Metropolitan n°2011-10 octobre
Metropolitan n°2011-10 octobre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2011-10 de octobre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ink

  • Format : (195 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 19,4 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial art.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
the heart Mayfair of COCKTAIL BAR | LOUNGE | RESTAURANT | CHEF’S DINING ROOM | ART GALLERY | LA CAVE 10 LANCASHIRE COURT NEW BOND STREET LONDON W1S 1EY +44 (0) 20 7518 9388 WWW.MEWSOFMAYFAIR.COM
icône de mode with her strikingly symmetrical features, piercing pale-blue eyes, strong brows and serious expression, Henriette Theodora Markovitch was always destined to captivate and intrigue. A gifted photographer and contemporary of Brassaï and Man Ray, she was closely associated with the surrealist movement, but her work was also shot through with a strong element of expressionism. A lover of filmmaker Louis Chavance and writer Georges Bataille, she is forever defined in art history as the muse of her most famous paramour : Pablo Picasso. Their affair was tempestuous, and she endured terrible cruelty at the hands of the Spanish artist. But between 1936 and 1944 her influence resulted in what some consider to be Picasso’s most important works, in particular his startling mural Guernica, the painting of which she documented in her photographs. To define Dora Maar by Picasso’s famous Weeping Woman series of portraits (left) is to underestimate her talent, and she did after all survive the irascible old Spaniard – by 20 years – which is no smallachievement in itself. Maar painted and wrote poetry until her death, aged 89, in 1997, but one can only wonder how her photography would have evolved if she had not acquiesced to Picasso’s wish to put down her camera to concentrate on her painting. STYLE ICON Dora Maar by Eva Arrighi avec ses traits incroyablement symétriques, son regard clair et perçant souligné de sourcils appuyés et son air sérieux, Henriette Theodora Markovitch semblait née pour fasciner et intriguer. Photographe de talent, contemporaine de Brassaï et Man Ray, elle fut étroitement liée au surréalisme, même si ses œuvres révèlent une forte influence expressionniste. Celle qui fut la maîtresse du réalisateur Louis Chavance et de l’écrivain Georges Bataille restera dans l’histoire de l’art comme la muse du plus célèbre de ses amants. Sa liaison orageuse avec Picasso dura de 1936 à 1944 et elle dut endurer sa cruauté et des humiliations terribles. Mais elle eut aussi une influence majeure sur des œuvres qui, pour beaucoup, sont les plus importantes de l’artiste espagnol, notamment son monumental Guernica, dont elle immortalisa la réalisation sur pellicule. Résumer Dora Maar à la Femme qui pleure (à gauche) des portraits de Picasso serait sous-estimer cruellement le talent de celle qui survécut – de justesse – à la tornade Picasso, une rare prouesse. Elle peignait et écrivait encore des poèmes à sa mort en 1997, à 89 ans. Mais quelle orientation auraient pris ses photos ? Nul ne le saura, et pour cause : pour accéder au souhait de Picasso en se consacrant à la peinture, Dora Maar raccrocha son appareil photo. Photograph : Corbis metropolitan 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 1Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 2-3Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 4-5Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 6-7Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 8-9Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 10-11Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 12-13Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 14-15Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 16-17Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 18-19Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 20-21Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 22-23Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 24-25Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 26-27Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 28-29Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 30-31Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 32-33Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 34-35Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 36-37Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 38-39Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 40-41Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 42-43Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 44-45Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 46-47Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 48-49Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 50-51Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 52-53Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 54-55Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 56-57Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 58-59Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 60-61Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 62-63Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 64-65Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 66-67Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 68-69Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 70-71Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 72-73Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 74-75Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 76-77Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 78-79Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 80-81Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 82-83Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 84-85Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 86-87Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 88-89Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 90-91Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 92-93Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 94-95Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 96-97Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 98-99Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 100-101Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 102-103Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 104-105Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 106-107Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 108-109Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 110-111Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 112-113Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 114-115Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 116-117Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 118-119Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 120-121Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 122-123Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 124