Micro Achat n°31 mars 1999
Micro Achat n°31 mars 1999
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°31 de mars 1999

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CIPE

  • Format : (202 x 282) mm

  • Nombre de pages : 482

  • Taille du fichier PDF : 473 Mo

  • Dans ce numéro : PC complet 300 MHz à 1990 F ttc.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
ment, il s'agit de faire trava iller des ouvriers à fabriquer une nouvelle série de rétroviseurs proposés en option. Au pire, si personne n'en veut, on les mettra à la poubelle mais c'est toujours mieux que de payer les ouvriers à ne rien faire (ou à discuter à la machine à café). Par contre, si on parvient à écouler les rétroviseurs, c'est tout bénéfice pour l'usine. L'électron étant extrêmement antisocial, il n'est même pas vexé d'avoir travaillé pour rien et qu'on mette le fruit de son labeur à la poubelle ne lui inspire aucun sentiment de révolte ni d'indigna- Pentium/11 xeonT: PROCESSOR 1 tian (quel monde froid, celui des électrons). Reprenons notre exemple : l'instruction 1 réa lise un appe1 en mémoire. En outre, supposons que la valeur cherchée ne se trouve pas dans le cache du processeur cela va donc nécessiter un temps très long à l'échel le du processeur. Plutôt que d'attendre la réponse sans rien faire, le Pentium III va donc continuer à remplir ses pipelines en exécutant les pops possibles (donc indépendantes de R1) qui suivent. Or ces exécutions peuvent dépendre de branchements qui eux-mêmes dépendent de R1 : le processeur exécute donc des instructions sans savoir à l'avance où il va, en espérant que le résu ltat de R1 confirmera finalement qu'il fallait les calculer. Si c'est effectivement le cas (et ça l'est souvent - les gens ont toujours besoin de rétroviseurs prétentieux), l'exécution spéculative est un succès et fait gagner beaucoup de temps. Sinon, il faut vider les pipelines et reprendre les nouvelles ins- 22 tructions - on n'a rien perdu ou presque. Pmtium Ill : 10 nouvfllfs instructions La grande nouveauté du Pentium III, par rapport au Pentium II actuel, est l'ajout d'un jeu de commandes supplémentaires, baptisées KNI, ce qui signifie exactement Katmai New Instruction Technology Multimedia Extension for Intel Architecture. Etant donné que le Katmaï s'appelle maintenant Pentium III, il est possible qu'Intel change aussi le nom elu K 1 : pourquoi pas MMX-111 ? Il s'agit de 70 nouvelles instructions qui sont au Pentium II ce que MMX fu t au Pentium. Il semblerait, d'après les derniers documents d'Intel, que l'ensemble des instructions KN I deviennent les SSE Streaming SIMD Extensions (ouf !) - SIMD signifiant Single Instruction Multiple Data. Après la loi de Moore (la puissance des processeurs double tous les deux ans), on voit que la loi du nouveau CEO Barrett (pourquoi faire des noms simples ?) est éga lement conservée ! Le résultat de tout cela ? O n peut envisager une accélération des fonctions 3D d'environ 70% à 100%. Comment ? Tout simplement de la manière suivante : les derniers logiciels 3D exploitent massivement des opérations très simples (comme des opérations arithmétiques sur 8 bits, des comparaisons, des décalages d'un bit communicate sur des octets ou sur des ensembles de 16 bits, etc.) mais en très grand nombre. Ainsi, une animation d'un objet simple en 3 dimensions dans un paysage lui aussi en 3 dimensions entraîne de nombreux calculs matriciels avec, à la clé, plusieurs millions de multiplications et d'additions, généralement sur 8 bits. Or les processeurs classiques, Pentium en tête, effectuent ces calculs un à un. D'où la création tout d'abord des instructions MMX qui considèrent un registre de 64 bits comme contenant, au choix, un mol de 64 bits, deux de 32 bits, quatre de 16 bits ou huit de 8 bits, et dont les opérations s'appliquent simultanément à l'ensemble des mots ainsi considérés dans le registre (c'est la fameuse notion de SIMO). En d'autres termes, pour revenir à notre exemple de l'an imation, alors que le Pentium devait, pour traiter huit octets, charger chaque octet el effectuer les opérations, l'opération s'effectue désormais en une seule fois avec le MMX ! Mieux : une instruction spéciale a été prévue pour tout à la fois multiplier et additionner de manière à accélérer les traitements matriciels ! Malheureusement, cela ne suffit pas. En effet, les applications 3D actuelles et les calculs sur les textures exigent également ce genre de calculs avec des valeurs en virgu le flottante, généralement stockés sur 32 bits. Et c'est là que le KNI (ou SSE) intervient. Le modèle de programmation reste similaire à celui des instructions MMX, mais les nouvelles commandes opèrent sur un Micro Achat Mars 1999
nouvea u type de données qui contient quatre nombres en virgule flottante en simple préc ision (ce qui se code sur 32 bits). Pour gérer cela, KN I introduit de nouvelles instructions à virgule flottante qui opèrent sur 8 reg istres supplémentaires de 128 bits. En outre, comme indiqué précédemment, dans le Pentium III, ces registres sont différents de ceux des instructions MMX et du coprocesseur mathématique. En d'autres termes, on Micro Achat Mars 1999 peut mélanger dans son programme, sans préca ution particulière, les in s­ tructions K 1 et MMX, par exemple, et ces dernières peuvent s'exécuter simultanément (en parallèle). Schématiquement, cela se traduit ainsi, si l'on cons idère les va leurs en virgul e flottante sur 32 bits Vfi, et l'opérateur OP. Sans KNI, on utilise les registres de 64 bits, et on effectu e une seule opération à la fois : 1 VF1 1 VF 2 1 VF1 OP VF2 Avec KNI, on emploie les nouveaux registres de 1 28 bits, et quatre opérations son t réalisées en une seule foi s : 1 VF4 VFJ VF2 VF1 1 VF8 VF7 VF6 VFS VF4 OP VFJ OP VF2 OP VF1 OP VF8 VF7 VF6 VFS De très nombreux opérateurs sont disponibles avec, bi en sûr, les opérations arithmétiques, mais aussi l'extraction de la racine carrée, les comparaisons, la sélection des minimaux ou maximau x, etc. Un (Ontrôle plus fin du

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12-13 14-15 16-17 18-19 20-21 22-23 24-25 26-27 28-29 30-31 32-33 34-35 36-37 38-39 40-41 42-43 44-45 46-47 48-49 50-51 52-53 54-55 56-57 58-59 60-61 62-63 64-65 66-67 68-69 70-71 72-73 74-75 76-77 78-79 80-81 82-83 84-85 86-87 88-89 90-91 92-93 94-95 96-97 98-99 100-101 102-103 104-105 106-107 108-109 110-111 112-113 114-115 116-117 118-119 120-121 122-123 124-125 126-127 128-129 130-131 132-133 134-135 136-137 138-139 140-141 142-143 144-145 146-147 148-149 150-151 152-153 154-155 156-157 158-159 160-161 162-163 164-165 166-167 168-169 170-171 172-173 174-175 176-177 178-179 180-181 182-183 184-185 186-187 188-189 190-191 192-193 194-195 196-197 198-199 200-201 202-203 204-205 206-207 208-209 210-211 212-213 214-215 216-217 218-219 220-221 222-223 224-225 226-227 228-229 230-231 232-233 234-235 236-237 238-239 240-241 242-243 244-245 246-247 248-249 250-251 252-253 254-255 256-257 258-259 260-261 262-263 264-265 266-267 268-269 270-271 272-273 274-275 276-277 278-279 280-281 282-283 284-285 286-287 288-289 290-291 292-293 294-295 296-297 298-299 300-301 302-303 304-305 306-307 308-309 310-311 312-313 314-315 316-317 318-319 320-321 322-323 324-325 326-327 328-329 330-331 332-333 334-335 336-337 338-339 340-341 342-343 344-345 346-347 348-349 350-351 352-353 354-355 356-357 358-359 360-361 362-363 364-365 366-367 368-369 370-371 372-373 374-375 376-377 378-379 380-381 382-383 384-385 386-387 388-389 390-391 392-393 394-395 396-397 398-399 400-401 402-403 404-405 406-407 408-409 410-411 412-413 414-415 416-417 418-419 420-421 422-423 424-425 426-427 428-429 430-431 432-433 434-435 436-437 438-439 440-441 442-443 444-445 446-447 448-449 450-451 452-453 454-455 456-457 458-459 460-461 462-463 464-465 466-467 468-469 470-471 472-473 474-475 476-477 478-479 480-481 482


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros