Metropolitan n°2011-10 octobre
Metropolitan n°2011-10 octobre
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2011-10 de octobre

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ink

  • Format : (195 x 260) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 19,4 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial art.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
insider paralympics PARA TROUPERS The London 2012 Paralympic Games willattract 4,200 exceptional athletes competing in 20 disciplines from wheelchair fencing to archery and powerlifting. Lucille Howe meets two of Britain’s rising stars international paralympic Day took place last month on September 8. The occasion marked one year to go until the competition, while showcasing some of the sports. Participating in the event was Britain’s not-sosecret weapon : David Weir, 32, the fastest man in a wheelchair. Weir, who was born with a spinal cord transection that left him unable to use his legs, first competed at the Paralympics at 17, has won the London Marathon five times and achieved gold at the Beijing 2008 Paralympic Games in both the 800 and 1,500 metres. This gifted athlete is awestruck at the thought of competing in the Paralympic stadium. « The noise is going to be incredible, » he says. When asked about changes to the spec of his high-tech chair, Weir remains tight-lipped, but his twice-daily training sessions work on weight conditioning, speed and technique, and are complemented by nutritional advice to find the best diet for performance. « I’m not superstitious, » he says, « but if I win a medal after eating a particular lunch, I eat the same thing each day. Last year it was a cheese toastie ! » Weir is not bothered by times – gold medals are his focus. « You can’t be complacent, » he says. « The Swiss, Canadians and Australians are all strong, and then you get the army guys coming on to the scene. » He has a tattoo on his chest – a Japanese symbol meaning « to win » – and he certainly intends to. For 25-year-old swimmer Liz Johnson, who won gold at Beijing, it’s life in the Athletes Village that appeals the most. « I’ve been to two Paralympics and what makes it special is the multi-sport environment, » says Johnson, who lives in Bath. « You’re in that space with thousands of athletes, all with the same purpose and ethos, shut off from rest of the world. In those 12 days everyone has the chance to realise their dreams. » Johnson, who has cerebral palsy, has been swimming since the age of three. « It’s affected every part of my life, from the subjects that I chose in school to the friends I made, » she says. So what kept her showingup to training ? « The fact that you don’t have a second chance to win a race. You can lose by a hundredth of a second. » It was Johnson who laid the last tile at the new Aquatics Centre at the Stratford site in April of this year. « I walked in and for two minutes I didn’t say a word, » she recalls. Let’s hope a win will leave her similarly impressed next year. Above : Marathon athlete David Weir. Left : swimmer Liz Johnson Ci-dessus : le maratonien David Weir. Gauche : la nageuse Liz Johnson Escrime handisport, tir à l’arc, haltérophilie… Les Jeux Paralympiques de Londres 2012 rassembleront 4 200 athlètes d’exception dans 20 sports. Lucille Howe a rencontré deux athlètes britanniques la journée paralympique internationale, qui a eu lieu le 8 septembre, un an avant le début des Jeux, a permis de découvrir plusieurs sports et a été l’occasion pour les Britanniques de dégainer leur arme pas si secrète : David Weir, l’homme le plus rapide du monde en fauteuil roulant. Après de premiers Jeux Paralympiques à 17 ans, quinze ans plus tard, ce Londonien a derrière lui cinq victoires au Marathon de Londres et deux médailles d’or aux JP de Pékin sur le 800 et le 1 500 mètres. Après une dure journée d’entraînement, cet athlète talentueux a encore des étoiles dans les yeux quand il évoque sa première visite du stade : « Les lumières étaient éteintes, je n’ai pas bien vu la piste, Main photograph : Manuel Vasquez 34 metropolitan
9 MONTHS TO GO TO LONDON 2012/PLUS QUE 9 MOIS AVANT LONDRES 2012 Reservations UK : 01777 771049 FRANCE : 01 70 80 96 06 BELGIUM : 024 01 23 56 See page 117 or visit eurostar.com for details Voyez la page 117 ou visitez eurostar.com pour plus d’info mais je peux dire que l’ambiance sera chaude. » Weir restera muet sur les spécificités de son fauteuil high-tech, mais consent à dévoiler le programme de ses deux entraînements par jour : musculation, vitesse et technique. En outre, des conseils nutritionnels l’aident dans sa quête des meilleures performances. « Sans être superstitieux, si je gagne une médaille, je remange le même repas les autres jours, avoue-t-il. L’année dernière, c’était toast au fromage ! » Plus que les chronos records, ce sont les médailles qui l’intéressent. D’or, de préférence. « Rien n’est jamais acquis, dit-il. Les Suisses, les Canadiens et les Australiens sont très forts. Il y a aussi les gars de l’Armée, maintenant. » Mais Weir a bien l’intention de faire ce que dit le tatouage japonais qu’il arbore sur le torse : gagner. À 25 ans, Liz Johnson, médaillée d’or pour la natation en 2008, attend avec impatience l’ouverture du Village Athlétique. « Ce sont mes troisièmes Jeux et c’est ce cadre multisports qui donne au Village son atmosphère unique, dit cette habitante de Bath. Vous vivez avec des athlètes partageant les mêmes objectifs et la même philosophie. Pendant douze jours, tout le monde peut réaliser ses rêves. » Handicapée moteur cérébrale, Liz pratique la natation depuis l’âge de trois ans. « Cela a influencé toute ma vie, de mes choix d’options à l’école aux amitiés que j’ai tissées. Sans parler des levers à 5 heures du matin ! » dit-elle en riant. Où a-t-elle trouvé la motivation ? « Pour gagner une course, il n’y a jamais de deuxième chance. » C’est Liz qui a posé le dernier carreau du centre aquatique de Stratford en avril. « Je suis restée sans voix pendant deux minutes en découvrant le lieu », avoue-t-elle. Espérons qu’en 2012 une victoire la comblera tout autant. metropolitan 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 1Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 2-3Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 4-5Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 6-7Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 8-9Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 10-11Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 12-13Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 14-15Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 16-17Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 18-19Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 20-21Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 22-23Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 24-25Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 26-27Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 28-29Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 30-31Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 32-33Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 34-35Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 36-37Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 38-39Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 40-41Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 42-43Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 44-45Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 46-47Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 48-49Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 50-51Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 52-53Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 54-55Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 56-57Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 58-59Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 60-61Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 62-63Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 64-65Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 66-67Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 68-69Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 70-71Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 72-73Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 74-75Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 76-77Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 78-79Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 80-81Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 82-83Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 84-85Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 86-87Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 88-89Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 90-91Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 92-93Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 94-95Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 96-97Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 98-99Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 100-101Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 102-103Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 104-105Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 106-107Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 108-109Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 110-111Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 112-113Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 114-115Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 116-117Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 118-119Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 120-121Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 122-123Metropolitan numéro 2011-10 octobre Page 124