Metro News Paris n°1702 9 déc 2009
Metro News Paris n°1702 9 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1702 de 9 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : Les Ripoux, le vrai film

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Tribune libre yousseF jebRi eCRivain débat Le droit à LA pAroLe Ecrivain né au Maroc, Youssef Jebri se sent exclu des débats malgré sa nationalité française. « Ayant décrété, sans me consulter, que j’étais musulman, certainement doutent-ils de mon objectivité. » yousseF jebRi Après quelques années de résidence en France, j’ai sollicité et obtenu la nationalité française. De manière réfléchie, j’ai décidé de devenir citoyen du pays qui m’a accueilli et où j’ai toujours voulu vivre. Je me suis installé en France en raison des valeurs que ce pays représente. Liberté, égalité, fraternité mais aussi parité, laïcité et démocratie ne sont pas, à mes yeux, de simples ou de vains mots ; ce sont mes idéaux. C’est donc avec un engouement non feint que j’ai échangé ma carte de séjour contre une pièce d’identité française qui me donne désormais le droit de voter et de participer au débat national. Cependant, de nombreuses questions ont fait leur apparition. M’est-il effectivement permis d’avoir mon opinion sur la façon dont sont gérées les affaires de la nation ? Ai-je le droit de m’exprimer sur tous les sujets qui touchent au pays dont je suis un citoyen ? Etant donné mon âge, trentesix ans, et mes origines maghrébines, je suis, aux yeux de la majorité des citoyens, forcément né en France, de parents immigrés, j’ai grandi dans une cité et, bien évidemment, je suis un musulman. Aussi bien, un événement, un embrasement dans les quartiers, un attentat islamiste quelque part dans le monde ou une controverse au sujet du Coran et l’on se jette sur moi pour connaître mon opinion. En revanche, en ce qui concerne les autres sujets, je n’existe pas. Nul ne sollicite mon avis à propos de Clearstream, du régime des retraites, de la réforme de l’université ou de la décentralisation. Bien que je sois un membre de la communauté, je n’ai pas mon mot à dire au sujet de l’identité nationale. Dès qu’il s’agit du dossier de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, de l’interminable conflit au Proche-Orient, de l’attitude à adopter vis-à-vis de l’Iran ou de la présence militaire française en Afghanistan, tout le monde s’écarte ; personne ne me prête attention. Ayant décrété, sans me consulter, que j’étais musulman, certainement doutent-ils de mon objectivité. Si seulement ils savaient ! Au cours des discussions, mes interlocuteurs m’écoutent dès lors que je condamne l’immigration clandestine, les djihadistes, le port de la burqa et la violence dans les cités. Dans ces moments-là, je peux lire dans leurs yeux un sincère : « Bel exemple d’intégration ! » Toutefois, attaché aux valeurs de la République, je refuse d’être un citoyen français effacé, condamné – pour ne point déranger – à me taire et à ne prendre la parole que lorsque, enfin, on daigne m’octroyer le droit de faire entendre ma voix. Plus d’infos : www.youssef-jebri.com Calixe Paul-lisae Jean-François 26 ans, aniMaTeuR Pourquoi pas. Pour les générations futures, il faut régler la question et reconnaître la mixité en France. Garfield Michel 52 ans, DoCuMenTaLisTe Oui. On est en difficulté et il y a une vraie question de fond. Cette démarche est donc nécessaire. www.metrofrance.com MErcrEdi 9 dEcEMbrE 2009 La vox pop avec. Avez-vous envie de participer au débat sur l’identité nationale ? Le courrier des lecteurs D’abord la spiritualité religion. Pour un citoyen laïc, le battage politique sur la construction de minarets est bien superficiel. D’abord, cela n’empêche pas la construction de mosquées, et ensuite ce n’est qu’un symbole architectural qui n’apporte rien à la foi des fidèles. Faut-il rappeler que la religion est d’abord une approche intérieure et méditative du divin, et non une enseigne publicitaire lumineuse ? Dieu n’a pas plus besoin des barbus que des chrétiens du dimanche ou des juifs en papillotes. Ce n’est pas plus mal que les musulmans se remettent ainsi en question pour aller à l’essentiel (la spiritualité), au lieu de courtiser les pouvoirs, social et politique, à travers l’embrigadement des masses incultes et le complexe des gratte-ciel. Ce que les Etats modernes d’Europe ont fait depuis le XVIII e siècle vis-à-vis des églises doit être continué aujourd’hui vis-à-vis des mosquées. PauL ConsTanT La « dictature » des maires politique. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen est le label de qualité de notre République. L’article 11 stipule : « La libre communication des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme. » A priori, étouffer la voix du peuple, ce n’était donc pas le sens du combat des révolutionnaires de 1789. Aussi, cette suppression du droit à la parole ne pourrait être ressentie que comme une aberration, à plus forte raison si elle était imposée par un élu républicain. Pourtant, en toute légalité, selon mes renseignements, un maire peut refuser au public présent de s’exprimer à l’issue d’une Ginette 65 ans, ReTRaiTÉe Oui. J’irai à une réunion la semaine prochaine, par curiosité et pour comprendre pourquoi ils le font. réunion du conseil municipal. Ce droit de confisquer la parole me paraît déroger aux principes républicains et encourager d’éventuelles velléités dictatoriales. Puisque actuellement souffle un vent de réforme, ne serait-il pas judicieux de corriger cette pratique pour être en accord avec les vraies valeurs républicaines ? MaRCeL Chainey Faire baisser le niveau culturel éducation. L’enseignement de l’histoire-géographie devrait être supprimé Jennifer 29 ans, CheF De PubLiCiTÉ Non. C’est un faux débat, calculé, politique, électoraliste, qui en plus ravive les tentations xénophobes. Réagissez sur RTL au 3210 (0,34 € la minute)• RTL matin : 4 h 30/9 h 30• Les auditeurs ont la parole : 13 heures/14 h 30. Metro Edition Paris « Deux policiers ont été filmés en flagrant délit de vol. Coluche avait raison : maintenant, les flics font plus peur que les bandits ! Sauf aux bandits, qui n’ont vraiment plus peur du tout des flics ! » yeeb en terminale S. Nos « élites ne cherchent qu’à « former » des individus corvéables et malléables, parfaitement adaptés aux entreprises pratiquant le « Tais-toi et travaille ! » C’est un scandale de plus dans cette République, qui veut abaisser le savoir au niveau de son président inculte. 6Toyen Votre avis Quel est votre film préféré avec Kad Merad ? 55% Les Ch’tis 29% Je vais bien, ne t’en fais pas 12% Le petit Nicolas 5% Safari Metrofrance.com Edité par : SAS Publications Metro France 35, rue Greneta, 75002 Paris SIREN 439 396 474 RCS Paris - Directrice générale : Sophie Sachnine - Directeur général adjoint : Michael Bitan - Président - Directeur de la publication : Martin Alsander - Président du Conseil d’administration : Jean-Michel Arnaud - Impression : P.O.P (Paris Offset Presse), 30, rue Raspail 93120 LA COURNEUVE - Publicité commerciale:01 55 34 45 16 - Publicité culture:01 55 34 45 18 - Publicité emploi & formation : 01 55 34 45 04 - Diffusion : 01 55 34 45 00 - E-mail distribution : distribution@publications-metro.fr - E-mail rédaction : courrier@publications-metro.fr - Relations médias : Frédéric Henry-FHCOM : 01 55 34 24 24 - Rédacteur en chef : Frédéric Vézard - Rédacteurs en chef adjoints : Jérôme Vermelin, Alexandre Zalewski - Directrice artistique : Jennifer Gallé - Chef de service : Alexis Picard (Régions) - Chef de rubriques - Renaud Moncla (Sport) - Reporters natio : Alexandra Bogaert, Adrien Cadorel, Gilles Daniel, Anne-Aël Durand - Reporters Paris:Aurélie Sarrot, Vincent Michelon - Rédaction : Olivier Aubrée, Thibault Barbieri, Marie Bley, Emmanuel Bousquet, Laurent Falla, Claire Gignan, Sylvain Grateau, Rania Hoballah, Judith Korber, Jennifer Lesieur, Tristan Michel, Grégory Noirot, Aurélie Sarrot, Thomas Richet, Talia Soghomonian, Céline Waldberg - Rédaction web:Florence Santrot, Nicolas Rauline, Marie Morizot, Nicolas Vanel - Photographe : Nicolas Richoffer - Standardrédaction : 01 55 34 45 00 - E-mail : prenom.nom@publications-metro.fr - Courrier rédaction Paris:35, rue Greneta, 75002 Paris. jim davis/dargaud Les oreilles des mauvais jours.
Pourquoi laisser un climat économique imprévisible emporter votre épargne ? Rendez-vous chez votre conseiller AXA ou sur axa.fr ca:am• osoo 110 724) *Offre soumise à conditions et valable sur une sélection de contrats. 4% garantis pendant 1 an sur le support en euros pour les versements effectués entre le 05/10/2009 et le 31/12/2009 sous certaines conditions : taux de participation aux bénéfices, valorisation minimale contractuelle incluse, net de frais de gestion et brut de prélèvements sociaux et fiscaux. L'épargne est sécurisée sur le fonds en euros et sur certains supports en unités de compte à l'échéance des 8 ans. 4% garantis pendant un an Assurance vie AXA* réinventons/l'épargne sécurisée



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :