Metro News Paris n°2479 1er oct 2013
Metro News Paris n°2479 1er oct 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2479 de 1er oct 2013

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : 4G, le Net plus ultra.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTU FRANCE mardi 1 6 metr news er octobre 2013 www.metronews.fr le bar-tabac marseillais attaqué hier.é.M./MetRoNewS Légitime défense retenue pour le buraliste braqué Marseille L’affaire fait sensiblement écho au drame de Nice. Un peu plus de deux semaines après la mort d’un jeune homme tué par un bijoutier lors d’une tentative de braquage, un buraliste marseillais n’a pas hésité hier à faire feu hier à l’aide d’une arme de calibre 12 mm sur trois personnes venues le dévaliser. Mais, contrairement au cas du bijoutier, mis en examen pour homicide volontaire, la notion de légitime défense a cette fois été retenue. Le buraliste a été laissé libre. « La décision n’a pas été prise à la légère », explique le procureur de Marseille, Brice Robin. Après un visionnage minutieux des enregistrements de vidéosurveillance, il estime que « le fait justificatif de légitime défense apparaît caractérisé » en raison du scénario du braquage. « Que faire pour se protéger ? » Peu avant 7 heures du matin, hier, 3 hommes cagoulés et armés d’un fusil à pompe et d’armes de poing tentent de pénétrer dans le bar-tabac Les Pins, dans le XII e arrondissement. Le gérant, frère du propriétaire, verrouille aussitôt une vitre de sécurité. Les braqueurs tentent alors de la briser tout en mettant en joue le commerçant. « Sentant son intégrité physique et celle des clients présents menacées », le buraliste fait feu à trois reprises, a précisé le procureur. « On n’est pas au Far West ici. » une riverAine. L’un des malfaiteurs est touché à la jambe, les deux autres prennent la fuite. Hospitalisée, la victime, connue des services de police pour plusieurs infractions, est placée en garde à vue. Même s’il déplore la gravité des faits, le père du gérant du bar-tabac déclarait hier devant l’établissement être « écœuré de se lever si tôt pour se faire braquer ». « C’est la deuxième fois cette année », a ajouté sa femme, demandant : « Que faire pour se protéger ? » Les riverains, eux, ne semblaient pas étonnés du braquage. « C’est dramatique, mais c’était prévisible vu tout ce qu’il se passe à Marseille », confiait Annie, que l’emploi d’une arme par le buraliste interpelle tout de même. « On n’est pas au Far West ici. Je suis contre l’autodéfense. » Un avis partagé par le président du syndicat des buralistes des Bouchesdu-Rhône, Vincent Umile, qui pointe toutefois le manque de protection des commerçants. « Il faut nous équiper en ADN chimique pour marquer les malfaiteurs en cas d’effraction », plaide-t-il. Un moyen, selon lui, de stopper la spirale des braquages, en hausse cette année de 30% dans la cité phocéenne. §éric Miguet, à Marseille Quand le bug d’un opérateur fausse la baisse du chômage emploi Le gouvernement a bien fait de ne pas se réjouir trop vite. La baisse du nombre de demandeurs d’emploi en août, annoncée le 25 septembre, pourrait en effet être en partie due à un bug de l’opérateur SFR. Une « grave défaillance » chez ce dernier a « contribué à la diminution du nombre de demandeurs d’emploi inscrits », ont ainsi annoncé hier Pôle emploi et le ministère du Travail. « Grave défaillance » Le nombre d’inscrits avait reculé en août pour la première fois depuis avril 2011, avec 50 000 personnes de moins en catégorie A (sans activité) en France métropolitaine. Sans le bug, la baisse aurait été « comprise entre 22 000 et 29 000 ». Selon « les investigations menées par Pôle emploi », l’opérateur téléphonique a connu « une grave défaillance dans EN BREF Justice Sarkozy se pourvoit en cassation. L’ex-chef de l’Etat, ainsi qu’Eric Woerth et d’autres mis en examen dans l’affaire Bettencourt attaquent l’arrêt rendu jeudi par la cour d’appel de Bordeaux. Cette dernière a validé la quasi-totalité de l’instruction menée par les juges chargés du volet « abus de faiblesse », ouvrant la voie à un renvoi devant le tribunal. Fait divers Le père biologique de Fiona veut la garde de sa petite sœur. Alors qu’une enquête est en cours pour savoir si Eva a subi des violences, l’ancien compagnon de Cécile Bourgeon veut récupérer sa fille. La petite, âgée de 3 ans, est actuellement gardée par ses grandsparents maternels après l’incarcération de sa mère et de son beau-père. l’acheminement d’une partie des messages de relance » (SMS et message vocaux) envoyés par Pôle emploi aux demandeurs d’emploi pour qu’ils actualisent leur situation. Ces messages sont envoyés « cinq jours avant » l’échéance d’actualisation « aux demandeurs d’emploi qui n’ont pas encore effectué leurs obligations de déclaration », précise le communiqué. Le recul du nombre de demandeurs d’emploi est érigé en priorité des priorités par le gouvernement, qui a fait la promesse d’inverser la courbe du chômage d’ici à la fin de l’année. Il y a donc bien eu un recul en août, mais dans une proportion bien moindre qu’annoncée. Lors de l’annonce de ces chiffres, le gouvernement s’était d’ailleurs bien gardé de fanfaronner. Le ministre du Travail, Michel Sapin, était resté prudent, n’excluant pas « une hausse le mois suivant ». §Julie Mendel Emploi Le gouvernement temporise sur le travail dominical. Après la fronde des Castorama et Leroy Merlin, qui ont ouvert dimanche sans autorisation, le gouvernement a confié hier une mission de concertation à l’ancien président de La Poste, Jean-Paul Bailly. Pas question, selon le ministre du Travail, Michel Sapin, de « toucher à la règle du repos dominical », mais l’enjeu est d’« examiner les faiblesses du dispositif actuel ». L’iNViTÉE delphine BAthO, députée des Deux-sèvres (Ps), ex-ministre de l’ecologie. Polémique sur les Roms : « Dans cette affaire, Manuel Valls est le bouc émissaire des uns et des autres. » AujouRd’hui, L’iNViTÉ dE guiLLAumE duRANd EsT Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et aux Services. A 8h15 sur LCI et Radio Classique. Economie Heuliez en liquidation judiciaire. L’équipementier automobile s’est toutefois vu accorder hier un mois de sursis d’activité afin de permettre sa reprise par une société d’économie mixte (SEM) pilotée par la Région Poitou-Charentes.
Prix maximum conseillé. Voir liste des magasins participants sur kiabi.com. KIABI EUROPE SAS RCS Lille Métropole B 344 103 270. Photo : Franck Malthiery E LA MODE SONT CHEZ KIABI "D 0 C CO cn NDC.0(11) = o CD Ô il



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :