Micro Achat n°30 février 1999
Micro Achat n°30 février 1999
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°30 de février 1999

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CIPE

  • Format : (203 x 284) mm

  • Nombre de pages : 450

  • Taille du fichier PDF : 430 Mo

  • Dans ce numéro : le PC P-II 450 MHz à 1125 €.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Si les propositions de kits sont assez nombreuses, elles tournent en fait toujours autour des mêmes composants. Le premier kit, celu i de Creative Labs, baptisé PC-DVD Encore SX Oxr2, fait appel à un lecteur à sa marque (un Panasonic en OEM) et à une carte qui lui est propre, la Dxr2 modèle CT-77 20, basée sur un circuit C-Cube accompagné d'un pavé Aura Vision. La réplique de Guillemot, rival traditionnel de Creative, ne s'est pas fait attendre avec le Maxi Theater OVO SX, exploitant lui aussi un lecteur de DVD de der- 18, nière génération, signé cette foi s Toshiba, associé à une carte Real Magic Hollywood Plus avec des circuits de Sigma Design. Pioneer, de son côté, fournit le seul lecteur de DVD-Rom 6X du marché (le sien !) et reste fidèle à la Cinemaster C de Quadrant international (qui fait appel, elle aussi, à un circu it de C-Cube mais associé à une puce Zoran). A ces trois protagonistes, il convient d'ajouter bon nombre de propositions tournant autour de l'un des trois lecteurs couramment disponibles aujourd'hui (Hitachi, Pioneer, Toshiba) auquel s'adjoint une carte Mpeg2, souvent la Real Magic, parfois la Cinemaster. Avantage toutefois (et non négligeable) des kits « officiels, : toute la connectique est fournie dans la boîte, ce qui est bien pratique quand on ne dispose pas de revendeurs à proximité. bcteurs dt DVD : la troisiime giniration M ais en dehors du cinéma, les lecteurs de DVD-Rom commencent également à voir arriver quelques applications informatiques. Et puis, surtout, le lecteur de DVD est aussi un lecteur de CD-Rom. De ce point de vue, on peut dire merci à Hitachi. En effet, les lecteurs de DVD de première génération présentaient une vitesse équivalente à cel le d'un bon lecteur de CD de l'époque (8X) mais ils se révélaient incapables de lire un CD-R ou un CD­ RW : ce n'était tout simplement pas prévu dans la norme ! Hitachi a donc sorti le CD-2000, un peu contre l'avis du DVD Group qui n'était guère enthousiaste à l'idée de modifier une norme toute neuve. Ce modèle a connu un succès remarquable car il était plus rapide (2X en lecture DVD, 16X en lecture de CD, ce qui se note 2X/16X), et surtout acceptait pratique- Micro Achat Février 1999
 : "-. -.. ryO Le monde est divisé en 6 zones : 1. Canada et les USA 2. L'Europe, le Japon, l'afrique du Sud et le Moyen-Orient 3.L'asie de l'Est et du Sud-Est ment tous les CD (C D-R, CD-RW, CD- 1, CD Photo, etc.) grâce à son double faisceau laser. Dès lors, tous les autres fabricants ont suivi le mouvement et désormais les lecteurs de DVD actuels sont tous de type multiread, ce qui signifie qu'il s remplacent purement et simplement le lecteur de CD-Rom. Restait la vitesse CD, qui oscillait entre 16X et 20X selon les lecteurs. C'est pourquoi les constructeurs proposent aujourd'hui la troisi ème génération avec des 4X/24X chez Hitac hi, 5X/32X chez Toshiba et Panasonic et 6X/32X chez Pioneer. Bien entendu, tout comme pour les lecteurs de CD­ Rom actuels, il s'agit de vitesses max i­ mal es. En effet, quand il lit une vidéo, le DVD ne tourne pas toujours au même rythme : il fonctionne en vitesse linéai re constante (CLV : Constant Linea r Velocity), et les informations doivent défiler à un rythme constant sous la tête du laser. La piste extéri eu- Micro Achat Février 1999 J ;..... -:-.:"-= - : -'-... - - _, 4. L'Australie et la Nouvelle-Zélande 5. L'Afrique, le continent Indien et l'ex. URSS 6. LaChine re étant plu s longue que l'intérieure, la vitesse de rotati on va ri e donc selon la position de la tête. Ce même mécan isme est obligatoire pour la lecture des disques compacts audio. En revanche, en mode données, les modèles récents exploitent une vitesse angulai re constante (CAV) et c'est à l'électronique de réguler un flot de données d'intensité va ri able. Mais, bien entendu, cela implique que les pistes les plus intern es étant les moins longues, on y lit les données plus lentement qu'à l'extéri eur. Lf (odr régionalrn hard ! Mais il y a aussi des nouvell es moins réjouissantes en ce qui concerne les lecteurs de troisième génération. On y voit apparaître, en effet, une protection matéri elle de la zone de codage. Rappelons que lors de la création elu'DVD, les majors améri ca ines d'Hollywood avaient obtenu des mesures draconiennes pour limiter au max imum les risques de piratage : tout étant numérique, rien n'empêche en effet de dupliquer un DVD et ce sans la moindre perte d'information. Du coup, il a fallu mettre au point un cli s­ positif anticopie qui équipe également les lecteurs de DVD-Rom. Tout cela n'est pas anormal. Ce qui l'est davantage, en revanche, c'est que ces sociétés en ont profité pour protéger aussi leur maîtri se des ca lendriers de la distribution des films (un film peut ne sortir en France qu'un an après les Etats­ Unis) et les marges bénéficiaires de leurs distributeurs locaux. Pour cela, Hollywood a éga lement obtenu que les lecteurs possèdent une identification de zone géographique. Ainsi, tout lecteur appartiendra à l'une des six zones définies, l'Amérique du orel constituant la zone 1, l'Europe et le japon la zone 2. Les éditeurs peuvent insérer dans leur DVD une instruction interdisant la diffusion dans une autre région. Résultat : impossible de visuali ser sur un système français un DVD 19

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12-13 14-15 16-17 18-19 20-21 22-23 24-25 26-27 28-29 30-31 32-33 34-35 36-37 38-39 40-41 42-43 44-45 46-47 48-49 50-51 52-53 54-55 56-57 58-59 60-61 62-63 64-65 66-67 68-69 70-71 72-73 74-75 76-77 78-79 80-81 82-83 84-85 86-87 88-89 90-91 92-93 94-95 96-97 98-99 100-101 102-103 104-105 106-107 108-109 110-111 112-113 114-115 116-117 118-119 120-121 122-123 124-125 126-127 128-129 130-131 132-133 134-135 136-137 138-139 140-141 142-143 144-145 146-147 148-149 150-151 152-153 154-155 156-157 158-159 160-161 162-163 164-165 166-167 168-169 170-171 172-173 174-175 176-177 178-179 180-181 182-183 184-185 186-187 188-189 190-191 192-193 194-195 196-197 198-199 200-201 202-203 204-205 206-207 208-209 210-211 212-213 214-215 216-217 218-219 220-221 222-223 224-225 226-227 228-229 230-231 232-233 234-235 236-237 238-239 240-241 242-243 244-245 246-247 248-249 250-251 252-253 254-255 256-257 258-259 260-261 262-263 264-265 266-267 268-269 270-271 272-273 274-275 276-277 278-279 280-281 282-283 284-285 286-287 288-289 290-291 292-293 294-295 296-297 298-299 300-301 302-303 304-305 306-307 308-309 310-311 312-313 314-315 316-317 318-319 320-321 322-323 324-325 326-327 328-329 330-331 332-333 334-335 336-337 338-339 340-341 342-343 344-345 346-347 348-349 350-351 352-353 354-355 356-357 358-359 360-361 362-363 364-365 366-367 368-369 370-371 372-373 374-375 376-377 378-379 380-381 382-383 384-385 386-387 388-389 390-391 392-393 394-395 396-397 398-399 400-401 402-403 404-405 406-407 408-409 410-411 412-413 414-415 416-417 418-419 420-421 422-423 424-425 426-427 428-429 430-431 432-433 434-435 436-437 438-439 440-441 442-443 444-445 446-447 448-449 450


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros