Micro Systèmes n°102 novembre 1989
Micro Systèmes n°102 novembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°102 de novembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : technologie... laser et informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 134 - 135  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
134 135
BANC D'ESSAI III Tout cela est d'autant plus regrettable que les spécifications de SPJ sont excellentes. On retrouve les items habituels : tâches, ressources, attributions, liens et calendriers, que l'on visualise et manipule grâce aux techniques de représentation que sont les schémas Pert et les diagrammes de Gantt des tâches ou des ressources. Une tâche est d'abord décrite par sa durée qui n'est pas une donnée figée mais statistique (elle a une probabilité de 0,98 d'être achevée entre la date la plus pessimiste et la plus optimiste). Les dates de début et de fin sont définissables avec une grande souplesse (dates impératives, prévues, réelles). Il y a bien sûr un calendrier de projet, mais on peut si nécessaire en définir un pour chaque ressource, avec de plus une journée de travail paramétrable. Cette ressource, humaine en général, est affectée à une tâche par le biais des attributions. On y décrit comment une ressource doit gérer son temps pour faire le tavail qui lui est imparti. La façon dont le temps d'une ressource doit être réparti entre plusieurs tâches est précisée par de nombreux attributs : journée entière, partagée, nombre d'heures fixes, pourcentage de la journée de travail standard. Les liens définissent les dépendances des tâches entre elles lors du déroulement chronologique du projet : lien de début à début, fin à fin, fin à début (cas le plus courant). Tout ce qui vient d'être décrit est statique. L'intérêt du logiciel se trouve dans les calculs qu'il est capable d'effectuer à partir de ces données. Ici encore SPJ est remarquable. Le premier calcul produit ce qu'il est convenu d'appeler le « planifié ». Suivant la façon dont le logiciel est paramétré, il peut aller jusqu'à identifier les conflits de ressources (est-il raisonnable de faire travailler M. Dupont 27 heures par jour sur 6 tâches à la fois pour terminer à temps ?) et les résoudre en partie. Il est également capable de ventiler une tâche non prioritaire de manière à ne pas retarder des tâches de priorité plus élevée. SPJ 134 - MICRO-SYSTEMES crée pour ce faire des attributions de ressources artificielles. Définir le planifié est important, suivre le déroulement du projet en s'aidant du logiciel pour résoudre au mieux les inévitables décalages l'est bien davantage. SPJ permet de sauvegarder le « planifié » pour faire des comparaisons en temps réel avec le « réalisé », aussi bien en termes de délais que de coûts. Si, par exemple, une tâche critique (qui retarde l'ensemble du projet si elle n'est pas terminée à temps) pose problème, faire des simulations sur différents scenarii pour arriver à une solution acceptable est certainement le biais le plus rapide et le plus rassurant. Retour à la réalité Le logiciel a donc été testé sur un cas réel, celui d'une équipe de 6 personnes disposant de 18 mois pour mener à bien un projet découpé en 120 tâches de priorités variables. L'objectif du chef de projet était d'identifier les tâches situées sur le chemin critique et nécessitant de faire appel à des ressources externes à l'entreprise. Du fait du volume des données et des difficultés à fixer les options utilisateurs, ce travail n'a pas été terminé. Chaque calcul durait en moyenne 10 heures. Le micro-ordinateur était un AT tout à fait classique (80286, 16 MHz, 80287). En pratique, il fallait attendre le lendemain pour avoir les résultats. Comme ceux-ci n'étaient pas ceux escomptés, le découpage du projet et le paramétrage du logiciel ont tour à tour été modifiés. Finalement le test a été abandonné faute de temps. Afin de juger malgré tout des fonctionnalités du logiciel, des cas plus simples ont été imaginés. L'un d'entre eux est détaillé dans l'encadré. On y montre un bug majeur, d'ailleurs reconnu comme tel par la Hot line de Computer Associates. Cette erreur est extrêmement handicapante, puisqu'elle interdit toute modification du planning de départ pour suivre le projet au fur et à mesure de son avancement. UN EXEMPLE « REUSSI » ! e projet avait pour date de début le 1er janvier et son découpage en Ltâches était le suivant : Nom de la tâche Durée Date impérative de début Priorité A : Rapport de projet 5 j Aucune Basse B : Etude de l'existant 3 j Lundi ler janvier Haute C : Conception 5 j Lundi 8 janvier Haute D : Codage 10 j Mercredi 17 janvier Haute Une fois convenablement paramétré (il n'y avait qu'une ressource impliquée, M. Dupont), SPJ nous a proposé le planning suivant : ier Jan 8 I WE I B Al 17 WE I A2 D ler Jan 8 15 17 we I WE I xI B Al C A2 D nous avons eu comme résultat : 1er Jan 8 15 17 WE I WE I lx-xi B Al D WE WE I I— I-I- I D D A3 On voit bien que la tâche A a été éclatée en trois tâches A1, A2, A3. Ce planning a été enregistré comme définissant le planifié. Afin de tester les fonctions de suivi du réalisé, nous avons « suspendu » la tâche A le 5 janvier. Celle-ci n'est alors plus prise en compte par le logiciel qui planifie les autres tâches indépendamment. Il appartient au chef de projet de définir une date de « reprise ». Nous l'avons fixée au 15 janvier et avons eu la surprise de constater que SPJ prenait cette date comme celle de debut de la tâche et « oubliait » tout ce qui avait été fait auparavant. Au lieu d'obtenir ceci : WE I D WE I IXI D A3 WE I WE I D D A2 Les limites du DOS ? Super Project Expert est un des plus ambitieux logiciels de gestion de projet disponible sur compatible IMB PC. Il est vraiment malheureux que des bugs aussi importants et un manuel particulièrement mal conçu en restreigne l'usage dans des proportions inacceptables. Contrairement à ce qui se passe d'ordinaire, ce logiciel souffre de défauts de réalisation plus que de conception. Il faut répéter que ses spécifications sont excellentes. Au dire de Computer Associates, une nouvelle version entièrement repensée sera commercialisée début 1990. Elle bénéficiera d'une interface graphique et d'une ergonomie améliorée. Si ce logiciel arrive à la hauteur de ses ambitions, ce sera un des meilleurs choix dans son domaine, à condition d'améliorer aussi ses performances. Pour conserver un temps de ré- ponse acceptable, il faut actuellement se limiter à des projets de petite taille (une trentaine de tâches, une équipe de 4 à 5 personnes, peu de conflits à résoudre). L'apprentissage d'un logiciel aussi complexe n'est rentable que pour des projets d'une certaine ampleur. Si nous touchons là aux limites de puissance d'un compatible PC sous MS-DOS, la solution est peut-être d'avoir des ambitions plus réalistes, ou encore de migrer vers un autre système d'exploitation (Xenix/386 ?). D. Bourgeois S.P.J. Editeur : Computer Associates S.A., division Produits Micro, 92003 Nanterre Cedex Configuration minimale : compatible PC-XT, 512 Ko de RAM, 2 lecteurs 360 Ko, PC.DOS 2.0 Prix : 6 900 F FIT Novembre 1989
OLIVETTI OFFICE livetti relève le défi. Un vrai PC partir de 6995'PCS 86 PCS 286 Caractéristiques Processeur Nec V30 à 10 MHz sans état d'attente. RAM 640 Ko extensible à 2,5 Mo sur carte mère. 3 slots 8 bits disponibles Processeur 80286 à 12 MHz. RAM1Mo, extensible à 4Mo sur carte mère et 16 Mo par cartes additionnelles. 2 slots 16 bits et un slot 8 bits disponibles PCS 86 - PCS 286 Caractéristiques communes toute la gamme Contrôleur OVC en standard 640 x400 (modes VGA, EGA, CGA) Interfaces série ILS 232C, parallèle, port souris type PS/2, port clavier type PS/2 et port vidéo. Temps d'accès moyen disque dur : 27 millisecondes Ecran monochrome blanc, 14 pouces, plat Ecran couleur 14 pouces MS-DOS, GW basic, tutorial, livrés en standard Unités magnétiques i lecteur de disquettes 720 Ko 2 lecteurs de disquettes 720 Ko 1 disque dur 20Mo + I lecteur de disquettes 720 Ko 2 lecteurs de disquettes 1,44 Mo 1 disque dur 20Mo + I lecteur de disquettes 1,44 Mo 1 disque dur 40Mo + 1 lecteur de disquettes 1,44 Mo Avec les PCS 86/286, Olivetti a été retenu comme fournisseur principal de l'UGAP dans le cadre du marché Education Nationale 89/90. olivetti Ecran monochrome 6995 F H.T. 7995 F H.T. 9995 F H.T. 10995 F H.T. 12995 F H.T. 13995 F H.T. Ecran couleur 9995 F H.T. 10995 F H.T. 12995 F H.T. 13995 F H.T. 15995 F H.T. 16995 F H.T. 8296 WC nNom : Société —1 I Adresse 2,31 I Code postal : Ville Tél 3615 I Olivetti Office - Direction de la Communication Cedex 69 - 92047 Paris-La Défense SERVICE-LECTEURS N°2 cril OLIVETTI mi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 230