Metro News Paris n°2301 7 nov 2012
Metro News Paris n°2301 7 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2301 de 7 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : Mariage pour tous : l'union qui divise

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
mercredi 7 novembre 2012 10 VOTRE RégiOn www.metrofrance.com Météo le champ-de-mars est fréquenté tous les ans par plus de 20 millions de personnes. VM/METRO paris orléans tours 12° 12° 12° 6° 4° 4° reims amiens rouen 11° 13° 12° 5° 6° 5° se déplacer RER D : Jusqu’au vendredi 16 novembre, tous les soirs à partir de 21 h 15 (sauf le week-end), des travaux d’entretien des voies à Mennecy modifient la circulation des trains de la ligne D sur l’axe Paris-Gare-de-Lyon – Malesherbes. Une substitution routière est mise en place au départ de Corbeil-Essonnes. RER E : Jusqu’au vendredi 9 novembre, tous les matins, des travaux de maintenance des installations modifient la circulation des trains de la ligne E du RER sur l’axe Hausmann-Saint-Lazare – Villierssur-Marne – Tournan. En conséquence, de nombreux trains sont supprimés. De plus, à partir de 21 h 50, les trains au départ d’Haussmann-Saint-Lazare auront pour terminus Nogent-Le Perreux. Une substitution par bus est mise en place. Plus d’infos : www.transilien.com en BreF Paris XVIII e Un agent de la RATP pour sauveur. Hier matin, le conducteur du bus de la ligne 31 a mis fin à une tentative de vol. Trois malfaiteurs tentaient de « faire les poches » d’une femme qui retirait de l’argent à un distributeur automatique de billets de la rue Ordener quand le chauffeur s’est arrêté à leur niveau, mettant en fuite les agresseurs. Insolite Les Parisiens fans des Beatles. Plus de quarante ans après la séparation des « Fab Four », le groupe anglais a toujours du succès dans la capitale. Pour preuve, en 2011, leur mythique album Abbey Road a été le plus emprunté (199 fois) par les usagers des bibliothèques de Paris. Quatre de leurs albums figurent dans les 8 premières places du classement. Vos contacts Rédaction : Pierre Chausse pierre.chausse@publications-metro.fr Publicité : Stéphane Naouri stephane.naouri@publications-metro.fr Des riverains veulent « sauver » le Champ-de-Mars « Il faut sauver le Champ-de-Mars, comme l’ont été la Pointe du Raz, le pont du Gard ou la baie de Somme. » mIchel cantal-DuPaRt, architecte. Paris VII e On l’imaginait volontiers cossu, propre et sous surveillance constante. Le Champ-de-Mars (VII e), au pied de la tour Eiffel, serait en réalité « en danger ». Aujourd’hui, à 18 heures, l’association des Amis du Champ-de-Mars, rassemblement de riverains et d’amoureux du site, organise une conférence publique afin de défendre sa cause à la Cité de l’architecture. Elle veut faire reconnaître par les autorités le label « grand site » pour protéger un prestigieux territoire doté de 25 hectares de jardins, qui s’étend de l’Ecole militaire à la place du Trocadéro, de l’autre côté de la Seine, et accueille 20 millions de visiteurs par an, dont 7 pour la tour Eiffel. « Le Champ-de-Mars reçoit un flux extraordinaire de visiteurs, toute l’année, 24 heures sur 24, justifie Bernard Loing, président de l’association. Il y a aussi des manifestations sportives et des événements à caractère commercial dont nous n’avons pas obtenu l’interdiction. » Le parc de la Villette, un modèle Les riverains s’inquiètent notamment des dégradations des pelouses et du volume d’ordures « passé de 40 à 120 mètres cubes par semaine en cinq ans ». Ils réclament un gardiennage permanent et une « stricte limitation » de ces manifestations. « Nous ne demandons pas la privatisation du site, précise Bernard Loing. Le classement en « grand site » permettrait d’avoir une gouvernance associant la Ville, le ministère de la Culture et la Société d’exploitation de la tour Eiffel pour mieux gérer cet espace. » L’initiative des riverains est soutenue, entre autres, par l’architecte Michel Cantal-Dupart et Florence Berthout, directrice générale du parc de la Villette. Le parc de la Villette : un modèle dont certains riverains du VII e s’inspireraient volontiers pour empêcher que le Champ-de-Mars ne devienne un « champ de foire banalisé ». §VIncent mIchelon A Paris, les Verts critiquent la gestion de Velib’transports Ils dénoncent une « mise sous tutelle » de Vélib’au bénéfice du « tout-puissant publicitaire » JCDecaux. Les élus Europe Ecologie-Les Verts du Conseil de Paris ont rebondi hier sur le rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) critiquant la gestion des Vélib’, qui sera présenté au Conseil de Paris la semaine prochaine. « Selon le rapport, rappellent les élus, plus de 5 000 vélos manquaient en 2010 dans le parc métropolitain, soit un déficit d’investissement de la part de Decaux de plus de 3 millions d’euros. » En outre, selon le groupe politique, « l’enquête de la CRC montre un rapport de force insuffisant entre la Ville et le publicitaire. La première n’a, par exemple, jamais saisi la possibilité qu’elle avait d’établir un audit sur les comptes de l’exploitant. Par le passé, la Ville s’était déjà distinguée en renonçant notamment à des pénalités auxquelles elle avait droit s’élevant à plusieurs millions d’euros ». Les écologistes rappellent leur attachement initial à une « régie publique » lors de la mise en place du service Vélib’. La Ville a contesté le mode de calcul de la CRC, estimant que Decaux avait « rempli son objectif contractuel ». §V.m.
mercredi 7 novembre 2012 www.metrofrance.com VOTRE RégiOn 11 Nouveaux félins au Jardin des Plantes Paris Aramis, Tao et Black Ear arpentent de leur démarche chaloupée les nouvelles cages de la ménagerie. Malgré leurs noms de série B, les trois félins ne prêtent pas à rire. Pattes soyeuses mais griffues et muscles saillants, le jaguar, la panthère de Chine et le caracal impressionnent. « Nous sommes ravis d’accueillir de nouveaux pensionnaires, se réjouit Gilles Bœuf, président du Museum d’histoire naturelle. Il sont beaux comme tout », ajoute-t-il lors de la présentation de la nouvelle fauverie. La salle ovale, classée Monument historique, date de 1937. Haute de plafond, ses parois sont presque entièrement faites de verre pour voir les bêtes. Les travaux, qui ont coûté 1,2 million d’euros, ont été réalisés en plusieurs étapes successives de 2005 à 2012. « Nous voulons nous recentrer sur des fauves de plus petite taille, il n’y aura plus de grands félins, souligne Michel Saint- Jalme, directeur de la ménagerie. Comme ceux que nous accueillons aujourd’hui, qui sont des espèces menacées. » Des cages rénovées Derrière le directeur, Aramis, l’élégant jaguar noir qui vient de Pologne, tourne en rond dans sa cage. Son pelage couleur charbon est le fruit d’une anomalie génétique. « Il va avoir besoin de trois semaines pour s’adapter à son nouvel environnement », explique le soigneur en chef. Dans la cage mitoyenne, Tao, la panthère de Chine, a du mal aussi à tenir en place, sautant sur un morceau d’arbre. « Ces troncs font partie des travaux, on les a ajoutés pour qu’ils puissent circuler, sauter un Black ear, le caracal. Tao, la panthère de Chine. phoTosf.-G. GrAnDin/Mnhn peu comme dans la nature », détaille le soigneur. Un nouveau revêtement remplace aussi le béton au sol, afin que les trois bêtes puissent marquer leur territoire. Le tout pour créer un cadre de vie plus agréable. A l’extérieur, le public peut observer l’autre partie des cages, celles où les animaux sortent la journée. Elles aussi ont été entièrement rénovées : davantage de végétation, des branches pour pouvoir se cacher du regard indiscret des visiteurs. Black aramis, le jaguar noir. Ear, le caracal, reste d’ailleurs en retrait, tandis que le couple de panthères des neiges parade un peu. « On a mis des rhododendrons, et nos panthères des neiges adorent ça », raconte, amusé, le soigneur. En décembre 2013, Aramis et ses 82 kilos rejoindront le zoo de Vincennes qui dépend lui aussi du Museum d’histoire naturelle. Les autres fauves resteront, eux, au cœur de la capitale. §ozal emier EN BREF Hauts-de-Seine Rama Yade condamnée. L’ex-secrétaire d’Etat a écopé hier d’une amende de 2 000 euros (dont 1000 avec sursis) pour diffamation. Elle devra verser 2 000 euros au plaignant, le maire (PS) de Colombes, Philippe Sarre. Sur son blog, l’élue avait laissé entendre que des « agents municipaux » auraient été contraints d’exercer sur elle « une surveillance politique ». Essonne L’US Fleury-Mérogis dans le noir. D’après France Bleu 107.1, le club de CFA 2 est privé de lumière depuis que des voleurs ont dérobé les câbles servant à alimenter l’éclairage de son stade. L’installation, flambant neuve, a coûté 300 000 euros à la mairie. Dans dix jours, Fleury accueillera Tours (Ligue 2), pour un match de Coupe de France. Seine-et-Marne Découverte exceptionnelle à Changis-sur-Marne. Le squelette quasi complet d’un mammouth a été mis au jour dans une carrière cet été et présenté hier. Les ossements ont été découverts lors de la fouille d’un site gallo-romain. Le spécimen, baptisé « Helmut », aurait vécu entre 200 000 et 50 000 ans avant notre ère. le site de Changis-sur-marne où travaillent les archéologues. Afp Rouen Nouveau délai pour Petroplus. Le tribunal de commerce de Rouen a mis en délibéré au 13 novembre sa décision sur l’avenir de la raffinerie de Petit-Couronne. Sept sociétés se sont manifestées pour la reprise du site mais seule NetOil a fait une offre ferme. La société a d’ailleurs renforcé son dossier en s’associant avec Hyundai et le géant pétrolier BP.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :