Metropolitan n°2011-10 octobre
Metropolitan n°2011-10 octobre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2011-10 de octobre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ink

  • Format : (195 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 19,4 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial art.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
le déjeuner Lunch in Brussels with Frédéric Mahoux KOKUBAN Photograph : Natalie Hill with its high wooden stools at wooden counters, discreet and cordial staff, and minimalist tables set with modest crockery, Kokuban transports you from the heart of Brussels to Japan and the very best of its street food. But there are no clichés – and no sushi – here, just ramen : bowls of noodle soup, clean and pure in taste. The owners, Michael and Martin, scoured Japan to find the very best ramen, and then brought the concept to Brussels. In the dining area a large blackboard (kokuban in Japanese) details their journey. It’s a heart-warming story, but make no mistake : when they talk about ramen, they’re not just talking about noodles and soup, but of emotions, memories and of the simple, fresh flavours that make Japanese street food what it is. The abundance of Japanese diners enjoying the delights of Kokuban underscores their achievement. The various miso soups, whether chicken, soya or fish, wonderfully complement the flavours combined in the ramen. And, whether it’s the noodles (udon or soba), meat or vegetables, each ingredient plays a distinctive part. My own particular weaknessis for the karaage (fried) ramen with its delicious cubes of battered chicken. The menu has other delights, but always within a well-constructed framework, ensuring the ramen is the focal point of the meal. The otsumami, for instance, are small, tapas-like portions offering an excellent introduction to Japanese cuisine. And special mentions must go to the chicken otsumami – sliced chicken thighs served with a miso-based sauce on a bed of chopped leeks and sesame seeds – the gyoza (Japanese ravioli), and the kimuchi (cabbage marinated in garlic, radish, onions and red pepper). All this might sound somewhat complicated, but on the plate it is the essence of simplicity and delicacy. In the kitchen, and in the dining room, the Japanese staff master their art to perfection. Kokuban, 53-55 rue Vilain XIIII, 1000, +32 (0)2 611 06 22. Starter and ramen, € 12. Open every day from 12pm to 2pm, and 7pm to 10pm. Closed on Sundays. kokuban.be Frédéric Mahoux writes a food blog at mahoux.be Le déjeuner avec Frédéric Mahoux pousser la porte du Kokuban, c’est s’offrir une heure de dépaysement total au cœur de votre vie bruxelloise. Comptoir et hauts tabourets en bois, personnel de salle discret et avenant, tables minimalistes dressées de vaisselle simple… en un instant, vous êtes au Japon, prêt à découvrir le meilleur de la cuisine de rue. Ici, ni clichés ni sushis mais des ramen, bols de bouillon de nouilles aux saveurs les plus précises. Les maîtres des lieux, Michael et Martin, avaient une idée : parcourir le Japon à la recherche du ramen parfait et le rapporter à Bruxelles. Un grand tableau noir (Kokuban en japonais) installé dans la salle raconte leur périple. L’histoire est mignonette mais ne vous y trompez pas : ici, lorsqu’on parle de ramen, on n’évoque pas seulement des nouilles et des soupes, on parle d'émotions, de souvenirs, de saveurs simples et saines qui composent cette cuisine de rue japonaise. Et les nombreux clients japonais croisés au Kokuban ne s’y trompent pas. Les différents bouillons de miso, de poulet/soja ou de poisson mettent en valeur les saveurs qui composent le ramen. Qu’il s’agisse des nouilles (udon ou soba), des viandes ou des légumes, chaque ingrédient est à sa place. Pour ma part, j’avoue un faible pour le karaage ramen et ses dés de poulets panés qui accompagnent le bouillon. Bien entendu, la carte offre d’autres atouts mais, toujours, dans une logique bien construite de placer le ramen au centre du repas. Ainsi, les otsumami, petites portions équivalentes des tapas, offrent une excellente entrée en matière. Mention spéciale pour l’otsumami de poulet, tranches de cuisse de poulet nappées d’une sauce à base de miso et rehaussées de poireaux ciselés et de graines de sésame. Épinglons également les gyoza, ravioles japonaises et le kimuchi, choux marinés à l’ail, radis, oignons et piments rouges. Tout cela peut paraître complexe lorsqu’on l’énumère mais se révèle d’une simplicité et d’une délicatesse magiques dans l’assiette. En cuisine, comme en salle, les équipes japonaises maîtrisent leur sujet à la perfection. Kokuban, rue Vilain XIIII 53-55, 1000, +32 (0)2 611 06 22, 12 € pour entrée et ramen. Ouvert tous les jours de 12h à 14h00 et de 19h à 22h00. Fermé le dimanche. kokuban.be Frédéric Mahoux tient un blog de critique culinaire sur mahoux.be 50 metropolitan
THREE OTHER GOOD TIPS IN THE AVENUE LOUISE AREA/TROIS AUTRES ADRESSES AUX ALENTOURS DE L’AVENUE LOUISE MAMY LOUISE You can’t help but love the salads and beef tartare tartine served here, not to mention the ambience that evokes Cape Cod. On adore ses salades ou ses tartines de bœuf tartare dans un environnement qui vous emmène du côté de Cape Cod, le monde en plus. 12 rue Jean Stas, +32 (0)2 534 25 02 LE VARIÉTÉ An open kitchen, a giant rotisserie and canteenstyle décor, all set in a listed 1930s building. Cuisine ouverte et rôtissoire géante dans un décor de cantine au cœur d’un bâtiment classé des années 1930… Tout un programme ! 4 place Sainte-Croix, +32 (0)2 647 04 36 LE CANTERBURY Often considered a bit snobbish and formal, but stilla great place to enjoy classic Brussels cuisine in excellent company. On juge souvent l’adresse guindée et snob mais on y déjeune toujours en excellente compagnie autour de classiques de la cuisine bruxelloise. 2 avenue de l’Hippodrome, +32 (0)2 646 83 93 metropolitan 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 1Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 2-3Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 4-5Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 6-7Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 8-9Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 10-11Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 12-13Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 14-15Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 16-17Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 18-19Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 20-21Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 22-23Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 24-25Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 26-27Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 28-29Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 30-31Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 32-33Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 34-35Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 36-37Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 38-39Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 40-41Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 42-43Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 44-45Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 46-47Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 48-49Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 50-51Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 52-53Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 54-55Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 56-57Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 58-59Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 60-61Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 62-63Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 64-65Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 66-67Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 68-69Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 70-71Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 72-73Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 74-75Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 76-77Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 78-79Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 80-81Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 82-83Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 84-85Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 86-87Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 88-89Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 90-91Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 92-93Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 94-95Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 96-97Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 98-99Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 100-101Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 102-103Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 104-105Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 106-107Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 108-109Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 110-111Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 112-113Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 114-115Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 116-117Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 118-119Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 120-121Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 122-123Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 124