Micro Achat n°13 juillet 1997
Micro Achat n°13 juillet 1997
  • Prix facial : 10 F

  • Parution : n°13 de juillet 1997

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CIPE

  • Format : (203 x 284) mm

  • Nombre de pages : 366

  • Taille du fichier PDF : 369 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs prix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 :'Télém.atique Internet Pages françaises d'E-on Le grand jeu A l'occasion de l'ouverture des zones française et ita lienne du service Entertainment Online (E­ On), un mois d'abonnement gratuit est offert aux nouveaux utilisateurs français, leur permettant de tester le service. E-On se présente comme une chaîne de divertissement en 1 igne. L'activité principale du site est la fourniture de jeux multijoueurs en temps réel (signés Ocean ou Electronic Arts, par exemple). On peut télécharger les vers ions complètes d'une vingtai ne de jeux sur du site ou participer au bêta test des dernières nouveautés en cours de réalisation. Certains titres ont même été financés en partie par le service. Seuls sont concernés les possesseurs de Windows 95, les jeux proposés ne fonctionbienvenue SUl'Entertfï-nmcnt Onlinc nent, en effet, que sur cette plateforme. Le site comporte également des forums de discussion en ligne, des logiciels éducatifs, un Mégastore et un magazine virtuel : Néon. En pratique, le service propose de télécharger un kit permettant d'accéder aux jeux en ligne et de participer à des parties à plusieurs. Les pages françaises permettent simplement aux utilisateurs de lire les instructions concernant le service dans la langue de Molière et, par défaut, de se mesurer à des adversai res de même nationalité. Cela n'empêche cependant en rien un joueur français de pénétrer clans une salle de discussion en angla is, allemand ou italien. Il peut ainsi peaufiner son vocabulaire (mother fucking bitch) pour de futures parties de 30 Nukem. Le prix de l'abonnement à E-On, passée la période d'essai gratuite, est de 55 F ttc par mois pour un accès il limité à tous les services. Vous pouvez aller directement aux pages françaises en entrant l'adresse http:Ilwww.e-on.fr ou vous connecter au serveur général, sa page d'accueil étant à l'adresse http:Ilwww.e-on.com. E-ON Adresse Internet : bQtr Jlpn _:y JQ), _9Q.j QQ.7 JI..P-1 l01o 1, _ag p §H _ ! tç.PI ! lQI§, ! > ! S.P ! I ! ! I ! llll ! é ; _l ! !l. ! llé9La !e. ! L'essentiel : un mols d'abonnement gratu pour tester les pages françaises du service de jeux en ligne E-On... Veille documentaire deQwam PC Le juste prix La vocation du service Q wam est de permettre à ses clients - des dirigeants de PME, des cadres d'entreprises, des consultants spécial i­ sés- d'accéder de manière simple et effi cace aux bases de données documentaires en ligne. Il s'agit, en pratique, d'un moteur d'interrogation de base de données à travers des pages Web. Bien que certains prétendent parfois pouvoir tout trouver sur Internet, on y découvre en général... n'importe quoi (et en anglais). Les informations réellement utiles aux entreprises son t soigneusement conservées, mais dans des bases de données payantes. Qwam réalise l'interface entre celles-ci et Internet. Cela évite à l'utilisateur de connaître le langage de consu ltation spécifique de chaque base et élargit le champ de recherche. Le service donne ainsi accès à plus de 100 millions de documents en langue fran çaise dans des domaines aussi variés que l'économie, la gestion, la finance, les études de marché, l'import/export, la législation et la jurisprudence, les articles de presse, les sociétés, les produits, les données techniques, les brevets, les marques et leurs logos, les standards et les normes, etc. Une fonction veille alerte l'uti lisateur lorsqu'il se passe quelque chose clans le ou les domaines qui le concernent (par exemple, lorsque la concurrence annonce un produit). Micro Achat Juillet 1997
Pas de faux espo irs ! Ce servi ce est bien entendu payant : 5900 F ttc pour 1000 titres avec un accès facturé ou un abonnement spécia l veille. Le système de facturation est cependant cla ir et simple : chaque article trouvé déb ite le compte. Une fonction Administrateur permet de plus de connaître l'état du crédit en temps réel. Le système proposé par Qwam présente de nombreux avantages (en particulier pécuniers) sur les systèmes concurrents. L'achat d'un CD-Rom, par exemple, nécessite d'engager des frais - souvent élevés- sans garantie de trouver l'information désirée. Le Minitel repose sur une facturation à la connexion quel que so it le résultat obtenu et les cab inets spéc ialisés demandent des budgets importants. On peut donc s'attendre à ce que ce type de service de consultation se générali se. Qwam ! t:_hjtpj.g : _( ; Qf ! lT: _Oj 4 2 ? : _1§ : r Qt-4 ! ! 7_: ! § ! ! <19 _Fn u ! j QQOtlt ! : e§: ! > ! : i[ll_rtlé9 ! a ! 8_: L'essentiel. accédez aux bases de données professionnelles à travers Internet, au plus juste prix. Technologie Webcast de Microsoft PC lntfrnft à la chainf En attendant la version finale d'In ­ ternet Explorer 4.0, prévue en principe cet été, Microsoft révèle les spécifications de la technologie Webcast et du format CDF (Channel Definition Format) associé. De cette façon, les éd iteurs peuvent immédiatement préparer leurs sites et être prêts lors de la sorti e du nouvel Explorer. Webcast est une norme de diffusion de pages Web. Le mode d'utilisation actuel du Web (la consultation de pages) présente, en effet, plusieurs lac unes. Micro Achat Juillet1997 D'abord, il est difficile de trouver des informations pertinentes sur Internet. Lorsqu'un site digne d'intérêt a été péniblement découvert, il est presque impossible de savoir s'il a changé (en gros, si les informations ont été mises à jour). L'accès aux pages Intern et complexes est trop lent et le résea u est encombré. La technique du Webcast résout tou s ces problèmes à la fois. Pour activer cette fonction, l'utilisateu r doit simplement ajouter la page dont il désire suivre l'évoluti on à une 1 iste de ses sites favoris spéc iaux : les chaînes (comme les chaînes de tél évision) . Il s'agit de s'abonner à une source d'information. Par la suite, les chaînes dont les pages ont changé sont automatiquement mi ses en évidence dans une li ste. Un message indiquant qu'une chaîne a été mise à jour peut éga lement être reçu par courrier électronique (e-mail). Cette technique fonctionne même avec les sites actuels sans qu'il soit nécessa ire de les modifier. Comment est-ce possible ? En réa lité, dans ce cas, i 1 ne s'agit pas réellement de « diffusion », mais de « consu l­ tation intelligente ». En pratique, la chaîne n'avertit personne des changements qu'ell e a opérés, c'est l'Explorer qui va consu lte r discrètement les pages (qui se trouvent alors en quelque sorte sur écoute) et détecter les modifications. Si la liste de sites n'est pas trop importante, le travai l reste mi ­ nime, l'Explorer se contentant de détecter des différences entre pages, sans télécharger le contenu. On peut demander au service de Webcast d'en faire plus et de tenir constam ment à jour dans le cache une copie des sites esp ionnés. Cette façon de procéder permet aux utilisateurs de consulter les pages après la connexion de mani ère à réduire leur facture té léphonique. Dans ce cas, se pose le problème de déc ider des pages à rapatri er. Par défa ut, l'Explorer récupère les pages situées à 2 ou 3 niveaux de li ens hypertexte de la page initial. Mais même en ne récupérant que les pages modifiées, cette façon de procéder ne ga rantit pas que toutes les pages sur un sujet sont bien dans le cache. De plus, quantité de pages sans rapport avec le sujet sont téléchargées. C'est là qu'intervient le format CDF précité. Il s'agit d'un fichier texte - à la norme XML, une va ri ante du HTML - qui définit une chaîne (ou une source). Une source est définie comme un ensemble de pages du serveur traitant d'un même sujet (un peu comme les chaînes th ématiques du câb le). Sur un serveur de basket américain, par exemp le, on pourrait avoir une source su r Michaël jordan, une source sur les résultats de la conférence Est, une source sur les blessures. L'Explo- T élinfonie est un service gratuit de téléphonie full-duplex entre abonnés d'lnfonie. Vous pourrez ainsi bavarder avec vos amis de province ou de Suisse au prix d'un appel à votre fournisseur d'accès local. Ce service permettra également aux abonnés d'lnfonie de disposer d'une boîte vocale, de participer à des interviews de personnalités en direct et même d'accéder à l'assistance en ligne du service. Pour rendre l'offre encore plus abordable, la boutique lnfonie propose un microphone à 30 F ttc seulement. hHp:Ilwww.infonie.fr Téléphone: 01.41.02.80.00 Télécopie: 01.41.02.80.01 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros