Micro Systèmes n°102 novembre 1989
Micro Systèmes n°102 novembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°102 de novembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 230

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : technologie... laser et informatique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 128 - 129  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
128 129
III BANC D'ESSAI I Ce ne sera pas le cas en ce qui concerne les macros tant les innovations sont de taille, à l'image du nouveau gestionnaire de bibliothèques. Celui-ci permet de stocker des macros indépendamment d'une feuille de calcul donnée. La conséquence est judicieuse ! Une même bibliothèque, contenant macros, formules ou champs de données, peut être utilisée par différentes feuilles de calcul, ce qui procure un gain de temps non négligeable dans la définition de procédures répétitives. Le nombre des macros est désormais illimité et leur identification peut comporter jusqu'à 15 caractères, ce qui les rendra moins austères. De plus, un bon nombre de mots clés a été rajouté au langage initial. Citons « Masque » qui permet l'entrée de données dans un masque de saisie, « Aide » pour l'affichage d'un écran d'aide ou encore « Système » pour l'exécution de commandes du DOS. Ces trois nouvelles macros ouvrent la porte sur le développement et la personnalisation d'applications dont il sera difficile d'établir les limites. Un effort manifeste du côté du graphisme Dans le domaine des graphiques, quelques nouveautés également, comme la définition rapide d'un groupe de données à représenter graphiquement. Une même rapidité de définition est observée avec l'entrée des légendes et des libellés, cela en une seule opération. Notons par ailleurs que tous les graphiques d'une feuille peuvent être listés au sein d'une table afin de rendre plus aisé le rappel et l'affichage de l'un d'entre eux. Autre plus : la remise à zéro de champs de données sans « toucher » aux options graphiques préalablement définies. Mais toujours pas de souris et toujours pas de modification directe du graphique comme avec Excel. Toujours est-il que Lotus 1-2-3 version 2.2 possède désormais, en standard, des fonctionnalités de présentation et de mise en pages. Celles-ci ont été développées par Funk Software et sont contenues 128 - MICRO-SYSTEMES LICE(3) Helvetica 14 pt Gras euille zameD Graphe Disposition Impression Fonte, Gras, Souligné, Couleur, Lignes, Ombre A 1 2 3 4 5 6 7 a 9 10 1 12 3 4 5 6 7 8 9 o 1 0-Jul-89 06:59 P11 ANALYSE DF-tirrerit S pour 1989 Paris Nice Londres Tokyo Saphir 325.421 331.929 3385es Diamant, 81.335 82 84,542 Emeraude 48.813 49,789 58,785 455,569 464,7(30 481,995 Ecran Options Quitte D E F La présentation d'une feuille de calcul de 1.2-3 v 2.2 a été confiée à l'add-in Allways de Funk Software. dans l'add-in Allways qui se charge automatiquement lors du lancement de 1-2-3. Allways permet à l'utilisateur de visualiser un graphique au sein de sa feuille de calcul, le graphique étant automatiquement mis à jour lors de toute modification des données d'origine. Nous regrettons cependant qu'aucune fonctionnalité propre à 1-2-3 ne soit accessible sous Allways. Sa force réside incontestablement dans la palette de drivers d'imprimantes, des compatibles HP et Postscript aux imprimantes couleurs. Allways offre huit polices de caractères et permet en outre de gérer les nuances de gris, une hauteur de ligne variable, d'afficher des trames et encadrements afin de mettre en évidence des champs spécifiques. C'est bien, mais on est encore loin de l'Impress, édité par Aleph II. On aura beau lui reprocher telle ou telle lacune, Lotus 1-2-3 v2.2 reste un très bon tableur qui assurera la continuité, dans la pérennité, de la base installée en 2.01. Certes, il n'est pas graphique comme Excel et Lotus le sait. C'est la raison pour laquelle des équipes de développements se sont penchées sur la question. Il se peut que la réponse s'appelle Windows, Presentation Manager ou, pourquoi pas, une interface graphique maison tirant parti de la technologie de Funk Software. LOTUS 1.2-3 V3.0 : AMATEUR S'ABSTENIR Arrivée courant juillet, la version 3 de Lotus 1-2-3 commençait réellement à se faire attendre !... Michèle Fitzpatrick, toujours à la tête de Lotus France, nous confie que le retard de plusieurs mois pour la sortie de son tableur 3D est à imputer aux développements relatifs à l'aspect « multiplate-forme » du produit. Quid ? Lotus 1-2-3 version 3, appelé plus communément « 123 v3 » ne tient pas à concurrencer la 2.2 dans le monde du tableur. Bien qu'il tourne également sous DOS avec 1 Mo minimum, 123 v3 est destiné aux entreprises et grands comptes possédant des environnements et machines très hétérogènes sous DOS, OS/2, Presentation Manager, VM, VMS, Unix et Macintosh. Quant au « vieil XT », point de salut ! 123 v3 entend bien être le tableau de la nouvelle génération. La troisième dimension La première fonctionnalité d'envergure est incontestablement sa gestion tridimensionnelle des données. Hasard ou coïncidence pour une version 3 ? Toujours est-il que l'utilisateur peut désormais réaliser toute sorte de consolidation avec une simplicité déconcertante, mais ce, après une formation somme toute importante. Avant d'en expliquer le processus, il est bon de noter que la terminologie prend ici une importance capitale : un fichier feuille (.WK3) peut contenir jusqu'à 256 modèles, un modèle étant luimême une feuille de calcul. La tridimensionnalité de 123 v3 permet de charger en mémoire une combinaison de fichiers et de modèles dans la limite de 256 feuilles. Le mode « Perspective » activé par « Feuille Fenêtre Perspective » affiche alors trois niveaux différents. La frappe de (ou ) permet de passer de l'un à l'autre, alors que joue le rôle de zoom. Les commandes prennent également toute leur importance : « Transfert Charge » charge un fichier en mémoire, « Transfert Ouvre_arrière » ouvre un fichier en l'insérant derrière la feuille active alors que « Transfert Ouvre_avant » l'insère devant et « Feuille Insère Feuilles » affiche un ou plusieurs modèles d'un fichier déjà en mémoire. La notation a elle-même changé : « A : Al » remplace la « Al » pour la cellule Al de la feuille A (1er niveau) ; les autres niveaux sont notés B,C, D, E... même s'ils n'apparaissent pas tous à l'écran. Les feuilles seront « portées » de Novembre 1989
la version 2 à la version 3 en étant sauvegardées avec l'extension «.WK3 », Une portabilité de 123 v3 sur les versions de niveaux inférieurs est également assurée avec la sauvegarde en «.WKS » ou «.WK1 ». Une précaution doit cependant être observée : les fonctions CÇ,/et les macros de la version 3 non implémentées dans les versions 2 ainsi que les libellés ou les formules contenant plus de 240 caractères devront être retirés. La seconde fonctionnalité qui nous semble déterminante pour l'avenir de 123 v3 est son ouverture sur les bases de données micros, minis et gros systèmes. Son nom de code : « Data Lens ». Son rôle est simple ; il est d'offrir à l'utilisateur, par le truchement de drivers développés par Lotus et le concepteur du SGBD, la possibilité d'effectuer les opérations classiques d'interrogation ou d'extraction d'enregistrements d'une base de données tout en étant dans le tableur. Hélas, un seul driver est livré en standard à ce jour, celui pour dBase III Plus. 123 v3 révèle ainsi une nouvelle facette de ses possibilités : la « jointure » multitable qui permet d'insérer au sein d'un modèle des enregistrements issus de plusieurs bases de janvier février mars données de toute origine grâce à une rubrique clé. La faiblesse du module graphique de 1-2-3 semble avoir été reconnue par les concepteurs qui l'ont doté de nouvelles possibilités. La première, sans être spectaculaire, est l'inclusion du graphique au sein de la feuille grâce à la nouvelle commande, « Feuilles Fenêtre Graphique ». Dès qu'une option du menu Graphe est validée ou lorsqu'une donnée change, le graphique se redessine automatiquement. Sur des modèles tridimensionnels, on voit tout de suite l'intérêt d'un tel affichage en temps réel. D'autre part, l'apparition d'un second axe Y rend, suivant certaines disproportions de valeurs, une lecture plus aisée du graphique. Hélas, il est impossible de le placer où l'on veut dans la feuille, ce que font si bien lmpress ou Allways. Car, à l'instar des versions 2.01 et 2.2 associées aux add-ins précités, 123 v3 ne possède aucune fonction de présentation et de mise en pages. Il semble que les analystes et experts se préoccupent plus de leur calculs que de l'aspect présentation. Nous n'en sommes pas si sûrs ! Comme le fait Sideways, l'impression (feuille + graphique sur la même page) peut 11.61 744 le atériel ervice ivres 815 4 Matériel ervice ivres janvier février mars 5111 651 788 21111 151 2S0 15 25 55 8 janvier février amis 758 8511 458 st écapitulatif des ventes Janvier février mm atériel ervire ivres POM111. 162 12118 558 90 1588 611 1l5 184 290 158 1684 468 185 Parts et Nice Le mode « perspective » permet de visualiser sur un même écran jusqu'à 3 feuilles. s'effectuer indifféremment dans les modes portrait ou landscape. Notons enfin que les graphiques pourront être sauvegardés dans les formats «.PIC » ou «.CGM (Metafile) » pour assurer leur intégration au sein d'un logiciel de mise en pages : Freelance Plus, Graphwriter II ou Manuscript II. Les macros, quant à elles, se voient complétées d'une vingtaine de mots clés dont certains permettent de gérer la troisième dimension. Nous avons aimé la possibilité de réexécuter, par < Alt + F2 >, une séquence de frappes spécifique, 123 v3 enregistrant dans une mémoire tampon toutes les touches (ler trimestre) 500 1000 1500 200. 0 50 100 150) 1 » Matériel _.-Service Livres pressées. De là, rien n'empêche l'utilisateur de recopier ladite séquence au sein de la feuille afin de créer rapidement une macro 1-2-3. Une exécution pas à pas, désormais disponible, nous semble également bien pratique qui, associée à la fonction « Défaire », devient un outil de débogage très efficace. Recherche et remplacement d'une formule ou d'un libellé, notes dans les cellules, sauvegarde d'une feuille et de sa version « backup », fonction de « mapping » affichant un condensé de la feuille sont autant de fonctions utiles qui rapidement deviennent indispensables. Mais celle qui nous semble la plus judicieuse est à la fonction « Identique », qui donne à tous les modèles d'une feuille une apparence semblable au niveau des formats de cellules définies. Toute modification apportée sur un modèle donné se répercute automatiquement sur les autres feuilles. Comme l'impression, le recalcul optimal peut s'effectuer en arrière-plan, identifié à l'écran par l'indicateur Calc en rouge. Lotus 1-2-3 version 3 est assurément le tableur d'une nouvelle génération. Le tridimensionnel, la connexion aux bases de données et l'aspect multiplate-forme sont ses meilleurs atouts. Ce serait une erreur de penser que les versions 2.2 et 3 sont en concurrence l'une de l'autre. Leurs fonctionnalités et leur exigence matérielle seront le meilleur critère de choix. Les graphiques profitent de quelques améliorations, dont une palette de représentations graphiques standards étendus. A. de la Pommeraye Novembre 1989 MICRO-SYSTEMES - 129



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 102 novembre 1989 Page 230