Micro Systèmes n°100 septembre 1989
Micro Systèmes n°100 septembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°100 de septembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 266

  • Taille du fichier PDF : 211 Mo

  • Dans ce numéro : exclusif... le laboratoire juge cent compatibles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 210 - 211  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
210 211
TECHNOLOGY RESEARCH FRANCE LA SECU RITE D'UNIE MARQUE PERFORMANCES Plébiscité par la Presse spécialisée (cf. Soft & Micro banc d'essai 386 de 6/89, Ordinateur Individuel de mai 89, Micro Ordinateur de mai 89), TECHNOLOGY RESEARCH offre des performances supérieures à l'ensemble des produits de très Grandes Marques (mêmes Américaines !). SERVICES Une maintenance sur site gratuite de un an sera donnée avec nos appareils à travers un Réseau de 31 Agences Régionales avec l'intervention dans les 8 heures ouvrées. QUALITE/PRIX Le Matériel TR ne concurrence pas le matériel Discount mais se situe dans le TOP des Performances (disque dur 28 ms, VGA 16 bits, Contacts Claviers en or.) CARACTERISTIQUES TR1610 TR 286C TR 386SX PROCESSEUR 8088-1 80286 80386 SX HORLOGE 10 MHz 12/16 MHz 16 MHz COFFRET BABY BABY BABY ALIMENTATION 150 W 200 W 200 W MEMOIRE BASE 512Ko 512 Ko 1 Mo EXTENSIBLE sur Base 1024 Ko 4 Mo EMS 2 Mo FLOPPY 5"1/4 1.2 Mo 5"1/4 1.2 Mo 5"1/4 1.2 Mo DISQUE DUR 33 Mo 33 Mo 33 Mo TEMPS ACCES 28 ms 28 ms 28 ms TAUX DE TRANSFERT 210 Kb/s 650 Kb/s'650 Kb/s SORTIE SERIE 2 2 2 SORTIE PARALLELE 2 2 2 SORTIE JOYSTICK 1 CLAVIER 102 T 102 T 102 T CARTE VIDEO Hercules Hercules Hercules ECRAN 14" mono 14" mono 14" mono PROMOTION ETE HI 9.000 F 12.900F 19.900F AUTRES MODELES 386 20 cache 386 25 cache 386 Multi-x 33 cache Multi-postes et réseaux VOS COMMANDES PAR : RENSEIGNEMENTS : TELEPHONE 47.30.97.97 TECHNIQUE 47.30.10.46 TELECOPIE 47.30.09.33 COMMERCIAL 47.30.97.97 COURRIER B.P. 43 - 92114 CLICHY EXPORT 47.30.97.97 m" DEMANDE DE DOCUMENTATION à retourner BP 43 - 92114 CLICHY Je désire recevoir une documentation générale sur vos produits, et tout particulièrement sur à m'expédier Nom Société Adresse Téléphone Télécopie Télex SERVICE-LECTEURS N°2 18
il BANC D'ESSAI II PARADOX 3.0 LA FORCE TRANQUILLE DE L'EXCELLENCE Faut-il s'en tenir au standard dBase et accepter les frustrations qui vont avec ou sauter le pas et connaître la béatitude sous Paradox 3.0 ? Le choix semble clair. Le OBE sert à interroger les fichiers. pour présenter Paradox à ceux qui ne le connaissent pas encore, nous supposerons qu'ils sont familiers d'un autre SGBD tel que dBase ou R:Base. Voici quelques exemples qui font ressortir les différences Paradox. Qui n'a été gêné un jour ou l'autre de ne pouvoir consulter qu'un seul fichier à la fois ? Sous Paradox, nous pouvons ouvrir dix fichiers en mode interactif et passer de l'un à l'autre très facilement. De nombreux utilisateurs apprécient d'afficher les données en mode BROWSE (tableau). Mais, que l'on soit sous dBase, Lotus, Q&R ou bien d'autres, ce mode présente un inconvénient : des champs éloignés ne peuvent cohabiter à l'écran. Avec Paradox, si la disposition des colonnes ne convient pas dans un enregistrement donné (le champ Téléphone est trop éloigné du champ Nom), qu'à cela ne tienne : une frappe de et les colonnes pivotent automatiquement à l'écran. Paradox permet d'associer un I 1F41 Juive 44 MU Egf E ; 1F51 donner une Valeur Exemple 1 Culture 17,398.85 Finances 24,897.88 3 Immobilier 44,396.85 4, Sports 8,399.38 5 Voyage 3,299.45 6 AL Culture 8,399.25 7 AL Sports 28,897.88 B AL Voyage 12,898.15 9 AQ Culture 9,299.25 18 AQ Finances 35,397.38 11 AQ Immobilier 17,997.78 12 AQ Sports 28,697.65 13 AQ Voyage 899.85 14 ROUA Culture 38,297.95 15 ROUA Finances 56,996.88 lnnntnnSeptembre 1989 contrôle de validité à un champ donné. Cela peut impliquer le fait d'aller vérifier une valeur dans une autre table. Ces contrôles seront toujours actifs. Par comparaison, dBase ne peut gérer des contrôles — il est vrai, assez sophistiqués — qu'à partir des formulaires de saisie. N'importe qui peut les contourner s'il utilise les commandes BROWSE ou EDIT du SGBD. De même, si l'on veut opérer une vérification dans un autre fichier sous dBase, il faut passer par une séquence programmée et utiliser l'instruction Lookup. Paradox, c'est essentiellement cela : une foule de services accessibles par défaut et susceptibles de faciliter grandement la vie de l'utilisateur. Il va de soi que les fichiers font l'objet d'une sauvegarde automatique. Quant aux index, ils sont générés automatiquement par le logiciel lorsqu'on lui demande d'« accélérer la requête ». Ce qui importe, c'est que Paradox 3.0 a continué sur cette lancée, améliorant considérablement la convivialité générale, les possibilités d'analyse et la gestion du relationnel. Etrangement, l'un des points faibles de Paradox 2.0 résidait dans la difficulté de paramétrer les couleurs. L'intégration du logiciel dans la gamme Borland ne pouvait s'effectuer sans une importante mise à niveau avec les autres logiciels maison. Dans la version 3.0, la couleur est donc au rendez-vous. Elle va jusqu'à l'affichage en rouge des chiffres négatifs. Par défaut, Paradox affiche les fichiers sous forme de « tables » (ligne et colonnes), mais il peut se montrer extrêmement souple. La taille des côlonnes à l'affichage peut être modifiée, et, avantage également sur dBase, une telle option peut être sauvegardée afin d'être toujours active. La première nouveauté de Paradox 3.0 au niveau fonctionnel concerne la gestion relationnelle. De nombreux SGBD PC sont assez vagues dans leur définition de ce mot. Ils se considèrent « relationnels » du fait qu'ils peuvent générer des vues effectuant l'intersection de deux fichiers. Paradox 3.0 monte un cran supplémentaire dans cette gestion du relationnel. Plusieurs tables peuvent être facilement reliées entre elles au travers d'un masque de saisie multifichier. Pour une même commande, il devient possible d'afficher les références du client (venant d'un fichier Clients) et de faire défiler N lignes de. produits (venant d'un fichier Factures). La définition d'un tel modèle est à la portée de tout utilisateur ayant suivi ne serait-ce qu'une petite formation et ne nécessite aucune programmation. Il est pareillement possible de générer des états de sortie multifichiers. Un cran supplémentaire : le vrai relationnel Lorsque plusieurs fichiers sont reliés, un SGBD cohérent doit être en mesure de protéger les informations ainsi partagées. Il est donc inopportun de supprimer du fichier Livres un ouvrage qui continue de se vendre (référencé dans le fichier Ventes). Or, sous dBase IV, à moins d'avoir établi un programme fermé et d'interdire l'accès au fichier depuis le logiciel, il est possible à tout un chacun d'effacer un enregistre- MICRO-SYSTEMES — 211



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 236-237Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 238-239Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 240-241Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 242-243Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 244-245Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 246-247Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 248-249Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 250-251Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 252-253Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 254-255Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 256-257Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 258-259Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 260-261Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 262-263Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 264-265Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 266