Micro Systèmes n°101 octobre 1989
Micro Systèmes n°101 octobre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°101 de octobre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 198

  • Taille du fichier PDF : 160 Mo

  • Dans ce numéro : première mondiale... tous les secrets du bios.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
MICR QT-ulDs1 GEST nomie est assurée non par des batteries cadmium-nickel mais par des batteries au plomb. Celles-ci garantissent une autonomie optimale, annoncée de 8 à 10 heures. A l'ouverture, c'est LA révélation. Une pression sur une touche, et l'écran s'allume. Qui a dit que les écrans plats ne pouvaient pas être aussi lisibles que les tubes cathodiques traditionnels ? C'est d'ailleurs en majeure partie l'indisponibilité de cet ecran qui est la cause des retards dans le lancement du portable Macintosh. Apple, d'une discrétion sans limite sur la source de cet écran (fort probablement japonaise, mais qui ?), est en revanche prolixe sur la technologie à « matrice active », dans laquelle chaque pixel est contrôlé par son propre transistor, l'arrière de l'écran étant constitué par un film de silicium. Non seulement cette technologie apporte le meilleur contraste existant à ce jour sur un écran à cristaux liquides, mais elle garantit également une vitesse d'affichage nécessaire à l'interface graphique du Macintosh. En effet, le pointeur de la souris reste visible dans les déplacements, même rapides. Ceux qui ont essayé Windows sur un portable.LCD apprécieront la différence. La résolution est de 640 x 400 pixels, ce qui garantit une parfaite lisibilité en mode texte. La première présentation de cette machine à la presse, effectuée devant une salle d'une quinzaine de personnes, a été concluante : la visibilité était parfaite, quels que soient l'angle et la distance de l'écran. Le reste est d'une conception soignée dans les moindres détails, quoique moins révolutionnaire. Le clavier est celui du SE, avec possibilité de choisir entre un pavé numérique et un « track bail » pour remplacer la souris traditionnelle. La carte mère repose sur le processeur 68HC000, version C-MOS du 68000, cadencé à 16 MHz, soit deux fois plus rapide qu'un SE classique. La mémoire vive, 1 Mo en standard extensible à 2 Mo grâce à une carte spécifique, utilise des RAM statiques, composants qui assurent la sauvegarde des informations sans consommation de courant, dispositif pratique pour limiter les accès à la mémoire de masse, toujours gros consommateurs d'énergie. Le portable dispose cependant d'une configuration équivalente à celle d'un Macintosh SE. Le lecteur de disquette 3"513 de hauteur est relativement classique sur un portable. En revanche, le disque dur de 40 Mo est technologiquement étudié pour fonctionner dans des conditions difficiles. Par exemple, les têtes de lecture/écriture sont exceptionnellement légères, améliorant la résistance aux vibrations. Le disque dur se déconnecte automatiquement au bout d'un laps de temps pour économiser l'énergie. De même, toute la machine peut se placer en état de latence, tant qu'aucune touche n'est frappée, sous réserve qu'aucun traitement ne soit en cours. La devise du Macintosh a longtemps été « Plug and play » (branche et joue). Avec le portable, elle pourrait devenir « Just play » car tout est intégré le plus complètement possible. Le logiciel système (système 6, Toolbox et même Appletalk) est en mémoire morte. Un connecteur ROM interne est disponible, permettant d'accroître la capacité jusqu'à 4 Mo, pour la mise en mémoire morte de logiciels d'application. Enfin, dernière bonne surprise, le prix, pour supérieur qu'il soit à ceux des portables MS-DOS, est plus raisonnable qu'attendu : moins de 45 000 F (configuration avec un disque 40 Mo) pour un Macintosh portable deux fois plus performant qu'un SE, ce n'est pas totalement inabordable. Et, quand on aime, on ne compte pas... Moins attendu (sans doute parce que moins prématurément annoncé), le dernier-né de la famille des « Compacts » (inaugurée avec le Mac Ilcx) est une machine de guerre qui répondra sans doute à l'attente de nombreux utilisateurs persistant à trouver le Macintosh un peu lent dans les applications ambitieuses, notamment la PAO et le traitement d'images. C'est donc sur le graphisme et la puissance de traitement que les ingénieurs d'Apple ont fait porter leurs efforts, afin de concevoir cette machine de guerre qui clame sans pudeur un accroissement des performances de 90% par rapport au Mac Ilx, jusqu'alors considéré comme la machine la plus rapide de la gamme. Premier élément de cette amélioration, l'utilisation d'un 68030 cadencé à 25 MHz, accompagné en standard de son coprocesseur arithmétique 68882 à la même fréquence. Second élément, un système de pagination rapide de la mémoire vive baptisé « burst mode » et permettant un transfert accéléré des mots de 32 bits. Troisième élément, un connecteur destiné à une carte de mémoire cache (proposée cette fois en option et qui ne sera disponible qu'à la fin de l'année). Enfin, un nouveau contrôleur graphique multimode autoconfigurable, reposant sur un seul circuit et capable de piloter tous les types d'écran (résolution de 640 x 480 avec 256 couleurs ou de 640 x 870 avec 16 niveaux de gris pour les moniteurs pleine page). Les utilisateurs familiers de l'univers des compatibles ne seront sans doute pas surpris de cette course à l'optimisation qui est leur lot quotidien. En revanche, dans le monde Apple, un tel soin apporté à l'amélioration des performances est assez novateur. Le choix des composants est ainsi des plus soignés, avec des puces RAM à 80ns (de 1 à 8 Mo sur la carte mère aujourd'hui, et bientôt 23 avec des SIMM de 4 M-bits), une utilisation poussée des Asics (14 dont 5 nouveaux) et même trois puces de la technologie QFP. Précisons que la carte est entièrement réalisée en montage de surface sur un circuit quatre couches. Ces deux annonces appellent deux conclusions. La première est qu'Ap- 26 - M ICRO-SYSTEM ES Octobre 1989
Quand les autres s'obstinent à être limités... c'est au Président CLARION d'intervenir



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 101 octobre 1989 Page 198