Metro News Paris n°1702 9 déc 2009
Metro News Paris n°1702 9 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1702 de 9 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : Les Ripoux, le vrai film

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
1l’actu Dernière minute Deux policiers, en poste à la douzième section de la Le Sénat adopte le projet de budget 2010 Le Sénat a adopté hier à son tour, après l’Assemblée nationale, le projet de loi de finances pour 2010 marqué par un déficit record de 117,554 milliards d’euros, la réforme de la taxe professionnelle et la création d’une taxe carbone. Le projet de loi de finances (PLF) a été adopté par 178 voix contre 153. Ils l’ont dit Ça se passe aujourd’hui 1 2 3 Jean Jouzel « les organisateurs de cette soirée sont des ordures irresponsables. » Dmitri meDveDev, Le PrésiDent russe, APrès L’inCenDie D’une DisCothèQue à Perm, en russie, Qui A FAit 118 morts « on ne peut pas prendre en otage les fêtes de fin d'année. » Jérôme béDier, rePrésentAnt Des entrePrises Du CommerCe et De LA Distribution, à ProPos De LA PossibLe grève Des routiers L’impossibilité d’avorter en Irlande est examinée à Strasbourg par la Cour européenne des droits de l’homme qui a été saisie par trois Irlandaises. A 17 heures, Franck Maltais, porte-parole de la fédération des commerces du jouet, répond aux metronautes sur les tendances de Noël 2009 sur metrofrance.com/maltais Rendez-vous aujourd’hui pour un chat avec Jean Jouzel, climatologue et glaciologue. Posez-lui vos questions sur le sommet de Copenhague. Chat à 15h : Posez vos questions à metrofrance.com/jouzel direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP, ex-RG) de Paris, chargée de la lutte contre l’immigration clandestine, ont été suspendus hier. Ils avaient été mis en examen lundi pour « vol aggravé en réunion par personne dépositaire de l’ordre public ». Vendredi dernier, vers 20 h10, les deux hommes, âgés d’une trentaine d’années, étaient entrés dans un magasin de téléphonie situé rue Louis-Blanc, dans le X e arrondissement. Après avoir présenté leurs cartes professionnelles aux commerçants et mis leurs brassards, ils étaient passés derrière le comptoir et avaient procédé à un contrôle d’identité. L’un d’eux avait alors montré son pistolet au patron. Muni d’un sac en plastique, il s’était saisi de la recette de la journée, entre 6000 et 7000 euros en coupures de cinq, de dix, de vingt et de cinquante euros. Les deux policiers avaient ensuite tenté de s’enfuir mais ils avaient été rattrapés par des Sri Lankais du quartier et par la police qui avait été alertée. L’argent avait été retrouvé abandonné sur la voie publique. événement Des policiers Deux policiers, soupçonnés de vol dans une boutique de téléphonie à Paris, ont été suspendus La vidéosurveillance les a confondus Interview dR « Dans le quartier, il y a des magouilles entre la police et les commerçants. Il y a beaucoup d’informateurs. Les policiers savaient qu’il y avait de l’argent dans la caisse de ce magasin. » un témoin Hier, dans le quartier, les commerçants redoutaient les représailles. « Les policiers ont été relâchés (sous contrôle judiciaire,ndlr), ils peuvent nous menacer ou nous agresser », indiquait hier le gérant du magasin, soulignant que, sans les bandes de vidéosurveillance, que les policiers voleurs ont menacé de prendre, leur plainte n’aurait jamais été prise en compte. AuréLie sArrot www.METROFRANCE.COM En vidéo : Quand la police dérape... Le « best-of » sur metrofrance.com/ripoux Patrick Delouvin* « la transparence doit être de mise » Que vous inspire l’affaire du X e arrondissement ? Nous soulignons une nouvelle fois que, dans ce genre de cas, il existe une commission indépendante, la CNDS, qui est chargée de statuer sur l’ensemble des manquements et des dérives de certains membres des forces de l’ordre. Les moyens de la CNDS sont insuffisants et l’on se doit de les améliorer. En revanche, cette affaire nous fait penser à un point que nous soulevions dans notre rapport Une vidéo accablante pour les policiers Sur ces images, un des deux policiers fouille derrière le comptoir de la boutique. La vidéo du vol sur metrofrance.com/ics d’avril sur les dérives policières. Lorsque des gens sont témoins des violations des droits d’une personne, trop souvent, ces témoins sont arrêtés de façon injustifiée pour outrage ou rébellion, comme s’il s’agissait de représailles. On sait malheureusement que la parole d’une victime n’a pas toujours le même poids que celle d’un policier. Face aux dérives des forces de l’ordre, que préconisez-vous ? Aujourd’hui, un citoyen est obligé de saisir un parlementaire pour que son affaire soit entendue. Ce n’est pas acceptable. Nous souhaitons la saisine directe par tout citoyen de l’autorité compétente dès qu’il y a eu dérive policière. Et nous demandons aux ministères concernés des statistiques claires et complètes, afin qu’elles soient rendues publiques. La transparence doit être de mise, surtout dans ce domaine. A.C *Directeur des actions France d’Amnesty international
www.metrofrance.com 0 mercredi 9 décembre 2009 lmés en plein vol nicolas richoffer/metro Dans la boutique braquée, hier Quand les forces de l’ordre dérapent... « Si l’enquête conclut à la responsabilité des policiers, il faut que la sanction soit ferme car, au-delà des faits, cette affaire jette le discrédit sur l’ensemble de la corporation. » Pour le syndicat d’officiers Synergie, l’affaire de vendredi dernier embarrasse plus d’un policier. Chaque année, de nombreuses sanctions sont prises contre des policiers franchissant la ligne jaune. En 2008, ce sont ainsi 3423 sanctions qui ont été prononcées contre les forces de l’ordre. La même année, selon les chiffres officiels, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) 585 Les allégations d’atteintes aux personnes par les fonctionnaires de police sont passées de 727 en 2007 à 585 en 2008. a ouvert 1348 dossiers d’enquêtes. 44% d’entre eux ont été engagés sur saisine judiciaire, 24% sur saisine administrative. Des faits qui selon l’IGPN, reculaient de 13% par rapport à 2007. adrien cadorel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :