Metropolitan n°2011-12 décembre
Metropolitan n°2011-12 décembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2011-12 de décembre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ink

  • Format : (195 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,2 Mo

  • Dans ce numéro : des bijoux de princesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
THE FAMOUS CABARET OF CHAMPS-ÉLYSÉES : 70 artistes on stage, 600 sumptuous costumes, 23 monumental sets... CHRISTMAS EVENING NEW YEAR’S EVE DINNER & SHOW from € 150 CHAMPAGNE & SHOW from € 90 116 bis avenue des Champs - Élysées 75 008 PARIS - Tel. : + 33 (0)1 40 76 56 10
icône de mode in the midst of the festive season when the little black dress reigns supreme, we should raise a glass to the actress whose identity is inextricably linked to the LBD’s enduring appeal : Audrey Hepburn. Born in Ixelles, Belgium, in 1929 to English-Dutch parents, the young Hepburn proved to be a talented and graceful ballet dancer, studying with the Ballet Rambert in London. Colette personally picked her for the role of Gigi on Broadway but it’s on celluloid where Hepburn’s star shone brightest, and where her cheerful style burned itself onto the collective imagination. Hepburn introduced us to her gamine charmand effervescence in Roman Holiday, in which her ensembles included crisp white shirts, Capri pants, dirndl skirts, neck-ties and ballet flats. It also garnered this ingénue an Oscar. She became the great muse of Hubert de Givenchy, who was responsible for defining and refining her signature style and who became her costumier of choice in subsequent roles, notably on Sabrina, Funny Face, Love in the Afternoon, Charade and of course, Breakfast at Tiffany’s. Their friendship lasted a lifetime ; it was Givenchy who arranged a flower-filled private jet to bring the terminally ill Hepburn back to Switzerland from Los Angeles in 1992, enabling her to spend her last days at home in Tolochenaz, where she died of cancer aged 63. Almost 60 years after she burst onto the silver screen, there is still much in Audrey Hepburn’s style for women to admire and emulate, from mammoth sunglasses to the little black dress. STYLE ICON Audrey Hepburn by Eva Arrighi Photography : Getty en plein cœur des fêtes, période où la petite robe noire règne en maître, levons notre verre à l’actrice inextricablement liée au charme jamais démenti de la little black dress : Audrey Hepburn. Née en 1929 à Ixelles, en Belgique, de parents anglonéerlandais, la jeune Audrey se révéla une danseuse talentueuse et gracieuse et étudia au Ballet Rambert de Londres. Si elle fut personnellement choisie par Colette pour interpréter le rôle de Gigi à Broadway, c’est au cinéma que brilla le plus son étoile et que son style joyeux s’imprima dans l’imaginaire collectif. Dans Vacances romaines, premier film où elle tint le haut de l’affiche, elle révéla son charme et son effervescence mutine, simplement vêtue de chemises blanches, corsaires, grandes jupes amples, cravates et ballerines. Un rôle qui valut à l’ingénue un Oscar. Elle devint la muse d’Hubert de Givenchy qui raffina son style emblématique et devint, par la suite, son costumier privilégié dans des rôles comme Sabrina, Drôle de frimousse, Ariane, Charade et bien sûr Diamants sur canapé. Leur amitié dura jusqu’à la mort. En 1992, rongée par un cancer en phase terminale, Audrey Hepburn fut ramenée en Suisse depuis Los Angeles dans un jet privé rempli de fleurs, affrété par Givenchy afin de passer ses derniers jours chez elle à Tolochenaz où elle mourut à 63 ans. Près de 60 ans après les débuts fracassants de l’actrice au grand écran, le style d’Audrey Hepburn continue à fasciner et inspirer les femmes. metropolitan 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 1Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 2-3Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 4-5Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 6-7Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 8-9Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 10-11Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 12-13Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 14-15Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 16-17Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 18-19Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 20-21Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 22-23Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 24-25Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 26-27Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 28-29Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 30-31Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 32-33Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 34-35Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 36-37Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 38-39Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 40-41Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 42-43Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 44-45Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 46-47Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 48-49Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 50-51Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 52-53Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 54-55Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 56-57Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 58-59Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 60-61Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 62-63Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 64-65Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 66-67Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 68-69Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 70-71Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 72-73Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 74-75Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 76-77Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 78-79Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 80-81Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 82-83Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 84-85Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 86-87Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 88-89Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 90-91Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 92-93Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 94-95Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 96-97Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 98-99Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 100-101Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 102-103Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 104-105Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 106-107Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 108-109Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 110-111Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 112-113Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 114-115Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 116-117Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 118-119Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 120-121Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 122-123Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 124