Micro Systèmes n°100 septembre 1989
Micro Systèmes n°100 septembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°100 de septembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 266

  • Taille du fichier PDF : 211 Mo

  • Dans ce numéro : exclusif... le laboratoire juge cent compatibles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 216 - 217  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
216 217
Il CHOISIR sateurs la plus grande partie du travail administratif, Extended Services vous permet de désigner un administrateur du réseau qui a seul le contrôle des ressources disponibles sur le réseau. Extended Services offre aussi une certaine sécurité. En effet, l'administrateur peut associer des mots de passe aux disques, répertoires et imprimantes accessibles en réseau. PC LAN comporte un disque d'installation et une suite de cinq disques de fichiers. Le programme d'installation vous demande d'abord de choisir entre Base Services et Extended Services, puis il vous demande si le poste que vous êtes en train de configurer utilisera le redirecteur et si vous désirez que ce poste soit un récepteur (réception des messages uniquement) ou un messager (réception et envoi des messages). Vous devez enfin indiquer si le poste sera serveur. Les sous-répertoires et les fichiers partagés sont appelés jeux de fichiers et, sous Extended Services, le système leur attribue automatiquement un nom. C'est pour des raisons de sécurité que PC LAN travaille ainsi. Par exemple, si vous créez un jeu de fichiers appelé RA- CINE associé à l'unité D du serveur, un utilisateur non autorisé ayant entendu que le bilan de la société se trouve dans le jeu de fichiers RA- CINE ne pourra pas pour autant se glisser jusqu'à son poste et accéder à RACINE avec une commande NET USE. Pourquoi ? Parce que, tout d'abord, RACINE est probablement connu du réseau sous un nom du style IBMX001. Ensuite, c'est le plus important, parce que Extended Services associe automatiquement un mot de passe au jeu de fichiers. En cours d'installation, nous avons commis une erreur en assignant des noms d'utilisateurs à des jeux de fichiers et nous avons donc dû supprimer quelques utilisateurs. Mais nous nous sommes aperçus qu'il était beaucoup plus difficile de supprimer un utilisateur que d'en ajouter un. Vous devez non seulement déterminer tous les jeux de fichiers auxquels l'utilisateur a accès et supprimer ces autorisations, mais vous devez aussi déterminer tous les utilisateurs ayant accès au répertoire personnel de l'utilisateur à supprimer et détruire également ces liens. Les menus d'Extended Services automatisent le processus d'association des jeux de fichiers à des unités logiques. Vous pouvez ainsi sélectionner le jeu de fichiers RA- CINE et demander à ce qu'il soit l'unité M de votre système, associer de même le jeu de fichiers dBase et l'unité N, et ainsi de suite. Extended Services va même jusqu'à enregistrer les configurations et les mettre en place automatiquement quand vous vous connectez au réseau. PC LAN comporte un programme de courrier électronique vraiment rudimentaire. Sous Base Services un message ne peut avoir plus de cent caractères de long et il n'y a pas de possibilité de chaînage. Extended Services propose en plus une fenêtre d'édition. La documentation de PC LAN est étonnamment mince, comparée aux volumes énormes fournis par certains autres constructeurs. Tout se trouve dans un simple classeur qui a à peu près la taille du manuel du PC- DOS d'IBM. Dans la mesure où nous avons configuré tous les postes pour tourner sous Extended Services, nous n'avons eu à nous référer à la documentation qu'en cours d'installation. Si vous décidez que Base Services vous convient mieux, le manuel comporte un guide fonctionnel des commandes NET ; tout ce que vous devez savoir est ce que vous désirez faire, et le manuel vous renvoie à la commande appropriée. Sous Extended Services, il vous suffit de taper sur la touche F1 pour obtenir de l'aide. L'OS/2 LAN Server d'IBM version 1.00 LAN Server est un système d'exploitation compatible PC LAN qui a le gros avantage de tourner sous OS/2. Les liens de famille de LAN Server et PC LAN sont tels que vous pouvez remplacer le logiciel serveur sur un réseau PC LAN par LAN Server sans avoir à réinstaller de logiciel sur les postes de travail. Il suffit d'informer LAN Server qu'il a des postes PC LAN tournant sous DOS. (Toutefois, IBM recommande quelques modifications des configurations par défaut pour faire tourner plus facilement des postes PC LAN avec LAN Server.) LAN Server offre certaines fonctionnalités que les postes de travail PC LAN ne peuvent utiliser. Par exemple, les postes PC LAN ne peuvent tenir lieu d'administrateurs réseau. D'autres commandes ne sont pas disponibles pour les utilisateurs de PC LAN parce qu'elles nécessitent la présence d'OS/2. Parmi celles-ci, NET RUN et NET USE. NET RUN vous permet de faire tourner des programmes à distance. Les programmes que vous lancez par l'intermédiaire de NET RUN s'exécutent dans la mémoire du serveur, et vous pouvez en rediriger la sortie vers un fichier. Vous ne pouvez pas non plus exécuter NET USE avec des périphériques série partagés. Sous LAN Server, vous pouvez rendre un périphérique série (un modem, par exemple) disponible pour l'ensemble du réseau. LAN Server ne met pas en attente les données circulant entre un périphérique et le poste utilisateur mais les transfère directement. LAN Server permet également la conservation d'un historique d'utilisation (sur PC LAN, le mieux que vous puissiez faire est NET ERROR qui vous donne une liste des erreurs les plus récentes survenues sur votre poste). Non seulement l'administrateur peut obtenir les rapports d'erreurs qui indiquent le programme en cause, le numéro de l'erreur et un message d'erreur complet mais, de plus, le système conserve en permanence les statistiques de l'activité du serveur. Les données disponibles sont le nombre de sessions démarrées, le nombre de fichiers et de travaux d'impression ouverts et le nombre total d'erreurs système. Enfin, l'administrateur a la possibilité de marquer certaines ressources pour conserver la trace de leur utilisation dans un fichier d'audit, de façon à savoir qui a cherché à accéder à un répertoire donné, si l'autorisation a été accordée, à quelle heure elle a été demandée et combien de temps il a été utilisé. En créant les configurations d'utilisateurs et de jeux de fichiers, nous sommes tombés sur un des défauts de LAN Server. Les menus qu'un administrateur doit parcourir pour définir les utilisateurs et les ressources partagées constituent un véritable labyrinthe et, sans souris, c'est à devenir fou. Pour activer des menus déroulants avec le clavier, il faut utiliser des combinaisons alambiquées de flèches et de retours chariot qui poussent à coup sûr l'utilisateur à l'erreur. Notre problème venait du fait que nous avions spécifié quelques répertoires comme partageables, mais également précisé qu'ils devaient être accessibles à la demande de l'utilisateur. Rien n'indiquait que ces deux propositions s'excluaient mutuellement. Nous nous sommes trouvés incapables de déduire le rapport entre les noms de jeux de fichiers que nous avions donnés et les pseudonymes qui auraient dû apparaître au niveau du réseau. Nous avons décortiqué tous les menus et fait apparaître tous les écrans d'aide que nous avons pu trouver. Le manuel ne nous a été d'aucune aide. Nous sommes finalement tombés par hasard sur la solution. Dans un accès de frustration, nous avons interrompu le partage des jeux de fichiers ; nous avons tenté à nouveau de nous connecter au réseau sur l'un des postes de travail et, tout à coup, tout a fonctionné normalement. Nous nous sommes trouvés confrontés à une situation similaire lorsque nous avons essayé de modifier le profil d'un utilisateur. Il était logiquement impossible de connecter cet utilisateur pendant la mise à jour des informations le concernant. Mais même après la fin des modifications et la déconnexion de l'administrateur, l'utilisateur ne pouvait Pas se connecter. En fin de compte, 216 - MICRO-SYSTEMES Septembre 1989
NetWare (a) 200 (b) 20 1311 3+ Open = 3+ Share 100 10 111111 PC LAN Cl LAN Server 1 2 3 NetBios Application base de données (C) 5 0001 4 0001 3 000 2 000 1000 0 0 1 2 3 14 Copy sous Dos Entrée/sortie de fichiers en lecture Entrée/sortie de fichiers en éaiture (t) 3 000 2 000 -I 0- 0 1 2 3 ; 4 5 Lecture sous Dos 0 1 4 5 Eaiture sous Dos Fig. 1. - Résultats de la série de tests de Byte pour cinq systèmes d'exploitation de réseaux locaux. Tous les graphiques représentent le débit des réseaux ; des chiffres plus élevés correspondent à une meilleure performance. Le graphique (a) correspond aux résultats du test sur le Net- BIOS. Les zones ombrées en jaune des graphiques (b) à (g) correspondent au niveau de performance que vous pourriez attendre d'un système mono-utilisateur basé sur le même serveur de fichiers. Les points dans les zones ombrées signalent des délais que vous n'auriez pas dans un système dédié, et les points au-dessus de ces zones signalent un meilleur fonctionnement qu'une machine mono-utilisateur. Toutes les valeurs sont exprimées en kilobits par seconde, excepté pour le test de base de données pour lequel elles sont exprimées en transactions d'écriture par seconde. Septembre 1989 MICRO-SYSTEMES - 217



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 236-237Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 238-239Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 240-241Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 242-243Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 244-245Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 246-247Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 248-249Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 250-251Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 252-253Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 254-255Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 256-257Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 258-259Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 260-261Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 262-263Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 264-265Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 266