Metro News Paris n°2477 27 sep 2013
Metro News Paris n°2477 27 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2477 de 27 sep 2013

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : affaire Fiona... la mécanique du mensonge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
vendredi 27 septembre 2013 6 ACTU MONDE www.metronews.fr EN BREF Qatar Les chantiers de la mort. Au moins 44 ouvriers népalais, travaillant dans des conditions s’apparentant à de l’esclavagisme, sont décédés pendant l’été 2013, rapporte hier le quotidien britannique The Guardian. Ils travaillaient à la construction des infrastructures pour la Coupe du monde de football de 2022. Russie Les militants de Greenpeace mal embarqués. Dix-sept activistes écolos, dont 13 étrangers et un photographe, ont été placés hier en détention pour deux mois pour « piraterie ». Ce crime est passible en Russie de 15 ans de prison. Les militants avaient mené la semaine dernière une opération contre une plateforme de Gazprom en Arctique. laurent Fabius, hier, à l’oNu. AFP Syrie Des progrès à l’ONU. Les discussions sur une résolution encadrant le désarmement chimique syrien « ont nettement avancé », a indiqué hier Laurent Fabius à New York. Le texte inclut désormais l’éventualité de mesures coercitives, mais il reste « des sujets à préciser », selon le ministre. Belgique Le bizutage tourne mal. Une étudiante française en médecine vétérinaire à Liège est tombée dans le coma pendant deux jours après avoir ingurgité de grandes quantités d’eau. Elle avait participé à un week-end d’intégration dans les Ardennes, organisé par l’association des étudiants. Italie Des restes humains ont été trouvés hier à proximité du Costa-Concordia. Lors du naufrage du paquebot en janvier 2012, les corps de deux victimes n’avaient toujours pas été retrouvés. Des examens ADN seront menés pour confirmer, ou non, que les restes sont ceux des deux disparus. Six mois ferme pour une chanson Tunisie Un nouveau rappeur condamné. Klay BBJ, de son nom de scène, a été condamné hier à six mois de prison pour avoir traité les policiers de « chiens » lors d’un concert à Hammamet cet été. Il était accusé d’outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes mœurs et diffamation. L’autre jeune rappeur, Weld El 15, avec qui il se trouvait sur scène, avait Klay BBJ a été condamné pour outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes mœurs et diffamation. FETHI BELAID/AFP déjà été condamné cet été à 21 mois de prison ferme. Il est aujourd’hui en fuite. Devant le tribunal, Klay BBJ – de son vrai nom AhmedBen Ahmed– a estimé que la véritable raison de son procès était ses critiques à l’encontre des islamistes d’Ennahda au pouvoir. Un sentiment partagé en Tunisie par tous les défenseurs des droits de l’homme, qui dénoncent le musellement croissant des artistes et journalistes du pays. « C’est un autre pas vers la mise en place d’une nouvelle dictature », s’est exclamé Thameur Mekki, leader du comité de soutien aux rappeurs poursuivis en justice. Journalistes et artistes ciblés « Ce sont des procès politiques », s’insurge pour metronews Souhayr Belhassen, ex-présidente de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), jointe par téléphone en Tunisie. « Les journalistes et les artistes sont dans le collimateur du pouvoir, ce qui revient à la situation d’avant la révolution », rappelle-t-elle. Et de citer d’autres cas d’artistes arrêtés pour leurs idées, dont l’équipe d’un film consacré à l’assassinat de l’opposant Chokri Belaïd, ou encore un cinéaste qui risque sept ans de prison pour avoir jeté un œuf sur le ministre de la Culture. « Voilà comment fonctionnent les choses dans le pays qui a initié les printemps arabes », regrette, amère, Souhayr Belhassen. Après la révolution, une loi avait pourtant bien été promulguée en Tunisie pour défendre la liberté d’expression. « Mais Ennahda ignore cette loi et continue de se référer au Code pénal en vigueur sous la dictature de Ben Ali », constate Souhayr Belhassen. Pour la militante des droits de l’homme, Ennahda a bel et bien « sifflé la fin de la récréation démocratique ». §Thomas vampouille Les homos, pas au goût du président de Barilla italie « Créez chaque jour votre histoire d’amour »... mais hétéro. Le slogan de la célèbre marque de pâtes Barilla prend un sens plus étriqué après les propos homophobes tenus mercredi par le président de la compagnie, Guido Barilla : « Nous ne ferons pas de publicité avec des homosexuels, parce que nous aimons la famille traditionnelle. » Guido Barilla était interrogé sur le concept de « famille parfaite », après que la présidente du Parlement italien, Laura Boldrini, a dénoncé des publicités sexistes. Or le groupe Barilla a l’habitude de communiquer sur les concepts d’amour, de couple, de famille. Conscient que ses paroles n’allaient pas manquer de faire polémique, le président de la marque a prévenu dans la foulée : « Si les gays ne sont pas d’accord, ils peuvent toujours manger les pâtes d’un autre fabricant. Chacun est libre de faire ce qu’il veut à condition de ne pas déranger les autres. » Tollé sur les réseaux sociaux Message reçu 5 sur 5 par les intéressés et ceux qui les soutiennent. Immédiatement, le discours de Guido Barilla a été relayé sur les réseaux sociaux italiens, puis français, provoquant un tollé. Comprenant finalement que l’affaire portait préjudice à sa marque, Guido Barilla a fini par rétropédaler hier. « Je m’excuse si mes paroles ont généré des polémiques ou des incompréhensions, ou si elles ont heurté la sensibilité de certaines personnes », dit-il dans des propos rapportés par La Repubblica. Et de préciser qu’il a « le plus grand respect pour les gays et pour la liberté d’expression de chacun ». Avant de conclure de manière inattendue : « J’ai également dit et je répète que je respecte le mariage gay. » §T. v. 0 0 0 0
2 tee BMW X1 OPEN EDITION. À PARTIR DE 370 E/MOIS. SANS APPORT, ENTRETIEN ET GARANTIE INCLUS• _.• BMW Open Editions www.bmw.fr• se.- 6'-• r• 91.2 s Le plaisir de conduire PAR VOTRE CONCESSIONNAIRE www.bmw.frieditions Exemple de loyer pour une BMW X1 sDrivel6d Lounge en Location Longue Durée sur 36 mois et pour 45 000 km. 36 loyers linéaires hors assurances facultatives : 343,33 8/mois. Contrat national d'entretien facultatif au prix de 26,67 € /mois pour 36 mois et/ou 45 000 km (au 1a'des deux termes atteint) comprenant l'entretien, l'assistance du véhicule, le véhicule relais panne catégorie B pendant 5 jours madmum, souscrit auprès de BMW Finance. Coût total du contrat d'entretien : 960,12 €. Offre réservée aux particuliers valable pourtoute commande d'une BMWX1sDrive16d Lounge avant le 31/12/13 dans les concessions BMW participantes. Sous réserve d'acceptation par BMW Finance - 78286 GUYANCOURT Cedex - SNC au capital de 87 000 000 € - RCS VERSAILLES 343 606 448. Courtier en assurance N°ORIAS : 07 008 883. Vérifiable sur www.orias.fr. Consommation en cycle mixte : 4,91/100 km. CO2 : 128 g/lun. Modèle présenté : BMW X1 sDrivel6d xLine avec peinture métallisée, projecteurs bi-xénon et radars de stationnement avant et arrière PDC à 441,72 Cmois en Location Longue Durée sur 36 mois et pour 45 000 km avec entretien et garantie inclus. -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :