Micro Systèmes n°102 novembre 1989
Micro Systèmes n°102 novembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°102 de novembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : technologie... laser et informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
RD n S IG EST ACTUALITE Dans le même temps, l'américain Compaq et le japonais Toshiba lancent sur le marché deux portables séduisants... au point que les essayer, c'est les emporter. 11 est vrai que les journalistes attendaient depuis si longtemps des machines aussi légères qu'il nous est difficile de ne pas être dithyrambique. COMPAQ VS TOSHIBA : MOINS DE 3 KG DE SEDUCTION 0 n a tellement lu, et depuis tant de temps, que l'année prochaine serait l'année des portables — « les signes avant-coureurs sont là » — que l'on est à la fois content et assez peu surpris que cela arrive finalement. Alors que tous les spécialistes s'accordent pour dire que les portables représenteront plus de 15% du marché cette année, tous les constructeurs proposent désormais une ou plusieurs machines de ce type dans leur gamme. Mais, quand on voit les derniers-nés de Compaq et de Toshiba, force est de reconnaître qu'il est bien difficile de résister au charme de ces tout petits portables. Si l'on demande aux utilisateurs de micro à quoi ressemble le portable de leurs rêves, la machine idéale doit être compatible, légère, autonome, petite, dotée d'un écran lisible et d'un clavier utilisable sinon réellement ergonomique. En terme de format, le terme qui revient le plus souvent est « A4 », c'est-à-dire la taille d'une feuille de papier. Le poids idéal est inférieur à 3 kg, alors que la plupart des modèles actuels dépassent largement les 5 kg. La lisibilité de l'écran n'est plus réellement un problème, puisque la technologie des cristaux liquides rétroéclairés est maîtrisée. Il faut croire que les ingénieurs de Houston et de Tokyo sont bien informés. Le nouveau T1000 SE remplit toutes ces conditions. Architecturé autour d'un processeur 8086 enC.MOS cadencé à 9,54 MHz, le SE se montre assez puissant pour offrir tout le confort que nécessite une utilisation 22 - MICRO-SYSTEMES normale. 1 Mo de RAM (extensible à 3 Mo sur connecteur d'extension), un écran « blue lagoon » réversible extrêmement réussi tant en ce qui concerne l'uniformité du rétro-éclairage sur les 9,2" de diagonale (finis les écrans horizontaux type Papman) que la finesse de résolution (640 x 400, presque du VGA), un disque dur « électronique », traduisez une carte RAM sauvegardée sept jours par batterie interne, dont la capacité varie entre 384 Ko et 2,3 Mo : il ne manque rien. Naturellement, un floppy 3,5" 1,44 Mo (pour un XT !) est intégré, dont la particularité majeure est d'être extra-plat, intervenant pour la moitié des 4,45 cm d'épaisseur. Pour les autres dimensions, on est bien au format « note-book », ou encore « A4 », puisqu'avec 31 x 25,4 cm, le SE tient sans problème dans un cartable ou un attachécase, même s'il est livré avec son propre sac de transport. D'autres fonctionnalités ajoutent encore à l'agrément d'utilisation. Citons, parmi d'autres, le DOS 3.3 implanté en ROM (les versions ultérieures, réservées aux spécialistes de la reprogrammation système, sont disponibles en option), ou encore les modes Veille (MaxTime) et Resume. Le premier, configurable via l'excellent programme de Setup, sert à économiser le maximum d'énergie sur les périphériques non utilisés. Le second, quant à lui, permet la sauvegarde du processus de traitement lors de la fermeture de la machine (y compris registres processeurs, données dynamiques...). Il s'avérera également fort pratique lors de changements de batteries imprévus (de deux heures et demie à trois heures et demie d'autonomie) ou d'incident d'alimentation, dans la Surie côté du Toshiba, on voit la carte RAM 2,3 Mo. mesure où il met en oeuvre une pile interne capable de douze heures d'autonomie. Naturellement, le SE s'alimente aussi par transformateurchargeur et nous avons apprécié le cordon secteur amovible : plus besoin d'emporter des transfos différents en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis, seul le câble suffit. Deux modems intégrés sont disponibles en option, utilisant le deuxième connecteur d'extension intégré (en format propriétaire). Toshiba a prévu un premier modèle en V23 émulation minitel, et un second modèle offrant V21, V22, V22bis, V23, MNP5, ainsi qu'un coupleur acoustique qui permet la connexion directe depuis les lignes à fréquence vocale. Voilà pour l'aspect rationnel d'une séduction probable. Mais nous ne doutons pas que bien des décisions seront prises « au feeling » et que les couleurs blanc cassé et bleu Tahiti de la machine interviendront pour une partie non négligeable de l'investissement. A peu près tout, plus le look... Chez Compaq, si la gamme n'est pas aussi étendue que chez Toshiba, on fait toujours de la portabilité un cheval de bataille. Avec les modèles LTE et LTE/286, on peut s'attendre à une nouvelle utilisation publicitaire de la voix de Michel Roux sur le thème : « que les autres essaient de suivre ». Extérieurement, la machine offre une certaine similarité avec celle de Toshiba même format (un peu plus petit que le A4 européen, correspondant au papier « letter US » des américains) et même poids, à 100 g près (2,8 kg en état de marché, avec les batteries). L'épaisseur est un peu supérieure, juste en dessous des 5 cm (2") que s'étaient fixés les concepteurs comme limite supérieure à ne pas dépasser. En fait, le nouveau Compaq regroupe deux machines : le LTE, basé sur un 80086 cadencé à 9,54 MHz offrant des caractéristiques comparables à celles du 1000 SE de Toshiba — mémoire vive Novembre 1989
de 640 Ko à 1 Mo, lecteur de disquettes 3"5 interne de 1,44 Mo — et le LTE/286 qui, comme son nom l'indique, est un compatible AT, doté d'un 80C286 à 12 MHz, la mémoire de base (640 Ko) pouvant être étendue à 2,6 Mo. Mais, sous une similitude d'apparence se cache en fait une machine assez radicalement différente de celle de son homologue japonais. En effet, dans le compromis obligatoire pour parvenir à passer sous la barre fatidique des 3 kg, Compaq a fait deux choix stratégiques qui le positionnent sur d'autres créneaux. Alors que Toshiba a fait l'impasse sur la mémoire de masse (la carte mémoire de 2,3 Mo n'offrant qu'une capacité restreinte), Compaq a prévu d'intégrer un véritable disque dur dans ses deux machines : 20 Mo pour le LTE et 20 ou 40 Mo dans le LTE/286. Il est notable que l'autonomie annoncée ne souffre pas de cette option, puisque les deux systèmes peuvent fonctionner sur leurs batteries cadnium-nickel durant plus de 3 h 30. En revanche, l'écran à cristaux liquides rétroéclairé, s'il offre une lisibilité des plus correctes, ne dispose que de la résolution du mode CGA et ne peut prétendre rivaliser avec celui du Toshiba. On remarquera en particulier son format rectangulaire, qui permet une bonne définition des caractères en mode texte malgré la faible définition verticale en CGA, mais qui malheureusement « écrase » sensiblement les graphiques. Au niveau tarif, c'est une bonne surprise que réserve Compaq, généralement réputé pour faire des machi- Novembre 1989 Autour du Compaq LTE, toute une gamme de périphériques. nes aussi chères que bonnes. Avec un prix inférieur à 20 000 F pour le LTE et à 28 000 F pour le LTE/286 dans des configurations avec disques durs de 20 Mo, ces deux produits peuvent rivaliser avec pratiquement tous les portables du marché, la légèreté en plus. Pour l'anecdote, signalons que, à côté d'une housse de transport fournie avec la machine, Compaq propose un élégant sac de voyage en toile noir, qui donnera à son propriétaire un look « photographe » des plus seyants. Précisons que, comme chez Toshiba, Compaq France a fait développer (chez PNB) un modem interne 2 400 bauds avec émulation minitel. On devrait voir apparaître très prochainement une interface réseau local au format du connecteur propriétaire. Entre les deux machines, difficile en apparence de faire un choix, tant elles représentent l'état de l'art en La vraie portabilité. matière de portables compatibles. Pourtant, en dépit de leur ressemblance, elle ne s'adresse pas réellement au même public. Le Toshiba revendique à part entière son rôle de machine d'appoint, en l'absence d'un disque dur qui permettrait de ! a transformer en véritable machine de bureau. Mais la qualité exceptionnelle de son écran permet à l'utilisateur de travailler réellement, même de façon intensive. L'utilisation de la carte mémoire permet de disposer d'un logiciel, même volumineux, la sauvegarde s'effectuant sur dis- une lutte de tendances s'est instaurée entre les partisans du microfilm 16 mm et celui du stockage électronique. Il est intéressant de voir au SIGED (Salon international des systèmes de gestion électronique de documents et d'information) la présence de fabricants comme Agfa, Canon, 3M ou Kodak qui ont diversifié leurs activités en offrant un service complet sur le plan de l'archivage de données. La plupart ont amélioré leurs systèmes quettes. Un outil parfait pour les financiers (avec un tableur) ou pour les journalistes (avec un traitement de texte). En revanche, le Compaq LTE, surtout dans la version 286, peut prétendre à un rôle de machine unique, puisqu'elle offre toutes les performances et les fonctionnalités d'un système de bureau. Elle conviendra notamment aux utilisateurs de bases de données, aux programmeurs, aux techniciens... pour qui 20 Mo représente une capacité minimale. Il faudra toutefois se satisfaire de la résolution graphique en mode CGA qui, si elle ne cause pas de véritable gêne sur l'écran plat, se révèle assez tristounette si l'on utilise un moniteur couleurs. Mais ces deux annonces ne sont que les premières d'une assez longue série, puisque l'on attend pour les prochains mois des produits comparables chez Sanyo, Nec ou Fujitsu... P.R./F.M. L'archivage de documents connaît un véritable tournant avec les nouvelles technologies de stockage, de compression/décompression de données et surtout grâce à la puissance accrue des micro-ordinateurs. MICROFILM CONTRE DISQUE OPTIQUE AU SIGED en leur adjoignant une « Recherche Assistée par Ordinateur » (RAO), argument principal de ces fournisseurs en défaveur de l'archivage électronique : « Le microfilm, garanti cent ans, a encore de beaux jours devant lui. Les constructeurs de disques optiques numériques (DON) leurs confèrent seulement une durée de vie de dix à trente ans. » Néanmoins, les DON ont une place grandissante dans les rouages de l'archivage. On différencie les dis- MICRO-SYSTEMES - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 230