Metro News Paris n°2238 21 jun 2012
Metro News Paris n°2238 21 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2238 de 21 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : Assemblée Nationale : le remue-méninges des partis

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
jeudi 21 juin 2012 2 événement www.metrofrance.com 1 MEIGNEUx/SIPA1 le Contexte. Les élections présidentielle et législatives ayant rebattu les cartes, les directions des partis politiques suscitent toutes les convoitises. etat deS lieUx. Du Front de gauche à l’UMP, le grand remue-ménage est en marche. Flore Galaud et Gilles daniel UMP : avantage CoPé. Jean-François Copé pouvait avoir le sourire, hier à l’Assemblée. Le patron de l’UMP a remporté une victoire importante dans le match qui l’oppose à François Fillon pour la tête du parti : l’un de ses proches, Christian Jacob, a été réélu patron du groupe au Palais-Bourbon. Xavier Bertrand, soutenu par l’ex- Premier ministre, lorgnait aussi ce fauteuil stratégique. Peine perdue. L’ancien ministre du Travail a été défait avec près de deux fois moins de voix que son rival. Un mauvais signal pour François Fillon avant le congrès de novembre, où les 260 000 militants éliront leur nouveau chef. PS : Un CongrèS de ConSenSUS ? Les socialistes ont les yeux rivés sur la bataille du perchoir. D’autant qu’hier une quatrième candidature est venue s’ajouter à celles de Claude Bartolone, Jean Glavany et Elisabeth Guigou : l’ancien ministre de l’Intérieur, Daniel Vaillant, s’est lancé, à la surprise générale, dans la course pour la présidence de l’Assemblée. Mais, alors qu’ils seront départagés aujourd’hui, une autre « Je n’ai pas voté Eva, non pas par réaction, mais parce que dans le discours de Mélenchon j’ai trouvé plus de pédagogie. » niColas Hulot, ex-candidat à la primaire Europe Ecologie-Les Verts, hier sur BFM-TV. Politique L’heure de prendre les partis AFP Jean-Christophe Cambadélis et Harlem désir visent la tête du Ps. HALEY/SIPA Cécile duflot devrait laisser sa place à Pascal durand aux commandes d’eelV. SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA bataille se profile. Le congrès qui décidera du successeur de Martine Aubry a été fixé mardi à fin octobre. Quatre ans après les déchirements de Reims, on annonce au PS un rendez-vous de « consensus ». Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis ont encore avancé leurs pions cette semaine. « A mon avis, aucun des deux n’est le futur premier secrétaire », nous Jean-louis Borloo, président du Parti radical. « Beaucoup de gens se retrouvent dans le centre. Aujourd’hui, je reprends le flambeau. » 10 C’est, en milliards d’euros, la somme que cherche le gouvernement pour boucler le budget 2012, selon le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, hier sur France Info. confie un responsable socialiste, selon qui « le débat est loin d’être tranché » : « Martine Aubry va essayer de peser, mais François Hollande ne peut pas se désintéresser de ce poste important. » Le consensus ne devrait pas être mou. Borloo, Centre de gravité. Mauvaise nouvelle pour l’UMP, qui risque de voir ses troupes diminuer : Jean-Louis Borloo, fraîchement élu à la tête d’un nouveau groupe à l’Assemblée, n’a pas hésité hier à se revendiquer comme le nouveau patron du centre, après l’échec de François Bayrou aux législatives. « François Bayrou a suivi une stratégie du « ni ni » (ni à droite ni à gauche) mais traditionnellement, le centre, ce sont les modérés qui pèsent sur la droite, c’est cela la réalité », a fait Fait divers Drame à Hénin-Beaumont. Un homme de 23 ans a reconnu avoir tué son père à coups de couteau après s’être introduit dans sa chambre d’hôpital mardi, a-t-on appris hier. L’homme de 56 ans avait été admis la veille aux urgences. Jean-François Copé et François Fillon, les grands rivaux de l’uMP. AFP valoir le président du Parti radical (PR). « Beaucoup de gens s’y retrouvent (dans le centre,ndlr) mais ils ont besoin de savoir dans quel type d’alliances. Donc, aujourd’hui oui, je reprends ce flambeau », a-t-il ajouté. Un tandeM éColo. Ce week-end, le conseil fédéral d’EELV se réunit à Paris pour remanier la direction du parti. L’actuelle secrétaire nationale, Cécile Duflot, devrait céder son poste, sauf surprise, à Pascal Durand, actuellement porte-parole. De nouveaux porteparole et secrétaires nationaux adjoints devront donc être nommés. En attendant, après plusieurs jours de tractations, il a été décidé hier que le tandem Rugy-Pompili allait prendre la présidence du groupe EELV à l’Assemblée.§
jeudi 21 juin 2012 www.metrofrance.com événement aFp Crédit photo Mot Social clé Attaque. Les « Conti Texte. » font la tournée des grandes instances. Une centaine d’ex-salariés de Clairoix (Oise) sont allés frapper à la porte de l’Elysée, puis de Matignon, hier. Ils dénoncent des reclassements insuffisants depuis la fermeture de l’usine, en 2010. « Le PCF n’a pas besoin d’un sauveur » Interview Le Front de gauche a validé hier la nonparticipation des communistes au gouvernement, remanié aujourd’hui. Metro a interrogé Pierre Laurent, le numéro un du PCF, sur l’avenir de cette formation. Pourquoi n’y aura-t-il pas de ministres communistes ? Nous avons clairement dit que la prise en compte de nos propositions était un des critères de notre éventuelle entrée au gouvernement. Or, il y a eu une fin de non-recevoir, qui m’a été répétée dimanche par le Premier ministre. Robert Hue, ex-patron du PCF, est l’un des favoris pour devenir ministre. Serait-ce une « trahison » ? Il n’est ni adhérent du parti communiste ni dans la démarche du Front de gauche. C’est donc une affaire qui le regarde. Le Front de gauche avait 19 députés, il n’en a plus que 10. Cela remet-il en cause sa stratégie ? Non. Nous avons progressé en voix et en pourcentage dans l’élection présidentielle et aux législatives, mais nous avons moins de députés. Cela révèle une anomalie démocratique très grave : la présidentialisation favorise le bipartisme. intervieW intégrale sur metrofrance.com/laurent Crédit aFp photo Mot Association clé Attaque. Dominique Texte. Sopo quitte SOS Racisme. Il a passé neuf ans à la tête du mouvement. Dans Libération, il s’est dit « tenté » par un poste au gouvernement si un ministère de l’Egalité était créé. Qui est le leader du Front de gauche aujourd’hui ? Le Front de gauche a un visage collectif. Jean-Luc Mélenchon en est devenu une des voix fortes à l’occasion de la présidentielle. Mais notre président de groupe à l’Assemblée, André Chassaigne, en sera une aussi, comme je l’ai été durant la campagne et comme d’autres le seront. Ce n’est en aucun cas une aventure personnelle. Un de vos députés, Alain Bocquet, a déclaré dans le JDD qu’il n’avait « jamais pensé que Mélenchon était une chance pour le PCF »... Je n’ai jamais conçu la désignation de Jean-Luc Mélenchon comme 3 titre sur le Web Texte. Un plongeur en apnée a été retrouvé mort dans la nuit de mardi à mercredi au large du Croisic (Loire-Atlantique). Son compagnon de plongée est porté disparu. CaboChon à lire sur titre metrofrance.com/xxxxx metrofrance.com/croisic Pierre Laurent. niCoLas riChoFFer/metro le sauvetage du parti communiste, car je n’ai jamais cru ni à la mort ni au déclin de celui-ci. C’est une force en plein renouveau, qui a enregistré 6 000 adhésions depuis le début de la campagne. Nous n’avons pas besoin d’un sauveur pour le parti communiste. § ProPos reCueiLLis Par G.D.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :