur du disque dur s'élèvent à 400 000 livres. J. de S. MCA OUVRE LES PORTES chips and Technologies et IBM viennent d'annoncer la signature d'un accord portant sur la réalisation de composants destinés au marché des fournisseurs de cartes add-in pour bus MCA. Au terme de cet accord, IBM autorise C&T à produire industriellement une puce VLSI qui permettra de créer des cartes tirant parti de MCA, en particulier au niveau de la prise de commande du bus. IBM apportera à cet association les spécifications et toutes les informations concernant MCA ; pour sa part, C&T se chargera de la conception du circuit, de sa fabrication ainsi que de sa commercialisation. Gordon Campbell, président de C&T, a déclaré que la totalité des caractéristiques du nouveau produit seraient dévoilées au public au cours du prochain Comdex, qui se tiendra à Las Vegas. Rappelons que C&T dispose déjà à son catalogue d'une large gamme de produits compatibles MCA. F.L. CARTE MEMOIRE : UN STOCKAGE DE POCHE L es cartes mémoire constituent un élément essentiel de la nouvelle vague d'ordinateurs de poche. Sans un tel périphérique de stockage, de la dimension d'une carte de crédit, des constructeurs comme NEC, Agilis ou Poquet n'auraient pas été capables de caser leurs ordinateurs dans un sac plus facile à porter qu'un pack de bière. Ces cartes, fabriquées par NEC, Fujitsu, Toshiba, Hitachi/Maxell, Epson, Mitsubishi et d'autres, ont une capacité de stockage allant de 16 Ko à 16 Mo. Leur taille et leur simplicité d'utilisation sont un atout majeur pour cette nouvelle génération d'ordinateurs. Mais l'industrie doit pour cela commencer par régler un problème de taille : aucun standard, tant physique, électrique que logique, n'existe pour ces cartes. Les dimensions ne sont pas standards, les spécifications électriques, c'est-à-dire le voltage, ne sont pas standards et le format logique de stockage et des gestions des données n'est pas standard. Pour établir ces standards, la plupart des fabricants de cartes, certains des constructeurs, tels que NEC, Toshiba et Poquet, et quelques éditeurs parmi lesquels Lotus, Microsoft, WordPerfect, Wordstar, ont créé un comité technique chargé de définir une base de travail. Le comité comprend un bureau technique et un bureau marketing chargés de définir les standards mais aussi de promouvoir ce nouveau concept de stockage. Les différentes technologies déjà existantes vont rendre difficile l'émergence d'un standard unique. L'UltraLite de NEC utilise une carte mémoire dotée de soixante broches qui fonctionne comme un lecteur de disquette supplémentaire. Les applications sont chargées en RAM et exécutées comme si elles venaient d'une disquette ou d'un disque dur. La carte de chez Poquet dispose de soixante-huit broches et exécute l'application directement à partir de la ROM de la carte. Ce système a été adopté par la Japanese Electronics Industry and Development Association (JEIDA) dont les membres ont pour nom Toshiba, Fujitsu, Hitachi/Maxell et Epson. Les ordinateurs Agilis utilisent pour leur part un standard spécifique créé par Mitsubishi. Il formate la carte comme un disque souple mais pas de la même façon que NEC. En Novembre 1989 MICRO-SYSTEMES - 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 230