Metro News Paris n°2718 11 déc 2014
Metro News Paris n°2718 11 déc 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2718 de 11 déc 2014

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Pierre Gattaz, le président du Medef.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 metr news AU QUOTIDIEN jeudi 11 décembre 2014 www.metronews.fr Huîtres et fruits de mer se marient très bien avec un vin vif et acide. LIONEL BONAVENTURE/AFP Repas de fête : les bons accords mets et vins Gastronomie Pour le réveillon, vous avez confectionné votre menu avec un soin particulier. Afin de vous aider à trouver le bon vin pour mettre en valeur vos plats, metronews a recueilli les bons conseils d’Emmanuel Delmas, qui tient le Blog du sommelier et auteur de Vins Leçons de dégustation (éditions de La Martinière). Son premier conseil : « Commencez par un vin effervescent (les bulles ouvrent l’appétit), suivi de vin blanc sec, puis de vin rouge et enfin de vin moelleux. » Voici les recommandations de l’expert par type de mets. L’apéritif L’apéritif ne doit pas saturer les papilles. Evitez donc les vins doux comme le muscat, le banyuls ou le sauternes. Privilégiez les vins blancs secs, mousseux ou rosés, qui vous feront saliver et vous ouvriront l’appétit. Un champagne (brut, extra-brut, ou rosé), un vin de Loire vif et acidulé (sancerre, cour-cheverny, quincy), un chablis, ou un vin d’Alsace sec. Les entrées Pour les huîtres et les fruits de mer, choisissez un vin vif et acide. En général, un vin issu de la même région que le mets est particulièrement approprié. Prenez ainsi un blanc de Cassis pour des huîtres de Méditerranée, et un muscadet si elles viennent de la côte atlantique. Pour le homard ou les crustacés, plus il y a à croquer, plus la texture du vin doit être épaisse. Optez alors pour un chenin blanc, un vouvray blanc sec, un saumur blanc avec de belles acidités et de la longueur. Le foie gras Historiquement, le foie gras était un entremets, c’est-à-dire un plat servi non pas en entrée mais avant le dessert. C’est sa place idéale dans le repas. Accompagnez le de rhubarbe (acide) et évitez la compotée d’oignons (trop sucrée). Vous pouvez alors servir un vin demi-sec tel un vouvray ou un jurançon blanc moelleux. Le foie gras se marie bien aussi avec un vin blanc charnu et gras, du Sud, comme un châteauneuf-dupape. Evitez en revanche les vins trop sucrés tels le sauternes ou le monbazillac, qui auront tendance à alourdir l’ensemble. gibier et pLat en sauce Un vin rouge puissant avec des tanins marqués. La sauce aura tendance à noyer le tanin, le rendant plus confortable. Dessert En fin de repas, un vin sucré sera toujours le bienvenu. Mais si vous souhaitez finir sur un peu de fraîcheur, vous ferez mouche avec un cerdon rouge du Bugey doté de petites bulles finement sucrées, qui s’accorderont bien avec une bûche aux fruits rouges. Optez pour une clairette de Die avec une bûche aux fruits jaunes, fruits de la passion. Une alternative idéale pour rafraîchir la bouche tout en finissant sur une note sucrée. Notons que ces douceurs titrent moins de 7° d’alcool. § laurence valdés ÉCOUTER SES ENVIES ? E AIRFRANCEI£J XL Phut. Reneen.z nasr.zn CORSAIR-il i w/\n I LE°ARÉUNION Voya3e orémotons W rope ffieng..opienrc www.reunion.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :