Micro Achat n°13 juillet 1997
Micro Achat n°13 juillet 1997
  • Prix facial : 10 F

  • Parution : n°13 de juillet 1997

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CIPE

  • Format : (203 x 284) mm

  • Nombre de pages : 366

  • Taille du fichier PDF : 369 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs prix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 286 - 287  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
286 287
286 47,3 était un modèle à 200 MHz). On pourra it résumer en disant que la force du Pentium Il, c'est surtout d'être disponible immédiatement à 266 MHz. La réussi te d'Intel, c'est d'avoir réussi à ce que le bus à 66 MHz ne pénalise pas trop le processeur. Sur notre PC fait main, nous avons installé plusieurs logiciels Une nouvelle génération # CONIGURATION USTU Processeur : Pentium Il à 266 MHz avec 51 2 Ko de cache. Carte mère : Intel avec circuits 440FX et 51 2 Ko de cache. Mémoire : 64 Mo EDO (quatre barrettes}. Disque dur : Maxtor 5 Go E-IDE PI04. Carte graphique : Matrox Millennium avec 4 Mo de mémoire SGRam. Moniteur : ADI de 1 7 pouces. Multimédia : carte sonore intégrée, lecteur de CD-Rom 12X sans marque. Test : 54 (63 avec le disque dur Quantum Ultra DMA/33) Mode graphique : 800 x 600 points en 256 couleurs Prix: 22 500 F ttc (Office, Core/Draw, Adobe PageMaker et Photoshop, Carbon Copy, etc.) sans aucun souci. Puis, nous avons tenté d'ajouter un lecteur de DVD-Rom Pioneer, une carte de décompression Mpeg2 signée Quadrant, un lecteur Zip sur port parallèle (en EPP), un modem USR Sportster Flash, etc. Nous n'avons rencontré aucun problème, ce qui n'est pas vraiment Intel a donc changé de type de connecteur pour le Pentium Il (passant du Socket 8, celui du Pentium Pro, au slot1). Le géant américain en a profité pour modifier aussi la carte mère... et le boîtier ! Cette carte mère intègre donc un circuit sonore (en OPL3 avec une entrée line-in et une entrée pour le CD-Rom), deux prises USB (on n'a pas encore réussi à trouver un périphérique USB mais cela viendra bien un jour) et quelques fonctions originales. Par exemple, lorsqu'on quitte Windows 95, la machine s'éteint toute seule, comme un portable. Autre exemple, il existe une fonction Power-On COM1 Ring qui allume le PC (qui l'allume vraiment, il ne s'agit pas d'un mode veille) si un modem est connecté au port série 1 et qu'une sonnerie est détectée (assez pratique pour la prise de contrôle à distance). Le boîtier bénéficie d'une protection contre les rayonnements particulièrement soignée. Le blindage permet de faire fonctionner ce PC à trois centimètres d'un moniteur sans aucune perturbation. On peut retirer le capot sur deux côtés à l'aide d'une simple fiche et deux loquets coulissants. Monter un périphérique de 5,25 pouces paraît compliqué pour celui qui n'a jamais manipulé que des boîtiers Baby AT mais l'ensemble ne pose pas de problème d'ajustement et s'avère plus solidement fixé. Les cartes d'extension sont bien maintenues en place par une barre (il n'est pas nécessaire de dévisser chaque carte individuellement). Franchement, cet ensemble nous a emballés ! étonnant pour une configuration Intel. Un marché tn mutation untrtntrit 97 très chaudt On voit une tendance nette se dessiner pour la rentrée. Le paysage informatique va être profondément bouleversé ! L'entrée de gamme - les PC à environ 5000 F ttc - devrait être occupée par Cyrix avec des PC à base de Pl66+ et P200+ (le très haut de gamme de l'année dernière). Sans doute trouvera-t-on aussi un peu d'Intel Pentium à prix cassés (chez les constructeurs). AMD n'a pas réussi à imposer son KS et devrait être absent de ce secteur. En milieu de gamme- des PC à environ 10 000 F ttc - on trouvera tous les nouveaux processeurs de sixième génération : AMD K6, Cyri x 6x86M X (M2) ainsi que du Pentium MMX (toujours chez les constructeurs ou partout si lntel décide de casser les prix sur ce produit). Enfin, en haut de gamme- des ordinateurs à 20 000 F ttc - lntel devrait continuer à régner en maître avec le Pentium Il à 266 puis 300 MHz (annoncé Micro Achat Juillet 1997
pour octobre). La version à 233 MHz semble être un produit mort-né. L'écart de prix d'environ 1000 F ttc avec le 266 MHz lui ferme toutes les portes pour le moment. Dans cette partie, Intel détient néa n­ moins toutes les cartes : la société améri ca ine peut déc ider du jour au lendemain de tuer le Pentium - comme ell e l'a fait pour le 486 - en baissant massivement les prix du Pentium Il. Il est même probable qu'ell e adopte cette tactique pour essayer de couper l'herbe sous le pied d'AMD et Cyri x, défenseurs du Socket 7. Tout le problème pour In te l Micro Achat Juillet 1997 consiste à maintenir ses marges (donc à vendre cher le Pentium Il) tout en conservant ses parts de marché (donc en cassant les prix des processeurs plus anciens comme le Pentium). Reste à trancher la question du Pentium MMX... La réussite d'AMD et de Cyri x dépendra de leur capac ité à li ­vrer leurs processeurs de 6e génération (le K6 est déjà en rupture partout, Cyrix a toujours connu des problèmes de fabrica ti on). li leur faudra aussi présenter rapidement les versions plu s rapides de leurs processeurs (K6 à 266 MHz, 6x86MX PR300+) pour contrer Intel. CONIGURATION UST( (Processeur : Pentium Il à 266 MHz avec 512 Ko de cache de niveau 2. Carte mère : circuits 440FX. Mémoire : 64 Mo EDO. Disque dur: Quantum Fireball ST 6,4 Go E­ IDE Ultra DMA/33 avec contrôleur séparé. Carte graphique : Nitro GX avec 4 Mo. Moniteur : CrystaiScan de 17 pouces. Multimédia: carte son, lecteur de CD-Rom 16X Goldstar, lecteur Zip IDE. Test: 59,6 Mode graphique : 800 x 600 points en 256 couleurs Prix : 25 31 5 F ttc Téléphone : 0800.91.60.22 287



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros