Metro News Paris n°2241 26 jun 2012
Metro News Paris n°2241 26 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2241 de 26 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : De la rigueur, mais de gauche

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
mardi 26 juin 2012 2 événement www.metrofrance.com 1 economie Ayrault lance la chasse aux milliards les faits. Le Premier ministre a réuni hier le gouvernement à Matignon pour plancher sur le casse-tête budgétaire. objectif. Jean-Marc Ayrault souhaite le retour à l’équilibre en fin de quinquennat. julie mendel et gilles daniel le plus dur pour le gouvernement, c’est maintenant. Jean- Marc Ayrault a réuni tous ses ministres hier pour près de trois heures de brainstorming. Au menu, un casse-tête : boucler le budget 2012 et tracer les orientations jusqu’à 2015. Soit un assortiment d’arbitrages douloureux, de recettes à trouver et de dépenses à réduire. l’impossible équation. La « maîtrise des comptes publics est une nécessité pour réussir le redressement du pays dans la justice », a réaffirmé hier soir Matignon dans un communiqué. Les ministres recevront cette semaine leur lettre de cadrage. Mais la ligne de crête est étroite. D’un côté, le gouvernement doit tenir les promesses du candidat Hollande. De l’autre, il lui faut respecter les engagements de redressement budgétaire pris par la France et, dès 2013, celui, ambitieux, d’un déficit ramené à 3% du PIB. Le tout sur fond de croissance en panne. Cerise sur le « Je veux passer d’une politique du chiffre à une exigence de sécurité pour tous les Français. » manuel valls, ministre de l’Intérieur, hier, devant les jeunes commissaires de l’Ecole nationale supérieure de police à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône). gâteau, un premier objectif s’impose : pour parvenir, comme prévu, à un déficit de 4,5% du PIB fin 2012, il manque de « 7 à 10 milliards d’euros » sur l’exécution du budget voté sous Sarkozy. des hausses d’impôts... L’annulation de plusieurs réformes phare de Nicolas Sarkozy, comme la défiscalisation des heures supplémentaires, et des mesures nouvelles, telles qu’une taxe de 3% sur les dividendes, doivent permettre de générer cette somme. Mais les hausses d’impôts ne s’arrêteront pas là. Le gouvernement prendra des « mesures qui seront des mesures fiscales de rendement, avec une réforme fiscale structurelle de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur les sociétés qui prendra place à l’automne », a confirmé hier le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici.... et des coupes budgétaires S’il veut consentir à l’effort budgétaire, l’Etat n’a d’autre choix que de limiter les dépenses publiques. Ce FAYoLLE PASCAL/SiPA 2,24% C’est la nette baisse qu’a enregistrée la Bourse de Paris hier. A la veille du sommet européen, d’autres places européennes ont également chuté. Crédit Photo Mot Procès clé Attaque. Trente ans Texte. requis contre les parents de Marina. Ceux-ci comparaissaient depuis le 11 juin devant la cour d’assises de la Sarthe pour avoir tué Marina, décédée à l’âge de 8 ans à l’été 2009. Ils étaient jugés pour des actes de torture et barbarie ayant entraîné la mort. le Premier ministre jean-marc ayrault veut instaurer la maîtrise des comptes publics. SiPA Hier, la totalité du gouvernement s’est réunie en séminaire à matignon. SiPA qui implique le nombre de fonctionnaires. Il faudra en effet compenser la création de 12 000 postes par an dans l’Education et de 1000 autres à l’Intérieur et à la Justice par des suppressions d’effectifs dans d’autres ministères. Autre piste à l’étude : éliminer les doublons existants au sein de la fonction publique territoriale. Matignon devra aussi réduire les dépenses de fonctionnement de l’Etat : « bureaux, voitures, toutes les dépenses qu’on peut rogner sans mettre en cause le service public », a résumé le ministre du Travail, Michel Sapin.§
mardi 26 juin 2012 www.metrofrance.com événement ChaMUSSY/Sipa Crédit photo Mot PS clé Attaque. Gaëtan Gorce Texte. sort du bois. Le sénateur PS de la Nièvre a annoncé officiellement hier sa candidature au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste. Un poste qu’il brigue en « codirection » avec Juliette Méadel, conseillère municipale dans le XIV e arrondissement de Paris. Interview « il faut s’attendre à un choc fiscal d’ampleur » MathIeu Plane, économiste senior à l’oFce (observatoire français des conjonctures économiques) Le gouvernement veut rétablir les comptes publics, tout en évitant qu’on le taxe de mener une politique de rigueur. Quelles sont ses marges de manœuvre ? Malheureusement, il est très difficile de réduire les déficits publics de façon importante dans une conjoncture défavorable. Entre 2012 et 2013, l’objectif est de les diminuer d’au moins 1,5 point de PIB. C’est quasiment 30 milliards d’euros ! En période de forte croissance, les déficits publics se réduisent mécaniquement par le biais des recettes fiscales qui augmentent. Là, avec une croissance faible, c’est surtout en ponctionnant l’économie qu’on peut les faire baisser. On peut contourner le mot, mais une telle politique, c’est de la rigueur. Après, il y a différentes méthodes pour la mener. C’est-à-dire ? Si vous jouez sur une fiscalité plus progressive, en taxant plutôt les hauts patrimoines et les hauts revenus, cela va moins toucher les classes moyennes et populaires. C’est la rigueur proposée aujourd’hui. Cela veut notamment dire la suppression des niches fiscales. Crédit afp photo prM/Sipa Mot UMPclé Attaque. NKM se déclare. Texte. Nathalie Kosciusko-Morizet a envisagé hier sur BFM une candidature à la tête de l’UMP si la ligne qu’elle préconise n’est pas reprise. Elle souhaite notamment qu’aucun accord ne soit envisagé avec le Front national. La droite accuse le gouvernement de préparer des hausses d’impôts « massives ». A quoi faut-il s’attendre ? Clairement, dans le programme de François Hollande, la réduction des déficits entre 2012 et 2013 passait principalement par une hausse des prélèvements. Cela implique un choc fiscal d’ampleur. Maintenant, la fiscalité est plutôt un bon outil quand on veut réaliser des efforts budgétaires sans trop impacter la croissance. Le risque, c’est d’adopter les mesures en même temps et trop vite. §propos recueillis par g.d réaCtions 3 titre sur le Web Texte. Actuellement réfugié à l’ambassade d’Équateur à Londres, Julian Assange veut s’assurer qu’il ne sera pas poursuivi par les États- Unis s’il est finalement extradé vers la Suède. CaboChon à lire sur titre metrofrance.com/xxxxx metrofrance.com/assange Vous avez dit rigueur ? « Je récuse toute idée d’austérité », a martelé hier Pierre Moscovici. Le député PS Olivier Faure lui a emboîté le pas, en assurant qu’il s’agissait de « produire des efforts », « équitablement répartis ». « L’austérité, ça supposerait que tous doivent être atteints de la même façon. » Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui a qualifié hier le séminaire gouvernemental de « séance de blabla », rit jaune. Sa coprésidente, Martine Billard, a dénoncé hier la « rapide adaptation à la langue de bois » sur la rigueur, du ministre écologiste Pascal Canfin.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :