Micro Achat n°1 juin 1996
Micro Achat n°1 juin 1996
  • Prix facial : 10 F

  • Parution : n°1 de juin 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : CIPE

  • Format : (203 x 285) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 206 Mo

  • Dans ce numéro : 220 pages de prix, 101 nouveautés classées, 1800 points de vente.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Bernard Vergnes, PDG de Microsoft Europe Mi(rosoft au sommtt Entré chez Microsoft en 1983, premier salarié en Europe, Bernard Vergnes a vécu de l'intérieur toute l'ascension du premier éditeur mondial de logiciels. A 50 ans, il a aussi fêté en 1995 les 20 ans de la société américaine dont il dirige l'entité européenne depuis 1989 Micro Achat : Microsoft Europe, ça représente quoi exactement ? Bernard Vergnes : Division de Microsoft Corporation, MS-Europe réa lise environ 1/3 du chiffre d'affaires de la société (soit près 4 milliards de dollars en 1995 -ndlr). Nos 22 filiales- détenues toutes à 1 00% - emploient 2900 personnes sur le Vieux Continent, auxquel les il faut ajouter les 1000 personnes de notre unité de fabrication en Irlande. Un nombre de personnes relativement faible vu le chiffre d'affaires réalisé. on, c'est normal compte tenu de la spécificité de notre entreprise. M icrosoft reste très centré sur son métier qui est l'édition. Nous faisons appel très largement à la sous-traitance, par exemple pour la fabrication des produits ou pour le support. De plus, nous ne distribuons pas nous-mêmes nos logiciels. Chaque salarié chez Microsoft Europe génère cinq emplois chez nos partenai res. Par ailleurs, nous disposons de structures très souples : il y a 1000 personnes dans la fi 1 iale allemande alors qu'ils ne sont que cinq en Slovénie... ce sont les extrêmes. Microsoft Europe n'existe que depuis six ans. Pourquoi une création si tardive de l'entité européenne ? Encore une originalité de M icrosoft. Alors qu'au début des années 80, la majorité des sociétés américaines installait une fi liale européenne dirigée par des américains, M icrosoft a choisi de créer trois filiales- une française, une allemande et une anglaisedirigées par un ressortissant de chacun de ces pays. Chaque patron de filiale gardait les mains libres dans son pays. Les dirigeants de Microsoft avaient déjà, à l'époque, une vision technologique mais ils ont eu l'intelligence de reconnaître qu'ils ne savaient pas comment vendre leurs produits dans les différents pays européens. Quels moyens engager ? Quelle image véhiculer ? Quels supports de pubi ici té employer ? Sur un marché neuf- celui du logiciel- il fallait oser s'écarter des schémas traditionnels. Ce faisant, nous avons connu un succès exceptionnel. Longtemps, la nécessité d'une structure européenne ne s'est pas fait sentir. J'étais d'ailleurs l'un des plus farouche opposants à la création du poste de président de Microsoft Europe. Bon, j'ai révisé aussi un peu mon jugement lorsqu'on me l'a proposé... Nor, sérieusement, la création de MS-Europe répond au besoin d'équilibrer les filiales, de réagir à l'Europe sans frontières. Et puis, l'Europe pesant 30 à 35% de Microsoft, il fallait un responsable face à Bill Gates. Vous citez Bill Gates mais, la plupart du temps, vous évoquez plutôt les responsables de Microsoft. Pourtant, pour la majorité des gens, Microsoft, c'est Bill Ga tes... l'entreprise est entière résumée dans l'homme et vice versa. La personnalisation de M icrosoft donne une image vraie et fausse à la fois. Sans Bill Gates, certes, ce 62 Micro Achat Juin 1996
ne serait pas la même chose... Au lieu d'être le premier éditeur au monde et de dominer totalement le marché des systèmes d'exploildtion, nous serions peut-être seulement le premier éd iteur au monde (rires). A la base, Billa toujours su conserver une sensib il ité d'ingénieur. Certes, on ne peut pas nier son sens des affaires et du marketing... mais il réfl échit encore en termes de produits. Il possède une mémoire étonnante et un esprit de synth èse rem arqu able. Mais Microsoft, c'est depuis le départ un ensemble de person nes. Un groupe homogène aux compétences complémenta ires. Lorsque vous regardez en arrière, quelles réflexions vous inspirent la fabuleuse ascension de Microsoft ? Alors, quel est le secret ? Je suis certain que beaucoup de monde voudrait le connaître ? Je me souviens, lors de mon entreti en d'embauche - c'était le 2 janvier 1983 - Bill Gates m'ava it rassuré : un jour, Microsoft réa lisera it aussi, comme l'entrepri se que j'envisagea is de quitter, 100 millions de dollars de chiffre d'a ffaires. En repensant à cette prédicti on, j'éprouve toujours un sentiment étrange. Personne ne pouvait im aginer une réussite aussi ful gurante. La raison de ce succès ? Je crois qu'elle est double. Nous avons toujours eu beaucoup de chance et nous avons trava illé à chaque fois d'arrache-pied pour exp loiter les opportunités qui se présentaient. Vous faites référence à la création de MS-Dos qui a été rendu possible parce que le président de Digital Research (l'éditeur de CP/M, le système d'exploitation micro le plus populaire à l'époque) avait refusé d'annuler sa partie de golf pour recevoir les émissaires d'IBM, alors à la reproposé avec trois systèmes d'exploitation : PC-Dos (la version rebaptisé par IBM de MS-Dos), CP/M 86 et P.System. Tou t juste PC-Dos était-il un peu moins cher. Je me souviens avoir moimême bataillé ferme en France pour imposer MS-Dos. Des constructeurs aussi importants à l'époque que Philips, DEC, Goupil ou Micral avaien t fait le choix de CP/M 86. M ais il est vrai que Bill Gates a eu à cette époque une idée de génie. Il a adopté une démarche commerciale très ori ginale. Profitant de l'a bsence d'accord d'exclusi- Un jour Microsoft réalisera aussi 100 millions de chiffre d'affaire cherche d'un système d'exploitation pour leur futur IBM-PC. Oui, c'est un bon exemple. Le prés ident de Digital Research ne jouait pas au golf mais il vou lait faire un tour d'avion. Il est vrai que, dépités, les émissaires d'IBM se sont tournés vers Microsoft. Nous avons eu cette chance immense mais nous avons aussi su la sa isir ! La partie n'était pas gagnée d'avance. Rappel le-toi, lorsque l'IBM-PC est sorti, il éta it vité avec IBM, Microsoft a commencé à vendre son système aux fabr icants des premiers clones. C'éta it un axe essentiel de développement. D'ailleurs, en 1983, je suis revenu des Etats-Unis avec l'un des tout premiers Compaq - il portait le numéro de série « 20 » -doté de MS-Dos. La chance dure-t-elle éternellement ? Elle semble se maintenir assez bien pour le moment. Voyez l'exemple de W indows 95. Les faits s'enchaînent. Nous avions six mois de retard sur la date de lancement initia lement prévue. Entre temps, le magazine Forbes annonce que Bill est l'homme le pl us ri che de la planète. Du coups, lors de sa sortie, Windows 95 bénéficie d'une couvertu re médi atique sans précédent pour un produit in formatique. Crois-tu que Windows 95 aurait fait la une de Li bération si le produit était sorti en février 95 ? Micro Achat Juin 1996 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 1Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 2-3Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 4-5Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 6-7Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 8-9Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 10-11Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 12-13Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 14-15Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 16-17Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 18-19Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 20-21Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 22-23Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 24-25Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 26-27Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 28-29Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 30-31Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 32-33Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 34-35Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 36-37Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 38-39Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 40-41Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 42-43Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 44-45Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 46-47Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 48-49Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 50-51Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 52-53Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 54-55Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 56-57Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 58-59Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 60-61Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 62-63Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 64-65Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 66-67Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 68-69Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 70-71Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 72-73Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 74-75Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 76-77Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 78-79Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 80-81Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 82-83Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 84-85Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 86-87Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 88-89Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 90-91Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 92-93Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 94-95Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 96-97Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 98-99Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 100-101Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 102-103Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 104-105Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 106-107Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 108-109Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 110-111Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 112-113Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 114-115Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 116-117Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 118-119Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 120-121Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 122-123Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 124-125Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 126-127Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 128-129Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 130-131Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 132-133Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 134-135Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 136-137Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 138-139Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 140-141Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 142-143Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 144-145Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 146-147Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 148-149Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 150-151Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 152-153Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 154-155Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 156-157Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 158-159Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 160-161Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 162-163Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 164-165Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 166-167Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 168-169Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 170-171Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 172-173Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 174-175Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 176-177Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 178-179Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 180-181Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 182-183Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 184-185Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 186-187Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 188-189Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 190-191Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 192-193Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 194-195Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 196-197Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 198-199Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 200-201Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 202-203Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 204-205Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 206-207Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 208-209Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 210-211Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 212-213Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 214-215Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 216-217Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 218-219Micro Achat numéro 1 juin 1996 Page 220