Metro News Paris n°2751 6 mar 2015
Metro News Paris n°2751 6 mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2751 de 6 mar 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : Florence Foresti, reine de l'optimisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
vendredi 6 mars 2015 10 CULTURE www.metronews.fr 3 L’Inde sur CINEMA Le Grand Musée, documentaire de Johannes Holzhausen, plonge le spectateur dans les coulisses du musée d’Histoire de l’art à Vienne. Metronews vous donne trois bonnes raisons d’aller le voir. EN IMAGES reTrouvez Tous Ces suJeTs sur metronews.fr/culture rejoint les pays interdisant la diffusion de 50 Nuances de Grey. Björk fait son entrée au musée d’Art moderne de New York interview « J’aime prendre soin des gens, ça ne changera pas » Télévision. Marine Lorphelin fera ses premiers pas d’animatrice à la télévision ce vendredi sur TF1 dans « Les Extraordinaires », aux côtés de Christophe Dechavanne. inTerview. Elle livre ses impressions à metronews sur cette nouvelle expérience après son année de Miss France. PROPOS RECUEILLIS PAR Rania HoballaH Vous faites vos débuts à la télévision dans « Les Extraordinaires » aux côtés de Christophe Dechavanne. Quel est votre rôle ? Je ne suis pas vraiment une animatrice classique. Je suis allée à la rencontre des candidats de l’émission, dont j’ai réalisé les portraits, un peu comme Karine Lemarchand dans « L’amour est dans le pré ». Disons que j’ai plus été un reporter, même si je fais aussi une intervention en plateau. Si on m’avait proposé un rôle de coanimatrice, je ne sais pas si j’aurais eu les épaules pour le faire. Vous avez refusé de participer à « Touche pas à mon poste » pour vous consacrer à vos études de médecine. Qu’est-ce qui vous a poussée à accepter la proposition de TF1 ? Quand Endemol m’a montré les images de « The Brain », dont est adapté « Les Extraordinaires », j’ai été séduite. J’ai aimé le concept de l’émission : aller à la rencontre de personnes normales qui ont des capacités extraordinaires mais qui n’en vivent pas. Je trouvais que c’était une belle aventure de les mettre en avant dans des défis assez spectaculaires. Passer de l’autre côté, ça fait quoi ? C’est plaisant. J’avais très envie de tenter cette expérience pour voir si ça me plaisait et si j’étais bien dans ce rôle. C’était également intéressant car, même si ce n’est pas une émission scientifique, j’ai appris beaucoup de choses sur les capacités intellectuelles et la mémoire. Christophe Dechavanne vous a-t-il donné des conseils ? Oui, mais je l’ai surtout beaucoup observé. On n’a pas travaillé tout le temps ensemble car j’étais plus proche des candidats. Mais j’ai été impressionnée par son expérience et son énergie sur le plateau. Vous avez décidé de poursuivre vos études. Etes-vous toujours aussi passionnée par la médecine ? Oui, je le suis, mais je dois avouer que j’ai aussi découvert d’autres choses qui ont élargi mon horizon. J’ai choisi des études longues et difficiles. Pour le moment, je tiens le coup et je vais essayer d’avoir de bons résultats. Mais je ne sais pas de quoi la vie sera faite. Je ne peux pas vous affirmer que dans Marine lorphelin présentera « les Extraordinaires » sur TF1. TF1. huit ans, je serai neurochirurgienne [Rires]. Mais j’aime les gens, j’aime prendre soin d’eux et cela ne changera pas. Que rêveriez-vous de faire à la télévision ? Ce qui me plaît vraiment, ce n’est pas forcément le côté divertissement et animation. J’aimerais plutôt faire des reportages sur la médecine dans le monde ou participer à des émissions comme Le « Magazine de la santé ». Je souhaiterais, par le biais de la télévision, apprendre des choses et les transmettre au public. Quel regard portez-vous sur votre année de Miss France ? J’en garde un excellent souvenir et reTrouvez « les exTraordinaires » sur TF1 ce soir à 20 h 55. je sais que j’ai eu la chance de vivre une année exceptionnelle. Mais je suis vraiment en train de me poser des questions sur ma vie professionnelle. J’ai envie d’être Marine et de faire vraiment ce qui ressemble. J’aimerais qu’on dise de moi : « Ça a été une super Miss, mais maintenant c’est une super médecin, reporter ou journaliste radio. » Il paraît que vous avez trouvé l’amour ? Oui, je suis très heureuse ! J’ai rencontré quelqu’un qui n’est pas connu, pas dans le milieu médiatique et ça fait du bien parce qu’on construit quelque chose de vrai. Il m’aide à garder les pieds sur terre.§
vendredi 6 mars 2015 www.metronews.fr CULTURE 11 Dix-sept audacieuses à l’honneur Coup de cœur Roman, témoignage, essai… Chaque semaine, Christophe Mangelle, fondateur et rédacteur en chef du site La Fringale culturelle, nous présente un livre qui fait du bien. Aujourd’hui : Libres, insoumises et audacieuses ! de Claire Champenois. qui est-ce ? Licenciée en droit et diplômée de sciences politiques, Claire Champenois partage son temps entre des collaborations avec la presse écrite (Le Monde, Géo), la réalisation de documentaires pour la télévision, et la publication de livres comme Femmes d’exception du XXe siècle à nos jours et Femmes nos plus belles idoles (Editions de Lodi). Le dernier en date, Libres, insoumises et audacieuses ! est accompagné de photos de la reporter Catherine Bendayan, une Franco-Marocaine, native de Casablanca. Claire Champenois livre des portraits sans militantisme. DR. de quoi Ça parle ? A l’approche de la Journée mondiale de la femme, ce très beau livre est consacré aux femmes célèbres, arabes ou nées de parents arabes, qui sont parvenues aux plus hautes marches de la société française. Que l’auteure parle d’une cinéaste, d’une ministre, d’une avocate, d’une chef d’orchestre, d’une députée européenne ou d’une astronome, elles ont toutes en commun la passion, le courage, l’intelligence, et surtout la capacité de résister aux échecs. Ce livre retrace 17 parcours atypiques à travers lesquels ces femmes répondent à une question : comment s’émanciper de son milieu d’origine et mettre à mal les stéréotypes pour devenir soi-même ? pourquoi on aime ? Parce que ce très beau livre prouve que la fatalité n’existe pas. A travers le parcours de ces égéries venues d’Orient, Claire Champenois parvient à déjouer le piège du militantisme en nous confrontant aux bienfaits du métissage et de l’ouverture. Pionnières, ces femmes servent de modèles aux plus jeunes et à tous ceux qui souhaitent vivre avec l’exigence de porter leurs rêves au sommet. Libres, insoumises et audacieuses ! offre un autre regard sur le monde. Surtout il autorise à toujours rêver, oser et de ne rien lâcher ! §Christophe mangelle Libres, insoumises et audacieuses, deC. Champenois, Ed. Les points sur lesi, 249 p., 24,90 €. Livres, BD, musique, spectacles... Retrouvez les choix de Christophe Mangelle et de son équipe sur le site La Fringale culturelle. Thomas Ngijol, épisode 2 Chronique Thomas Ngijol affiche complet depuis bientôt six mois. L’humoriste fêtera sa 100 ème le 27 mars prochain. Mais s’il ne fallait retenir qu’un seul de tous ces chiffres, ce serait le 2. Le titre de son nouveau spectacle. A prendre comme le deuxième épisode de son one man show. Ou parce qu’il n’est plus vraiment seul. L’autre, c’est sa moitié, Karol Rocher. Celle qui est devenue la mère de sa fille le met en scène. Et est aussi l’un des personnages qu’il taquine férocement dans son spectacle. « La famille, c’est une super source d’inspiration, me disait-il cette semaine en triturant sa barbe. Mon spectacle, c’est une mise à nu. Je n’ai aucun problème avec l’amour. Je l’affronte tous les jours sur scène. » Thomas Ngijol n’est pas du genre à s’inventer des vies. Ce côté pince-sans-rire qui l’a fait exploser depuis le Jamel Comedy Club, il l’a aussi quand vous vous retrouvez en face de lui. « J’ai toujours été celui qu’on ne voyait pas,t.ngijol joue son second show. D. W. PatRiCk celui d’à côté. Pourtant, je suis grand, je suis noir. Mais je ne rentre pas vraiment dans les codes du comique qui se sent obligé de faire une vanne en société. Pour moi, le moule, c’est une petite mort. » Thomas Ngijol cultive sa différence. Vous ne le verrez pas, hilare, sur l’affiche de son spectacle. Il préfère poser en ombre chinoise, les deux doigts de la main levés. Son salut vulcain à lui. Longue vie et prospérité.§ Retrouvez aïda touihri dans « Grand Public » ce soir à 20 h 30 sur France 2. en BreF Cinéma Mel Gibson revient derrière la caméra. Neuf ans après Apocalypto (2006), l’acteur et réalisateur s’apprête à remettre le couvert avec Hacksaw Ridge, l’histoire du premier objecteur de conscience médaillé par l’armée américaine. Tournée Encore un album et une tournée pour l’ex-Pink Floyd. Quelques mois après avoir signé l’album d’adieu du groupe, le guitariste David Gilmour a annoncé la sortie de son quatrième album solo ainsi qu’une tournée dans des théâtres de l’Antiquité romaine. Musique Conchita Wurst va sortir son premier album. Tout simplement appelé Conchita, l’opus du dernier vainqueur de l’Eurovision sera disponible en mai prochain et comportera 14 titres. Rise like a phoenix, la chanson qui avait permis à l’artiste de remporter le concours de chant européen en mai dernier ne figurera pas sur l’album. Une annonce pas étonnante : il y a quelques mois, le chanteur avait fait part de son envie de changer de style musical. Conchita Wurst sortira son album en mai. SiPa. Bande-Annonce Un robot super méchant prêt à tout pour exterminer ce qui l’entoure. Des humains, des super héros complètement dépassés, des explosions qui font mal... C’est le cocktail proposé dans la dernière bande-annonce d’Avengers 2, dévoilée hier. Le film, en salles le 22 avril, promet du très grand spectacle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :