Metropolitan n°2011-12 décembre
Metropolitan n°2011-12 décembre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2011-12 de décembre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ink

  • Format : (195 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,2 Mo

  • Dans ce numéro : des bijoux de princesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
www.littlemarcel.com
the talker p a r i s Illustration : Gary Neill marie-odile briet Home is where the heartache is sure, he loves to boogie at the local fire station on Bastille Day (showing a bit of community spirit), and checking out the nocturnal artistic delights of the capital’s Nuit Blanche (even if he does prefer the Venice Biennale), but, for your average hipster Parisian, Christmas just doesn’t cut it. Too many lights, too many traffic jams, too many suburbanites filling the shops and, above all, too many provincials driving around. The latter are particularly contemptible because they remind our city-dweller of an unpalatable truth : that, like two-thirds of his fellow Parisians, he’s from the provinces, too. To make matters worse, since he has neither the space nor the inclination to welcome his rabble into his cluttered little flat, he’ll soon be boarding a packed train, bearing gifts and an ironed shirt, bound for Vesoul, Grenoble or Hénin-Beaumont. Of course, once our metropolitan man turns 30, he may no longer feel it necessary to spend Christmas Eve watching gore films in solidarity with others allergic to the festive season (as advocated by « I Hate Xmas » Facebook groups). But, just for once, he’d like to stay in the city and keep it simple and offbeat, maybe with a farm-bred fowl, a bottle of organic Sauternes, and one of those Christmas-tree « concept » murals like you see in lifestyle magazines, plus the latest-fad gifts from a concept store. None of this has escaped the Galeries Lafayette, which has displayed in its storefront a bare-chested Iggy Pop, guitar in hand and Santa hat on head, merrily hawking a « rock’n’roll Christmas ». A rock’n’roll Christmas ? Get real. Just like every year, Paris Man will sullenly showup at a house with a real Christmas tree, some glitzy tinsel and Santa’s sleigh litup in the neighbour’s garden, much to the delight of his urbanite kids. The geranium-flavoured, pyramid-shaped Yule log he’ll have brought from a ruinously expensive, trendy Parisian patisserie will turn out a poor second to the almond semifreddo from around the corner. Amazingly, his mother will serve roasted organic marrow with the capon and, with a bit of luck, his sister-in-law will have bought him a Topman hipster beanie online. Christmas back home ? It’s an annual dose of humility, which, for any Parisian snob, should be compulsory. Marie-Odile Briet is a freelance journalist and contributor to the Style supplement of L’Express Noël au bled alors qu’il adore aller guincher à la caserne de pompiers le 14 juillet (c’est son côté titi parigot), ou parcourir les installations de la Nuit Blanche (même s’il préfère la Biennale de Venise), Noël n’est pas la fête préférée du Parisien branché. Trop d’illuminations, trop d’embouteillages, trop de banlieusards dans les magasins, et surtout, trop de provinciaux en bagnole, particulièrement haïssables, ceux-là, parce qu’ils lui rappellent l’affreuse vérité qu’il essaie d’oublier le reste de l’année : comme deux tiers des Parisiens, un provincial, il en est un. Et à ce titre, comme il n’a ni les moyens ni l’envie de recevoir sa smala dans son trois-pièces encombré, il va bientôt devoir s’entasser, avec cadeaux et chemise repassée, dans un train bondé direction Vesoul, Grenoble ou Hénin- Beaumont (Pas-de-Calais). Certes, passé 30 ans, il ne rêve pas forcément de réveillonner en regardant des films gore avec d’autres allergiques à la grande foire à la conso, comme l’y incitent les groupes Facebook « I hate Xmas ». Mais il adorerait, pour une fois, rester dans la capitale et la jouer sobre et décalé, avec une volaille rare de petit producteur, un Sauternes biodynamique, un sapin-sticker mural conceptuel comme dans les magazines de déco, et des cadeaux-fashion choisis dans un conceptstore. Les Galeries Lafayette l’ont bien compris, d’ailleurs, qui affichent cette année sur leur façade un portrait d’Iggy Pop torse nu, guitare à la main, bonnet de Père Noël sur la tête, et lui font miroiter un « Noël rock » ! Un Noël rock ? Allons donc. Comme tous les ans, il débarquera de mauvais poil dans une maison avec un vrai sapin, des guirlandes bling-bling et un traîneau lumineux dans le jardin des voisins…qui enchanteront ses citadins de gamins ! Il aura apporté une ruineuse bûche pyramidale au géranium, signé d’une star parisienne de la pâtisserie, qui se révélera beaucoup moins convaincante que le semifreddo aux amandes du Pierre Hermé local. Incroyable : sa mère servira des courges anciennes bio rôties avec le chapon. Et avec un peu de chance, sa belle-sœur lui aura tout de même commandé un bonnet de hipster chez Topman. Noël au bled ? Une petite cure d’humilité annuelle qui, pour le Parisien snobinard, devrait être obligatoire. Marie-Odile Briet est journaliste indépendante et participe au supplément Style de L’Express metropolitan 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 1Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 2-3Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 4-5Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 6-7Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 8-9Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 10-11Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 12-13Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 14-15Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 16-17Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 18-19Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 20-21Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 22-23Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 24-25Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 26-27Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 28-29Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 30-31Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 32-33Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 34-35Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 36-37Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 38-39Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 40-41Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 42-43Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 44-45Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 46-47Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 48-49Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 50-51Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 52-53Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 54-55Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 56-57Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 58-59Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 60-61Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 62-63Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 64-65Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 66-67Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 68-69Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 70-71Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 72-73Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 74-75Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 76-77Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 78-79Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 80-81Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 82-83Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 84-85Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 86-87Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 88-89Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 90-91Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 92-93Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 94-95Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 96-97Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 98-99Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 100-101Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 102-103Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 104-105Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 106-107Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 108-109Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 110-111Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 112-113Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 114-115Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 116-117Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 118-119Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 120-121Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 122-123Metropolitan numéro 2011-12 décembre Page 124