Micro Systèmes n°100 septembre 1989
Micro Systèmes n°100 septembre 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°100 de septembre 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 266

  • Taille du fichier PDF : 211 Mo

  • Dans ce numéro : exclusif... le laboratoire juge cent compatibles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 202 - 203  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
202 203
services, que ce soit en stage inter ou intra. Mais force est de constater qu'il est bien moins évident de trouver des cours relatifs à des produits plus complexes. Ce contexte est souvent utilisé afin de promouvoir la formation intra, puisque, selon les dires des organismes formateurs, elle autorise davantage que l'inter les possibilités de formations spécifiques ou tout au moins plus spécifiques. De l'autre côté de la barrière, les clients. De plus en plus nombreux, ils font appel fréquemment et régulièrement aux sociétés de formation, puisqu'ils ont tout l'air d'avoir enfin compris, eux aussi, l'intérêt de donner à leur personnel, et parfois à eux-mêmes, les moyens d'exploiter le potentiel du matériel qu'ils mettent à sa disposition. Tout n'est pas pour autant gagné. Ils ont compris le besoin de formation, et c'est déjà bien, mais la plus grande partie n'a pas encore assimilé le « contexte » formation. De fait, nombre de sociétés ont du mal à leur faire admettre le principe du « plan de formation », qui inclut notamment un questionnaire dans le but de recueillir tous les éléments nécessaires à l'optimisation du stage. Ce questionnaire est trop souvent ressenti comme une ingérence au sein même de l'entreprise, d'autres encore n'osent avouer certaines lacunes... Il est tout aussi délicat de leur faire respecter le besoin impérieux de ne pas déranger le bon déroulement de la formation, notamment en cessant de solliciter les stagiaires à n'importe quel propos et à n'importe quel moment. Quoi que là, et pour l'anecdote, plusieurs formateurs ont noté un certain snobisme à ne pouvoir, à un certain degré hiérarchique, « middle plus », se ménager deux à trois jours de disponibilité totale. Le surmenage est en passe de faire des ravages chez les jeunes ingénieurs. Il est pourtant impératif d'admettre, de la part de tous, que de bonnes conditions de cours restent un élément indispensable à une formation réussie. Non sérieux, s'abstenir Fortes de toutes ces conditions draconiennes, les sociétés, et peu importe leur taille, assurent donc leurs prestations avec un réel professionnalisme. La cause est entendue : la formation n'est plus la « poule aux oeufs d'or » d'antan, et à l'instar de tout ce qui, de près ou de loin, a eu un lien quelconque avec l'informatique, le sérieux est dorénavant de rigueur. Reste quand même que, sur près de *iode 10 000 organismes de formation recensés, 90% réalisent moins d'un million de francs de chiffre d'affaires. Mais petit n'est pas forcément synonyme de non professionnalisme ! D'ailleurs, certains de ces petits sont, deux ans et demi après, devenus grands. C'est le cas de Qualitic, qui — comme son nom l'indique et comme le confirme les propos de Jean-Pierre Drulhe, responsable pédagogique de cette société — a positionné son message sur un seul argument : la qua- lité. Cela se traduit en une devise « Adapter l'outil choisi aux gens qui l'ont choisi. » On ne peut être plus clair ! Qualitic compte aujourd'hui huit formateurs permanents et organise des stages de formation sur les standards, Word, Lotus, Multiplan. Ces stages durent en moyenne deux à trois jours, en fonction du niveau du stage et de la complexité du logiciel. La société a réalisé, en 1988, 3,5 millions de francs de chiffre d'affaires avec 85 journées de formation dans l'année. A raison de six personnes par stage, cela fait, pour ceux qui n'ont pas de calculette sous la main, 510 journées-formation sur l'année. Et si le calcul n'est pas exact, ne mettez pas en doute la fiabilité de la calculette. Cette société, comme tous les autres organismes de formation, ne réalise pas l'intégralité de son chiffre d'affaires avec la seule formation, le développement est aussi à prendre en compte. Qualitic a tout misé sur la formation intra-entreprise, avec une nuance, pratiquée du reste par toute la profession : « Il y a, selon J.-P. Drulhe, la formation intra chez le client et la formation intra dans nos locaux », représentant, dans le cas de cette entreprise, respectivement 80 et 20% des formations décernées (sachant que par formation intra dans les locaux de la société dispensatrice, l'intégralité des stagiaires sont originaires de la même société). Notons que, lorsque les formations ont lieu chez un client non ou sous-équipé en micro, l'équipe de Qualitic arrive, ses micros sous le bras, et ce sans bourse déliée. Ce sont quasiment les seuls à offrir ce service gratuitement. La façon de procéder de cette société est simple : un questionnaire d'approche est, quand cela est possible, envoyé aux entreprises intéressées. Mais, ici encore, on reconnaît qu'il n'est pas toujours très aisé d'obtenir des renseignements et que seuls les plus anciens clients s'y soumettent de bonne grâce, comme Total, partenaire de longue date. Le plus couramment, ce sont les directeurs de service qui décident de tout, ce qui, de l'avis de J.-P. Drulhe, « est plutôt une bonne chose. Il est bon qu'ils fassent la démarche eux-mêmes, et nous les incitons dans cette voie ». Encore faut-il que ces directeurs puissent prendre suffisamment de recul. A partir de cette collecte est orga-
ENQUÊTE- nisé un « plan de formation » qui compte souvent deux jours de stage mais qui peut aussi comporter une journée de complément et encore une autre « à thème », comme ce fut le cas pour la société Nike, autre client de Qualitic. Des petits qui deviennent grands Un autre paramètre entre en ligne de compte : lés délais. Ils sont d'environ un mois quelle que soit l'entreprise à laquelle on s'adresse. Mais tous s'accordent encore à avouer pouvoir monter un sta9e en une semaine si le besoin est veritablement pressant. N'en abusez pas, il vaut mieux que l'urgence soit réelle ! Chez Qualitic, les délais dépendent, entre autres, de sa connaissance de l'entreprise (premier stage ou renouvellement) et du comportement de ladite société à son égard, selon qu'elle la considère comme partenaire ou comme soustraitant. Sachez cependant qu'en règle générale, les calendriers sont remplis pour les trois mois à venir. Le suivi des stages est bien entendu assuré. Pourtant, si une petite structure comme celle de Qualitic ne peut prétendre offrir une hot-line aux exstagiaires, ces derniers sont cependant assurés d'obtenir rapidement des réponses à chacune de leurs interrogations et même, dans les cas les plus graves, la société dépêche le formateur sur site. Le questionnaire de fin de sta9e est quasi systématiquement envoye par l'ensemble de la profession. Un bon moyen de connaître ses points faibles, de savoir comment le stage a été assimilé et surtout de mesurer ce qu'il en subsiste trois semaines après. Qualitic a même, à deux ou trois reprises, carrément refait un stage, gratuitement, après s'être rendu compte que le premier dispensé n'avait pas donné les résultats escomptés. Comme quoi on peut pousser assez loin la notion de qualité ! Un autre petit qui promet est le Centre informatique de Neuilly. Créée il y a seulement sept mois, cette société assure déjà 90 formations par mois, dont 20% en intra, sur les logiciels standards du marché. Le Centre informatique de Neuilly a opté pour les vacataires, parce que, comme l'affirme Alex Hainaut, son directeur informatique, « d'une part, je les connais bien pour leur avoir fait passer des entre- Septembre 1989 tiens sélectifs très rigoureux et, d'autre part, ils sont obligés de donner le meilleur d'eux-mêmes pour assurer des prestations de qualité à chaque fois. fis ne peuvent se permettre d'être moyens, ne serait-ce qu'une seule fois, s'ils veulent continuer à travailler avec nous. Cela nous coûte nettement plus cher que de rémunérer des salariés, mais c'est le prix que nous acceptons de payer comme gage de qualité de nos services ». Cette politique ne fait pas l'unanimité. Isabelle Chevalier, de chez CPU, par exemple, est contre, estimant que le lien entre les vacataires et les clients est par trop ténu. Nous nous garderons bien d'arbitrer un tel débat, d'autant que cela a tout l'air d'être un faux problème puisque, pour ou MICRO-SYSTEMES - 203



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 236-237Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 238-239Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 240-241Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 242-243Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 244-245Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 246-247Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 248-249Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 250-251Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 252-253Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 254-255Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 256-257Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 258-259Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 260-261Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 262-263Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 264-265Micro Systèmes numéro 100 septembre 1989 Page 266