Micro Systèmes n°102 novembre 1989
Micro Systèmes n°102 novembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°102 de novembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : technologie... laser et informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 146 - 147  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
146 147
CHOISIR pide, se révèlent également précieux pour les systèmes d'archivage général. Alors qu'ils sont par nature des dispositifs d'écriture séquentielle, les fabricants les ont transformés par émulation en unités d'écriture à accès sélectif. Et c'est en tant que tels qu'ils sont utiles pour la réalisation de sauvegardes incrémentielles ou l'enregistrement de bases de données nécessitant une mise à jour régulière. Les unités optiques effaçables, qui ont été développées beaucoup plus récemment, sont encore assez peu répandues. Elles conviennent parfaitement à l'exécution des sauvegardes et offrent des possibilités de stockage pratiquement illimitées, puisqu'elles sont amovibles et réinscriptibles. Trop lentes pour prétendre remplacer les disques magnétiques, les unités optiques effaçables restent néanmoins équivalentes à ces derniers d'un point de vue fonctionnel. Enfin, elles peuvent être utilisées avec pratiquement tous les logiciels d'application. A la différence des disques WORM, pour lesquels la disparité des formats existants repousse à un futur lointain la possibilité d'un échange d'informations, les perspectives de normalisation de la technologie des disques optiques réinscriptibles semblent favorables. L'ISO (International Standards Organization) est sur le point de publier une norme officielle et les fabricants s'efforcent d'en respecter les recommandations. L'ANSI travaille également à la conception d'un standard identique. La mise en place de normes devrait donc permettre d'assurer une interchangeabilité entre des produits d'origine diverse. Pourtant, l'échange de données reste encore pratiquement impossible avec les nombreux dispositifs actuels. A la vitesse de la lumière Nous avons testé les unités WORM et réinscriptibles sur deux plates-formes différentes : un Compaq Deskpro 386 à 20 MHz et un Macintosh Ilcx. Les instructions d'installation des unités données par les fabricants ont été suivies à la lettre. Certains logiciels PC prévoient une antémémoire en RAM ou sur disque magnétique. Dans la mesure du possible, nous avons accepté les valeurs par défaut recommandées par le fournisseur pour la taille de cette antémémoire. Les unités optiques ont été testées sous trois angles différents dispositif de sauvegarde, disque à vocation multiple de grande capacité, support d'enregistrement et d'extraction de documents. Les résultats bruts de chacun des tests figurent dans le tableau 2. Nous avons décidé de prendre comme référence de départ les supports d'archivage magnétiques standards, à savoir les unités magnétiques installées sur les machines — disque dur ESDI de 120 Mo du Compaq (environnement DOS) et disque dur interne de 80 Mo du Mac Ilcx (système d'exploitation Mac). Pour le test de sauvegarde, nous avons copié sur l'unité optique une structure de répertoire volumineuse enregistrée sur l'unité magnétique principale du système. Le test de données porte sur un répertoire de 25 Mo comportant de nombreux niveaux de sous-répertoires, ou sur des dossiers et fichiers de différentes longueurs répartis en divers endroits. Les tests PC utilisent la commande XCOPY pour transférer l'ensemble de la structure figurant sur l'unité magnétique (voir les temps d'écriture de sauvegarde au tableau 2). L'effacement de données étant impossible sur les disques WORM, il est nécessaire d'utiliser des listes liées ou autres dispositifs de même type pour désigner les mises à jour de fichiers. Cette procédure augmente souvent les temps de lecture des différentes versions d'un même fichier. La sauvegarde incrémentielle, qui reste une utilisation typi- que du disque WORM, impose cette condition. Le test de lecture de sauvegarde comprend des sauvegardes incrémentielles. Il exécute au total cinq commandes XCOPY de l'unité optique à l'unité magnétique, avec sauvegarde partielle après chaque procédure. La sauvegarde partielle utilise la commande XCOPY/M pour mettre à jour le disque avec 5 Mo de fichiers non modifiés. Nous avons chronométré chaque exécution de la copie par XCOPY du répertoire complet du disque optique au disque magnétique et fait la moyenne des résultats obtenus. Pour vérifier le bon fonctionnement des répertoires, nous avons recherché un fichier qui n'existait pas dans la structure des données et minuté le temps nécessaire à cette procédure, en nous servant pour le Macintosh de l'utilitaire Whereis de MPW (Macintosh Programmer's Workshop) 3.0 d'Apple et d'un utilitaire Byte Lab pour le PC. Avec le Macintosh, nous nous sommes retrouvés confrontés à une situation particulièrement intéressante : le système d'exploitation ne dispose d'aucun équivalent à la commande XCOPY, le Finder du Macintosh ne prenant pas en charge les copies incrémentielles. Il est possible d'effectuer la copie initiale en cliquant sur la structure et en la tirant d'un disque à l'autre. Mais rien d'autre n'est prévu ensuite. Le programme Finder contient toujours quelques erreurs de fonctionnement déjà remarquées dans le passé. En essayant de déplacer la structure de données de 25 Mo, nous avons généré une erreur Finder à chaque tentative, le Mac persistant à signaler qu'il ne pouvait lire certains fichiers. En poursuivant nos vérifications, nous nous sommes aperçus qu'un Mac SE fonctionnant avec System 4.1/Finder 5.5 donnait des résultats identiques à ceux obtenus par notre exemplaire de System 6.0.3/Finder 6.1 tournant sur Mac Ilcx. Nous avons donc terminé les tests de sauvegarde en nous servant de la fonction Backup proposée par MPW. Lorsque vous ouvrez un gros fichier de base de données sur un disque magnétique et y effectuez des mises à jour, le fichier modifié occupe le même espace sur le disque que le fichier d'origine. Les disques WORM, au contraire, doivent allouer de nouveaux secteurs d'enregistrement pour remplacer les anciens. En dépit des secteurs perdus, il semble néanmoins justifié d'utiliser une unité WORM pour mettre à jour un fichier volumineux. Nous avons testé la fonction d'accès sélectif des unités WORM et magnétooptiques avec une base de données de 20 Mo et un programme test écrit sous dBase III Plus 1.1. Pour chacune des cinq itérations, nous avons effectué des modifications simples sur chaque centième enregistrement, puis réalisé une recherche non indexée. Nous avons ensuite indexé les données, puis lancé la même recherche en mode indexé. Le tableau 2 présente les temps de la recherche séquentielle et de l'index ; la recherche indexée n'est pas représentée, les temps étant trop brefs pour être significatifs. FoxBase-F/Mac 1.0, qui a fonctionné avec la même séquence que celle employée sur le PC, a exécuté cette dernière sans problème sur le Macintosh. Notre troisième test simule l'utilisation d'une unité optique dans une application de stockage/archivage (archivage des déclarations de sinistre numérisées d'une compagnie d'assurances, par exemple). Après avoir numérisé une page complète de graphiques à 300 points par pouce, nous l'avons enregistrée sur l'unité sous forme de fichier TIFF. En nous servant des éditeurs d'images fournis avec Scanning Gallery de Hewlett-Packard (pour le PC) et Apple Scanner (pour le Mac), nous avons effectué quatre modifications simples de l'image, en la sauvegardant sous le même nom de 146 - MICRO-SYSTEMES Novembre 1989
Plate-formes Prix US Prix US Prix Capacité Méthode Temps d'accés Utilitaires Utilitaires Compatibilité version PC version Mac média formatée formatage (millisecondes) PC Macintosh systèmes Systèmes VOill Carel 800 PC, PS/2 Macintosh 3.645 $ (*) 3.645 $ (*) 145 $ 400 Ko CLV 168 Récupération Sauvegarde Récupération de version NS-DOS 3.0+ Mac OS orel 940 PC, PS/2 3.695 $ 3.695 $ 160 $ 470 Ma Modified 90 Récupération Récupération MS-DOS 3.0+ Macintosh CAV Sauvegarde de version Mac OS (Si 525 GB AT 6.288 5 350 $ 640 Mo CAV 110 Récupération NS-DOS Sauvegarde LaserDrive PC, PS/2 5.495 5 200 $ 405 No CLV 175 NS-DOS 3.0-3.3 810-111 LaserDrive Macintosh 5.995 $ 200 $ 405 Mo CLV 175 Mac OS 820-011 Maximum Storage API 4200 PC 4.450 $ 195 $ 380 Na CAV 28 Récupération de version MS-DOS 3.0+ Pioneer DD-S5001 PC, 3.895 $ 3.695 $ 145 $ 327 No CAV 77 Récupération Récupération MS-DOS 3.0+ Macintosh Sauvegarde de version Nac OS, Novell SOI LaserStor for Macintosh Macintosh 4.999 8 150 $ 366 Mo CLV 168 Récupération de version Mac OS SOI LaserStor 800 PC, PS/2 4.495 5 150 5 393 No CLV 168 Récupération de version Cache MS-DOS 3.0-3.3 Compaq DOS 3.31 Systèmes réinscriptibles AGA Discus AT, PS/2 6.495 S 6.495 5 250 S 325 Mo CAV 61 MS-DOS 3.0+ Eewritable DR 650 Macintosh OS/2, Mac OS Manet Cosmos 600 AT, 5.645 $ 5.590 $ 290 t 297 Mo CAV 67 Utilitaires Utilitaires MS-DOS 2.0+ Macintosh de sécurité de sécurité Mac OS, Tops AppleShare, NetWare 286 2,15 Sumo Systems PC, Sun, Vas 4.700 A 4.500 $ 260 $ 297 Mo CAV 50 MS-DOS 2.0+ RSSM600-B Macintosh Mac OS, VMS BSD Unix 4.0 Sans AT, Sun, DEC 6.495 $ (*I 5.495 $ (*) 250 $ 297 No 132 MS-DOS 3.0+ LightDisk-650 Macintosh Mac OS 4.2+ Unix System V Sun OS 3.5+ Ultrix VAIELN, VMS Les unités WORM (Write Once, Read Many) et réinscriptibles proposent un large éventail de capacités mémoire et de prix. Sauf mention contraire, les prix indiques n'incluent pas le support d'enregistrement. Les temps moyens d'accès fournis par les constructeurs ne correspondent pas toujours aux résultats des tests effectués par nos soins (voir tableau 2). Novembre 1989 MICRO SYSTEMES - 147



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 230